USA tagged posts

Les Secrets de l’Invisible (The Unseen)

Category: Films Comments: No comments

Que se serait-il passé si, plutôt que de succomber aux hécatombes barbares du slasher, la descendance du thriller horrifique à la Psychose avait continué sa trajectoire en misant sur le suspense, une poignée de personnages bien écrits et dont les tourments comptaient plus que les colères sanguinaires ? Paradoxalement, la réponse est apportée par un Danny Steinmann peu commémoré pour ses finesses, son Savage Streets (1984) étant un festival de seins mous et d’agressions sexuelles à la langue pendue tandis que son Vendredi 13, Chapitre 5 : Une Nouvelle Terreur (1985) reste l’un des plus beaux exemples de charcutage bas de plafond. Plus old-school dans l’esprit, The Unseen (ou Les Secrets de l’Invisible, 1980) retrouve les turnes isolées où sont nichés de présentables psychotiques, sourire au visage et saignoir caché dans le dos.

Read More

House of Horrors

Category: Films Comments: No comments

A quelque-chose malheur est bon, dit-on, et si l’on ne saurait se réjouir que Rondo Hatton respira du gaz empoisonné sur le front français lors de la première guerre mondiale, l’Américain souffrant en conséquence d’une acromégalie transformant sa chair et ses os, force est aussi de constater que la relative célébrité de l’acteur tient justement à son allure de gorille courroucé. Il ne fallut d’ailleurs qu’un doublet horrifique pour que son nom se grave dans la légende, Rondo incarnant le Creeper dans House of Horrors et The Brute Man (1946 dans les deux cas), deux petites Séries B qui lui promettaient un bel avenir et toute une saga où il aurait pu jouer les étrangleurs nocturnes. Il n’en profita pas, décédant juste après les tournages en ignorant qu’il était en passe de devenir un Classic Monster

Read More

Becky

Category: Films Comments: No comments

Déjà coupable d’avoir refilé une rage toute zombiesque aux petiots au détour de la récréation Cooties (2014), le tandem Jonathan Milott/Cary Murnion se fait la puberté sur Becky (2020), home invasion mettant face à face une ado hargneuse et des nazillons tout juste évadés de leur cellule. Autant dire que ça rigole déjà moins.

Read More

Alien Space Avenger

Category: Films Comments: No comments

Championne incontestée du lancer de morve, la Troma a toujours eu à coeur de former les auteurs en devenir aux plaisirs du récurage de pif. Mais y a-t-il une vie après la mouchure Z ? Richard W. Haines, dont les débuts se nomment Splatter University et Atomic College, tend à le prouver, sans toutefois s’éloigner de son statut de mauvais élève hilare d’avoir glissé du poil à gratter dans la culotte de l’institutrice.

Read More

Leatherface : Massacre à la Tronçonneuse III

Category: Films Comments: No comments

L’éternel recommencement, la saga Massacre à la Tronçonneuse n’en finit plus de le vivre de remakes en reboots. Une tendance qui ne date pas d’hier, puisque dès ce troisième volet, dont hérite un Jeff Burr (Puppet Master 4 et 5, Pumpkinhead 2) chahuté durant la production toute entière, il est décidé d’en revenir au premier épisode sans s’encombrer ni de logique ni de cohérence. Après tout, tant que ça tronçonne du tronc de touriste égaré… L’ennui c’est qu’à ce petit jeu, Leatherface : Massacre à la Tronçonneuse III (1990) se vautre lamentablement suite au vilain croche-pied que lui font ces satanés censeurs.

Read More

L’Attaque de la Pom-pom Girl Géante

Category: Films Comments: 2 comments

Prenant bonne note qu’en amour il n’y a pas d’âge, Roger Corman rejoint les gradins du terrain de foot d’une université américaine pour mieux y admirer les gambettes parfaitement épilées des pom-pom girls. Mais comme on ne changera pas le réalisateur de creature features comme L’Attaque des Crabes Géants, et qu’il est de plus accompagné par le spécialistes des effets cheap et réalisateur de Dinocroc Kevin O’Neill, plutôt que d’offrir des fleurs aux petites princesses de la chorégraphie, il leur lance une fiole les poussant au gigantisme. Same old same old

Read More

Détour Mortel

Category: Films Comments: 2 comments

Vous pouvez me traiter de vieux con, ce n’est pas bien grave et cela serait même mérité : alors que le reboot de la franchise Détour Mortel vient de frapper, et à priori moins pour le meilleur que pour le pire si l’on se fie aux quelques avis glanés de-ci de-là, votre serviteur préfère se retourner vers l’opus originel, celui d’une adolescence passée à se rêver sauveteur des pauvres Eliza Dushku et Emmanuelle Chriqui. Et on dirait bien que les amours de jeunesse savent rester vifs, tant ce Wrong Turn (2003) premier du nom reste une excellente affaire pour qui traque le survival sylvicole.

Read More

Godmonster of Indian Flats

Category: Films Comments: No comments

A force d’hommes-champignons, de vautour géant, de Japonaise dont le vagin mute en gueule de crocodile, de requin fantôme ou de bonhomme de pain d’épice tortionnaire, le pèlerin de la Série B pense fort légitimement avoir visité tous les enclos du zoo de l’exploitation. Comme il a tort… Car l’attendra toujours une prairie irradiée ou une antédiluvienne pampa, hantée par une bestiole attendant toujours de rejoindre les encyclopédies des Craignos Monsters. Le spécimen rare du jour sera donc un mouton mutant (nouveau jeu : essayez de le dire dix fois sans vous planter une incisive dans la langue), tiré de Godmonster of Indian Flats (1973), petit budget avec lequel le partisan du film de monstre a pourtant peu de chances d’entrer en communion.

Read More

The Gate 2 : Tresspassers

Category: Films Comments: 2 comments

Tibor Takacs n’est pas du genre à refermer la porte derrière-lui, et à peine le trou menant aux enfers de The Gate (1987) rebouché qu’il songe déjà à le rouvrir. Tourné peu de temps après le premier volet mais rendu disponible au début des années 90, The Gate II : Tresspassers joue donc les prolongations et renvoie le nerd fan de heavy metal Terry dans les griffes du démon.

Read More

Werewolves on Wheels

Category: Films Comments: No comments

Born to be wild… and soon to be dead dans Werewolves on Wheels (1971), croisement improbable mais bien réel entre Easy Rider et le film de loup-garou à la mode Paul Naschy. Accroche ta culotte, c’est le lycanthrope qui pilote, avec quelques grammes dans son sang vicié et les pellicules du Diable dans le museau.

Read More