Michael Findlay tagged posts

Shriek of the Mutilated

Category: Films Comments: No comments

C’est bien connu : le yéti, personne ne l’a jamais vraiment vu, et d’ailleurs ceux qui l’ont vu ne l’ont pas vraiment vu non plus. Le bourlingueur des cinémathèques branchées Z et des vidéoclubs les plus pisseux sait bien qu’il ne trouvera pas la bête à poil long dans une VHS, puisque les Séries B des 70’s branchées snowbeast et compagnie, et il y en a, se sont le plus souvent refusées à le mettre sur le devant de la scène, le laissant à l’ombre des conifères. Plus courageux que le reste du peloton duveteux, Shriek of the Mutilated (1974) ose le filmer sans détour… pour mieux dévoiler les imperfections du costume. Surprise, c’est très volontaire de la part des époux Findlay.

Read More