Extra-Terrestres tagged posts

The Seed

Category: Films Comments: No comments

Shudder, service de streaming branché horreur et ayant pignon sur rue Outre-atlantique, plante de la mauvaise graine et donne sa chance au petit nouveau Sam Walker, qui après quelques courts en vient au long avec The Seed (2021). On l’accueille à bras grands ouverts, d’autant que même s’il va glaner son inspiration dans la body horror de Cronenberg et ne zone pas trop loin du fantastique crade et sexuel de Frank Henenlotter, il va surtout puiser au puits Xtro, duquel on a tiré finalement assez peu d’eau croupie. Mais surtout, il se pare d’une ironie mordante plus qu’appréciable.

Read More

The Dark (Les Nuits de la Violence)

Category: Films Comments: No comments

The Dark. L’obscurité. Là où gisent les intentions premières de cette production, remodelée au fil des tendances, modifiée à chaque changement de main, débutée comme le récit d’un autiste maltraité et vengeur, devenue une vague histoire de zombie massacreur, et à l’arrivée la descente sur Terre d’un extraterrestre assassin. Des changements de toupet dus au succès d’Alien, les producteurs de cette Série B de 79 voulant se faire un peu de beurre sur le dos de la tête de bite noirâtre. Pas certain que le script y ai gagné au change…

Read More

Alien Space Avenger

Category: Films Comments: No comments

Championne incontestée du lancer de morve, la Troma a toujours eu à coeur de former les auteurs en devenir aux plaisirs du récurage de pif. Mais y a-t-il une vie après la mouchure Z ? Richard W. Haines, dont les débuts se nomment Splatter University et Atomic College, tend à le prouver, sans toutefois s’éloigner de son statut de mauvais élève hilare d’avoir glissé du poil à gratter dans la culotte de l’institutrice.

Read More

Les Envahisseurs de l’Espace

Category: Films Comments: No comments

Ils sont des Envahisseurs de l’Espace (1970), ils sont Japonais et ils ne viennent pas pour déposer un ballotin de pralines sur le pas de la porte. Logique qu’ils ne soient pas du genre à le dire avec des fleurs puisqu’ils sont tirés du vivier de sales bêtes du grand Ishirō Honda, celui qui dompta la premier le roi des monstres, j’ai nommé Godzilla, et ce dès 1954. Fidèle à son style, le voilà associé une ultime fois à la Toho pour sortir des eaux un calmar, un crabe et une tortue comme de coutume pris de gigantisme.

Read More

Psycho Goreman

Category: Films Comments: 6 comments

Psycho Goreman (2021), nouvelle idole des jeunes ? Cela aurait pu au beau milieu des nineties, où notre sauvageon tombé d’une lointaine nébuleuse aurait fort bien pu jouer des coudes dans les Toys’R’us avec les dernières figurines Beetleborg et quelques Toxic Crusaders invendus. Il aurait dans tous les cas côtoyé ses influences principales, le nouveau méfait d’un Steven Kostanski embrassant l’aventure du solo, après avoir partagé le siège de réalisateur sur Father’s Day et The Void, piochant autant dans l’imagerie des sentaï que dans le gore nucléaire et impoli de Troma.

Read More

Destination Inner Space

Category: Films Comments: No comments

Peut-être trop habitués que nous sommes à lever le nez vers les étoiles dans l’espoir d’y trouver des OVNI tournoyants, nous n’avions plus pensé à aller chercher notre poids en petits hommes verts dans les fonds marins. Heureusement que Destination Inner Space (1966) est là pour se charger de nous pousser dans la pataugeoire.

Read More

Blood Red Planet

Category: Films Comments: No comments

L’an 2000 n’avait qu’un mot à la bouche : Mars, planète rouge alors plus peuplée par le gratin hollywoodien que Sunset Boulevard lui-même. On se souvient évidemment de Mission to Mars avec Gary Sinise et Connie Nielsen, du Planète Rouge avec un Val Kilmer encore svelte, et surtout du plus prestigieux du lot, le Blood Red Planet co-réalisé par les frères Polonia (Splatter Farm, Lethal Nightmare) et Jon McBride (Cannibal Campout, Woodchipper Massacre), union sacrée déjà à la base du culte Feeders quatre ans plus tôt. On rigole bien sûr, tant cette énième virée dans l’espace le plus fauché ressemble bel et bien à ce que l’on pouvait attendre des Polonia Brothers : un cosmos sans le sou fabriqué à base de barquettes d’oeufs et de cannettes de Fanta vides.

Read More

The Alien Factor

Category: Films Comments: No comments

A en croire Don Dohler, le ciel étoilé, s’il tient de la parfaite voûte pour vos nuits coquines ou romantiques, se trouve également être un affreux repaire d’envahisseurs sanguinaires. Et le regretté bonhomme, qui hanta les bois et jardinets de Baltimore jusqu’à sa mort en 2007, devait y croire dur comme fer, lui qui échafauda le gros de sa filmographie sur des invasions extra-terrestres tout ce qu’il y a de plus rurales. La preuve par neuf avec The Alien Factor (1977), premier méfait mais déjà la définition parfaite de la touche Dohler.

Read More

Hobgoblins

Category: Films Comments: No comments

On ne se prenait pas trop la tronche dans les années 80 : si vous aviez été sage toute l’année, alors le Père-Noël consentait à vous glisser sous le sapin la VHS de Gremlins (1984). A l’inverse, si vous ne faisiez rien que de tirer les couettes de votre cousine, fortes étaient les chances que le gros barbu tout de rouge vêtu vous punissait sévèrement avec Hobgoblins (1988), garanti sans Mogwai mais fort en boules de poils livrées sans piles.

Read More

Titanic 3 (Aliens vs Titanic)

Category: Films Comments: No comments

Décidément, l’idée de se réserver une couchette à bord du Titanic sera, dans quelques centaines d’années, toujours aussi mauvaise qu’elle pouvait l’être en 1912. Le Titanic 3 (alias Aliens vs Titanic, alias Predator World, 2017) bâti par Jeff Leroy nous le rappelle en envoyant une météorite au cul du soon to be destroyed vaisseau spatial Titan-1c, ses survivants échouant sur une planète déserte où ils devront repousser les avances d’aliens particulièrement salaces. Un monde futuriste peuplé de CGI douteux, de l’ex-pornstar n’ayant rien perdu de ses qualités plastiques (la choupette Bree Olson is on board, guys!), des gros vers de terre qui sortent des nichons de ces dames, du coït interracial entre une Terrienne médium et des monstres recalés au casting de The Predator, du cranium qui explose et en fout partout : tout ce dont manquait le film James Cameron enfin sur nos écrans, en somme.

Read More