2020’s tagged posts

X

Category: Films Comments: No comments

Toi aussi, apprend les couleurs avec le X (2022) de Ti West. D’abord le rose, celui bonbon des chairs intimes d’une poignée de pornstars parties décroiser les jambes dans le Texas profond. Ensuite le rouge écarlate, celui qui roule de leurs plaies créées par un couple de petits vieux que Pete Walker n’aurait pas renié. Et puis ce noir de la mort qui finit toujours par suivre, ce jais profond d’une bande grindhouse dans l’esprit sans jamais en faire trop, monstre d’équilibre parvenant tout à la fois à faire rire, exciter, donner un petit coup de flippe et même nous refiler un vilain bourdon.

Read More

Grida dalla palude

Category: Films Comments: No comments

Grida dalla palude. Ou « le cri du marais », comme m’en informe l’ami Google Translate. Puisque c’est l’Italien Lorenzo Lepori que l’on retrouve planqué derrière les roseaux, on se doute que l’affaire aura assez peu en commun avec Les Enfants du Marais, que l’on chantera et dansera peu dans les grenouillères. Bingo ! Fidèle aux thèmes les plus bis qui font sa passion, l’auteur de Notte Nuda et Catacomba remplit les campagnes de viols, de chasses à l’homme et de rites démoniaques !

Read More

Slumber Party Massacre (2021)

Category: Films Comments: No comments

Syfy et idées nouvelles se mélangeant comme l’eau et l’huile, on ne tombe pas de l’armoire en découvrant que la chaîne spécialisée dans la science-fiction et les téléfilms ratés se soit décidée à s’habiller de l’un des pyj’ de la saga Slumber Party Massacre. Pour un petit remake shooté entre amis, mais sans le parrainage de Roger Corman, sans doute trop vieux et fatigué pour encore participer à ces nuits blanches qui virent au rouge ? Plutôt pour une parodie mal assumée.

Read More

The Seed

Category: Films Comments: No comments

Shudder, service de streaming branché horreur et ayant pignon sur rue Outre-atlantique, plante de la mauvaise graine et donne sa chance au petit nouveau Sam Walker, qui après quelques courts en vient au long avec The Seed (2021). On l’accueille à bras grands ouverts, d’autant que même s’il va glaner son inspiration dans la body horror de Cronenberg et ne zone pas trop loin du fantastique crade et sexuel de Frank Henenlotter, il va surtout puiser au puits Xtro, duquel on a tiré finalement assez peu d’eau croupie. Mais surtout, il se pare d’une ironie mordante plus qu’appréciable.

Read More

Toys of Terror

Category: Films Comments: No comments

Un titre bateau sans doute décidé en un centième de seconde, un principe archi-rabattu (des jouets pas zentils, bouh!), un casting composé d’inconnus d’ordinaire bloqués dans la petite lucarne… C’est sûr, la fiche technique de Toys of Terror (2020) n’entraîne pas le rêve humide et ne nous pousse pas à déballer cet énième christmas horror movie à toute berzingue. N’entrons pas dans un suspense de toute façon inexistant : non, le bazar n’entrera jamais au panthéon. Et oui, tout cela est plutôt quelconque. Pas de quoi défriser le barbu de Madame Noël, mais tout cela n’est pas dérangeant non plus. Et peut même gagner son poids en ganache au chocolat question old-school.

Read More

Curse of the Blind Dead

Category: Films Comments: No comments

Ils ont beau être miros de chez miros, plus secs qu’une cacahuète et vifs comme des escargots sous Tranxène, les templiers zombies imaginés par Amando de Ossorio n’en sont pas moins des figures cultes de la terreur européenne. Et si chez nous on se lamente encore à l’idée que leurs cavalcades hantées soient toujours indisponibles sur galette, l’Italie se bouge et joue les prolongations avec un Curse of the Blind Dead (2020) moins passéiste qu’on aurait pu le supposer, puisqu’il décide au contraire de propulser nos tas d’os dans un futur post-apocalyptique.

Read More

Censor

Category: Films Comments: 3 comments

Longtemps indissociable du cinéma horrifique, la censure a pourtant rarement été traitée par celui-ci, et plus rarement encore de manière frontale. C’est désormais chose faite avec Censor (2021), retour dans l’Angleterre des années 80, lorsque politiciens, journaleux et têtes pensantes de Scotland Yard faisaient de quelques VHS sanglantes l’ennemi numéro un de la société toute entière. Comme vecteur d’un climat de folie, la réalisatrice Prano Bailey-Bond choisit la triste Enid, jeune femme décidant des coupes à opérer dans les Séries B enragées qui lui sont soumises, troublée à la fois par la disparition vingt ans plus tôt de sa sœur et par un fait divers meurtrier, peut-être lié à un film qu’elle n’aurait pas assez charcuté.

Read More

Vampires vs. The Bronx

Category: Films Comments: 6 comments

En attendant qu’un zig un peu plus aventureux que la moyenne se décide à sortir les momies et autres créatures de Frankenstein de leur habitat naturel, c’est à nouveau aux siroteurs d’hémoglobine de goûter à un milieu qui leur est à priori étranger. Ca déménage donc des vieux castels des Carpates pour traîner dans les rues d’un Bronx aux couleurs de Disneyland, où même les dealers et membres de gang se disputeraient pour savoir lequel aidera votre grand-mère à traverser la rue. Normal : Vampires vs. The Bronx (2020) fait dans la flippe pour mômes et s’assure de ne jamais être plus noir que ses nuits.

Read More

Naked Cannibal Campers

Category: Films Comments: 2 comments

Peut-être lassés de leur vallée des dinosaures natale ou de leur jungle amazonienne rebâtie en écorcherie, les cannibales se sont emparés d’un camping de la région de Tampa et ont décidé d’y changer de look. Dorénavant les anthropophages seront exclusivement de sexe féminin, ces gloutonnes seront tatouées de l’orteil aux oreilles, solliciteront Satan sur leur temps libre et joueront de leurs charmes pour attirer le jeunot ivre dans leur cabine pour mieux l’y goûter. Bienvenue dans Naked Cannibal Campers (2020), douzième livraison d’un Sean Donohue (Death-Scort Service, Zed’s Dead) très occupé à honorer l’éternel triptyque entrailles fumantes/gonzesses à poil/fêtards un peu cons.

Read More

Aquarium of the Dead

Category: Films Comments: 5 comments

Une fois le tour du monde zombiesque terminé, et les macchabées voraces posés dans tous les lieux possibles et imaginables, de l’avion en déroute aux stades de foot, les studios orientés petits budgets se mirent tous d’accord pour quitter les cimetières et vider du baril radioactif dans les fermettes. Et après les castors back from the dead, les dinos en décomposition et les cerfs galopant trompant leur trépas en galopant à travers bois, voilà que la faune des mers s’y met avec Aquarium of the Dead (2021). Une production The Asylum. Donc toute pourrie.

Read More