Roy Ward Baker tagged posts

Le Caveau de la Terreur

Category: Films Comments: 4 comments

Amicus suite, avec cette fois Le Caveau de la Terreur dans nos lecteurs, et les éditions ESC toujours à la manœuvre dans un mediabook de toute beauté là encore, sachant marier l’élégance formelle de l’emballage (la cover est sacrément jubilatoire) et les qualités plus fondamentales du contenu : pour un visionnage éclairé et informé, on se reportera donc au livret explicatif de Marc Toullec (16 pages) et aux modules de Laurent Aknin (présentation générale de la Amicus et entretien plus spécialement consacré au film ici gravé). Bref, les habitudes ont du bon au pays d’ESC, qui n’en font point trop non plus dans leurs combos, tout en rendant bel hommage à la division omnibus de la Amicus. Sans compter bien sûr l’essentiel, le film, proposé ici en VF ou en VOSTF dans une copie absolument parfaite… qui, pourtant, ne m’éloignera pas de ma vieille VHS (CBS Fox, collection L’Ecran Fantastique). Fétichisme quand tu nous tiens…

Read More

And Now the Screaming Starts !

Category: Films Comments: No comments

Pour la pauvre Stephanie Beacham, c’est un peu « Famille je vous hais », surtout lorsque la Scream Queen anglaise découvre que la tribu de son époux cache de bien sinistres secrets. Et même quelques fantômes dans les placards, tiens !

Read More

Asylum

Category: Films Comments: 2 comments

Nous finirons tous à l’asile, créant des répliques de Vincent Price avec la mie de notre pain quotidien ou parlant à nos beaux posters de George Eastman, c’est une certitude. Mais en même temps, si c’est pour se voir offrir un bon matelas et des draps propres dans la casa Amicus, nous serions bien cons de refuser, non ? Un tour du propriétaire s’impose tout de même avec Asylum

Read More

Les Cicatrices de Dracula

Category: Films Comments: No comments

Le roi des fainéants s’offre un retour supplémentaire dans les locaux de la Hammer et ça ne surprendra personne. Car oui, braves gens, Dracula est la feignasse ultime, quelqu’un qui dort toute la journée pour n’ouvrir ses yeux rouges qu’une fois le soleil couché ne pouvant qu’être considéré comme un ado passant ses nuitées devant Jersey Shore ou en boîte pour draguer la belette. Et la drague, ça le connaît le vieux Drac’, qui s’ajoute quelques cicatrices de guerre en se mettant à dos des fiancés jaloux…

Read More