Roberta Findlay tagged posts

Shriek of the Mutilated

Category: Films Comments: No comments

C’est bien connu : le yéti, personne ne l’a jamais vraiment vu, et d’ailleurs ceux qui l’ont vu ne l’ont pas vraiment vu non plus. Le bourlingueur des cinémathèques branchées Z et des vidéoclubs les plus pisseux sait bien qu’il ne trouvera pas la bête à poil long dans une VHS, puisque les Séries B des 70’s branchées snowbeast et compagnie, et il y en a, se sont le plus souvent refusées à le mettre sur le devant de la scène, le laissant à l’ombre des conifères. Plus courageux que le reste du peloton duveteux, Shriek of the Mutilated (1974) ose le filmer sans détour… pour mieux dévoiler les imperfections du costume. Surprise, c’est très volontaire de la part des époux Findlay.

Read More

Snuff

Category: Films Comments: No comments

Jadis perçu comme l’une des bandes d’exploitation les plus sulfureuses de son époque, Snuff (1975) est désormais pris pour ce qu’il est réellement : un petit film grindhouse de rien du tout, chiant au possible, à la soi-disant partie « snuff » pas plus crédible que du H.G. Lewis en petite forme, et dont le seul réel mérite aura été de prouver qu’il n’y a pas que des fins limiers à Scotland Yard.

Read More

Game of Survival

Category: Films Comments: 2 comments

L’insécurité par ici, l’insécurité par là-bas… Pour sûr, les élections approchant, on va bouffer de la racaille à toutes les sauces. Ce n’est cependant pas la réalisatrice très bis Roberta Findlay qui vous dira que le monde de la rue c’est Disneyland, elle qui nous offre avec Game of Survival un bonbon acidulé basé sur sa jeunesse…

Read More

Blood Sisters

Category: Films Comments: 5 comments

Vous savez comment ça se passait dans l’Amérique des années 80 : les jeunes filles rêvaient de rentrer dans une sororité et devaient pour cela subir un petit bizutage. Oh, rien de bien méchant en général, les épreuves consistant neuf fois sur dix à passer la nuit dans une baraque abandonnée, à ne pas sursauter aux blagues des garçons et à se faire assassiner par l’indispensable tueur rôdant dans les parages. Le cycle de la vie, quoi !

Read More