Category Films

Cemetery Gates

Category: Films Comments: No comments

C’est bien beau d’aider les autres à réaliser leurs rêves, mais s’agit aussi de ne pas perdre les siens de vue. Comme bon nombre de ses confrères façonneurs d’effets spéciaux et de maquillages pustuleux, Roy Knyrim (The Toxic Avenger Part. II, 2001 Maniacs, Psycho Cop, les Wishmaster 2 à 4) décida un beau jour de ne plus s’en tenir à enlaidir du comédien et prit le chapeau de colonel des armées, histoire d’envoyer ses troupes dans la gueule d’un diable de Tasmanie mutant. Et tout ça pour dégueulasser un maximum les environs du petit cimetière en carton pâte où il localise son Cemetery Gates (2006), mais aussi pour se bidonner un grand coup, l’affaire tenant du foutoir volontaire et inspiré des Animaniacs plutôt que de l’animal attack parfaitement rangé.

Read More

Hush, en route vers l’enfer

Category: Films Comments: No comments

Être bon ne suffit pas toujours, et qui n’a pas la providence de son côté risque bien de finir ses jours au fin fond d’un vieux bac à soldes, enseveli sous une tapée de DVD d’Antitrust, sans espoir d’une réhabilitation future. Si Hush (2008) n’est jamais vraiment tombé dans ces tréfonds, il n’a jamais atteint les cimes non plus malgré sa bonne réception à sa sortie. Et comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, on se paie un petit retour sur l’un des favoris des années 2000 de la crypte, et sans aucun doute l’un des meilleurs survival de son époque.

Read More

The Alchemist

Category: Films Comments: No comments

C’est une vieille blague chez les chroniqueurs tapant dans le B-Movie : Charles Band(e) encore ! Mou alors. Et si l’on osait, et je vais oser, on dirait même que le producteur marionnettiste avait des problèmes d’érection depuis ses débuts, ce que The Alchemist et son Robert Ginty lessivé (Le Droit de Tuer) laissaient sous-entendre dès 1981. Quelqu’un aurait une pilule bleue à prêter ? C’est pour un ami.

Read More

Le Cerveau qui ne voulait pas mourir

Category: Films Comments: No comments

Plus ils sont intelligents, plus ils sont méchants. The Brain that Wouldn’t Die (1962) en fait l’évidence même, sa réputée blouse blanche occupant son temps libre à collecter des membres et organes bons pour la corbeille pour les réanimer dans le secret de son sous-sol. Et lorsque sa fiancée manque de perdre la vie dans un accident de voiture, le mad doctor de garde cette nuit-là récupère et rend la vie à sa seule tête, dès lors bien pleine. De haine.

Read More

Buffy, The Vampire Slayer

Category: Films Comments: 3 comments

Culte mais pas trop, Buffy, The Vampire Slayer (1992) reste dans l’Histoire avant tout pour son statut d’ébauche de la série télévisée du même nom, sensation des nineties et passeport vers la célébrité pour Sarah Michelle Gellar. Mais avant la Buffy de la petite lucarne, il y avait celle du grand écran, incarnée par une Kristy Swanson formée par Donald Sutherland, qui la force à abandonner les pompons pour les pieux de bois.

Read More

Censor

Category: Films Comments: 3 comments

Longtemps indissociable du cinéma horrifique, la censure a pourtant rarement été traitée par celui-ci, et plus rarement encore de manière frontale. C’est désormais chose faite avec Censor (2021), retour dans l’Angleterre des années 80, lorsque politiciens, journaleux et têtes pensantes de Scotland Yard faisaient de quelques VHS sanglantes l’ennemi numéro un de la société toute entière. Comme vecteur d’un climat de folie, la réalisatrice Prano Bailey-Bond choisit la triste Enid, jeune femme décidant des coupes à opérer dans les Séries B enragées qui lui sont soumises, troublée à la fois par la disparition vingt ans plus tôt de sa sœur et par un fait divers meurtrier, peut-être lié à un film qu’elle n’aurait pas assez charcuté.

Read More

Crypt of Dark Secrets

Category: Films Comments: 3 comments

Sortez les bottillons de pêche, on retourne s’encrasser aux bayous du Z. A la faveur de Crypt of Dark Secrets (1976), Série B mineure d’un Jack Weis (Mardi Gras Massacre, 78) lui-même loin de mériter la sacralisation. Pas de bol, il n’y a pas plus de crypte là-dedans qu’il y a de vannes originales dans un spectacle de Gad Elmaleh. Mais contrairement au roi du plagiat, Weis a la bonne idée de détourner l’attention par quelques seins huilés.

Read More

Charisma

Category: Films Comments: No comments

On a tous des phases, plus ou moins longues, allant de quelques jours à plusieurs semaines, où nous ne nous abreuvons plus qu’à une seule et même source. Milieu des années 2000, c’était dans celle creusée par Kiyoshi Kurosawa que je trempais volontiers mes lèvres, et entre les beaux Loft, Kaïro et Rétribution, je tombai sous le charme de Charisma (1999), ballade champêtre bizarroïde et unique. Après m’être à nouveau fait gifler par le Japonais au détour de son terrible Creepy, aisée fut la décision de reprendre les chaussures de randonnées et retrouver ces sentiers nébuleux menant à un arbre peut-être maléfique.

Read More

Vampires vs. The Bronx

Category: Films Comments: 6 comments

En attendant qu’un zig un peu plus aventureux que la moyenne se décide à sortir les momies et autres créatures de Frankenstein de leur habitat naturel, c’est à nouveau aux siroteurs d’hémoglobine de goûter à un milieu qui leur est à priori étranger. Ca déménage donc des vieux castels des Carpates pour traîner dans les rues d’un Bronx aux couleurs de Disneyland, où même les dealers et membres de gang se disputeraient pour savoir lequel aidera votre grand-mère à traverser la rue. Normal : Vampires vs. The Bronx (2020) fait dans la flippe pour mômes et s’assure de ne jamais être plus noir que ses nuits.

Read More

Girls Nite Out (Radio Crochets)

Category: Films Comments: 2 comments

Il nous est arrivé de charrier nos amis Québecois sur leur drôle de façon de franciser les titres de films, en oubliant un peu vite qu’à l’ère de la cassette la France n’était pas en reste question choix douteux. Non, Radio Crochets n’a rien du biopic sur un quelconque participant d’un concours de chant, et si l’on y trouve bien un animateur usant du micro pour diriger les jeunes de l’Ohio dans une chasse aux trésors à coups d’indices radiophoniques, les cordes vocales de ces dames ne sont pas sollicitées pour de jolies ritournelles. Au contraire, The Scaremaker ou Girls Nite Out (1982, sorti en 84) en bon slasher qu’il est s’attache à leur soutirer leurs lamentations les plus désespérées.

Read More