80’s tagged posts

Hide and Go Shriek

Category: Films Comments: No comments

Petit mémo à l’attention des petits jeunes en rut : quand vous vous glissez de nuit dans un magasin de literie pour y jouer à cache-cache (un peu) et vous tripatouiller le boule (beaucoup), vérifiez qu’aucun tueur en série n’ait profité de la porte ouverte pour se glisser derrière vous. Hide and Go Shriek (semble-t-il sorti chez nous sous le titre La Prochaine Victime, 1988) fait office de piqûre de rappel.

Read More

Blood Diner

Category: Films Comments: No comments

Sol à damier, banquettes rouge cerise, vieilles photos de la première Cadillac du patron et des nez tordus des boxeurs du patelin, le bruit d’œufs crépitant dans leur poêle, une vieille odeur de croque-monsieur, un panier avec de longues frites noyées dans le ketchup sur la table… Prenez place sur l’un des tabourets de l’american diner, temple de la becquetance qui goûte « comme à la maison », de la croûte pas fameuse-fameuse mais qui, conjuguée à un décorum festif par nature, vous fait gagner quelques points de bonheur. Jackie Kong, que l’on connaît depuis le creature feature The Being (1983), s’y installe pour le bien de Blood Diner (1987) et épouse les caractéristiques premières de son sujet. Son film sera gras, tout sauf sophistiqué et s’essaie à la bonne humeur constante à travers un second degré qui fait basculer l’horreur dans la bouffonnerie.

Read More

Satan’s Storybook

Category: Films Comments: No comments

Ce n’est pas parce que l’on règne sur une mer de flammes et que l’on dispose à ses pieds d’armées entières d’âmes en peine que l’on ne peut pas avoir un gros chagrin. Satan en a donc gros sur la patate, et c’est pour tromper sa vilaine déprime que son bouffon personnel en vient à lui raconter deux histoires faites pour lui remonter le moral. Mais Satan’s Storybook (1989) ne va-t-il pas ruiner le nôtre ? La réponse est dans la question.

Read More

The Black Cat (Demons 6 : De Profundis)

Category: Films Comments: 2 comments

Sans aller jusqu’à décrire Luigi Cozzi comme l’âme damnée de Dario Argento, difficile de fermer les yeux sur son statut d’ombre du virtuose de l’épouvante italienne, de domestique sacrifiant son existence tout entière à la juste cause de l’art de son maître, auquel il dédie boutique, livres et même le présent film. Méfiez-vous donc du titre Edgar Allan Poe’s Black Cat (1989), qui ne trouve justification que dans trois ou quatre gros plans sur des chats fâchés, car le petit bonhomme derrière Contamination ne marche pas dans les pas du poète, mais dans ceux de l’auteur de Suspiria. Sans laisser de grands souvenirs…

Read More

La Vallée de la Mort

Category: Films Comments: 2 comments

Sont cons, quand même, les gens. Malgré les flots de petites productions hurlant à qui veut l’entendre que le désert n’est rien d’autre que la triste promesse de rencontres avec des chauffards déments, des sauvageons des collines, des auto-stoppeurs maniaques et des bestioles aux dents acérées, le bon peuple y retourne. On ne lâche donc pas notre verre d’eau en apprenant que la petite famille américaine plus ou moins typique s’y retrouve coursée par les fous dans La Vallée de la Mort (1982). Après tout, c’était dans le titre…

Read More

Night of the Demon

Category: Films Comments: No comments

Une mode en chasse une autre, et si les années 70 vibrèrent aux coups des larges paluches du Bigfoot, les eighties, elles, poussaient au port de la cotte de mailles avec l’arrivée de l’incisif slasher flick. Alors que faire lorsque l’on vient de sortir des bois maudits et que l’on y a tourné une somme toute classique histoire de sasquatch ? Eh bien on y retourne sans l’aval du réalisateur, on bouleverse le script de fond en comble, et l’on ne retient surtout pas ses coups en matière de gore. Ainsi naquit Night of the Demon (1980), mi-homme mi-bête, mi-creature feature mi-hack and slash, jamais entravé par sa dualité.

Read More

Mind Killer

Category: Films Comments: No comments

Mind Killer (1987). Avec pareil titre, on peut s’attendre, à tout le moins, à un film à la tête bien pleine. Espoirs non-trahis par Michael Krueger, dont la maigre œuvre se rapproche de celle de Frank Henenlotter : un paumé pour héros, ses méninges en ébullition, une transformation physique pour le pire et des proches paniqués font une Série B pas toujours fine, mais pas si bête.

Read More

Hard Rock Nightmare

Category: Films Comments: 2 comments

Nous l’avons vu il y a peu : tout fractionné fut-il sur Vendredi 13 : Une Nouvelle Terreur, où il se mangea un coup de hache pour une barre chocolatée, Dominick Brascia apprécia l’expérience et ne sut quitter les bosquets meurtriers. Ainsi, deux ans après un Evil Laugh pas si risible quoique très anecdotique, le bonhomme réalise Hard Rock Nightmare (1988), présenté comme la rencontre (espérée ? Oui si l’on a bon goût) entre le rock énervé et les loups-garous sataniques. Mais sous le duvet, la routine, puisque Brascia ne sait définitivement pas se séparer de son petit slasher flick.

Read More

Evil Laugh

Category: Films Comments: No comments

Le slasher flick a toujours jonglé entre fou rire et rire fou. Evil Laugh (1986), sans mettre du chocolat dans la mayonnaise et retapisser le genre de la cave au grenier, essaie de changer la donne comme il peut, devançant Scream d’un peu moins de dix ans et avec des moyens moindres. Et comme souvent, les coulisses sont plus palpitantes que les planches.

Read More

The Dark Power

Category: Films Comments: No comments

« Toltèques ». Voilà l’ultime mot d’un vieillard sur son lit de mort, soucieux que ces ancêtres des Aztèques – on ne parle donc pas de jeudi dernier – sortent de leur couette terreuse et viennent répandre leur fameux pouvoir sombre sur les tristes vivants. The Dark Power (1985) fait de ses zombies de primitives menaces, et apprend à la jeunesse de Caroline du Nord de se méfier des tomahawk et autres armes antiques. Sans grand résultat, cela dit.

Read More