Zombies tagged posts

Demonwarp (Transmutation)

Category: Films Comments: No comments

Que faire lorsque l’on s’appelle Emmett Alston, que l’on a déjà réalisé quelques petites choses dont le pas trop mal New Year’s Evil, et que l’on a la chance de tourner une nouvelle série B en lieu et place d’un John Carl Buechler parti shooter le septième Vendredi 13 ? Un film de bigfoot ? Une bande de zombies ? Une invasion d’extraterrestres ? Comme il est trop dur de choisir, autant faire les trois à la fois ! Demonwarp (aka Transmutation, 1988) plante sa cuiller dans tous les plats et nous fourre le tout en bouche dans l’espoir que le tout soit digeste. Surprise, ça l’est plutôt.

Read More

Hard Rock Zombies

Category: Films Comments: 2 comments

Depuis le bien givré Hack-O-Lantern de Jag Mundhra, on sait qu’il ne faut jamais sous-estimer la capacité qu’ont les réalisateurs Indiens à nous forger une Série B à peu près aussi absurde qu’indéfinissable une fois leurs mocassins posés sur le sol de l’Oncle Sam. Rebelote sur le Hard Rock Zombies (1985) de Kirshna Shah, humble production profitant du succès alors grandissant du heavy metal pour écouler quelques VHS dans lesquelles on croisera donc des hardos, oui, mais aussi des nains monstrueux qui se dévorent eux-mêmes, un Hitler toujours collé à sa Eva Braun désormais lycanthrope, un couple de tueurs en série et, le titre vendait la mèche, des zomblards coiffés comme des bichons frisés. Horns up, motherfuckers !

Read More

Amazon Hot Box

Category: Films Comments: No comments

Ca chauffe à nouveau dans les cachots, pas loin d’un demi-siècle après les Women in Prison montés par Jack Hill et Roger Corman, et un peu plus d’une décennie après que le copain Bruno Mattei s’était laissé enfermer derrière les barreaux pour le bien de The Jail, peut-être son meilleur film. Il était donc temps que ça festoie à nouveau au bagne, et c’est un James Bickert très porté sur l’exploitation la plus antique (ses Frankenstein created Bikers et Dear God No ! ont le grindhouse en intraveineuse) qui s’y colle avec Amazon Hot Box (2018).

Read More

Midnight Skater

Category: Films Comments: No comments

Le début des années 2000. Les années skate. Tony Hawk dans la console, Bam Margera sur MTV. Les bleus aux genoux, les grands-mères qui se plaignent du claquement de la planche à son retour au sol. Tout ça a fort peu à voir avec Midnight Skater (2002), shot-on-video trop concentré sur ses camés zombies et son psychopathe nécrophile pour aligner les tricks, mais le voyage dans le temps n’en a pas moins lieu.

Read More

The Dark Power

Category: Films Comments: No comments

« Toltèques ». Voilà l’ultime mot d’un vieillard sur son lit de mort, soucieux que ces ancêtres des Aztèques – on ne parle donc pas de jeudi dernier – sortent de leur couette terreuse et viennent répandre leur fameux pouvoir sombre sur les tristes vivants. The Dark Power (1985) fait de ses zombies de primitives menaces, et apprend à la jeunesse de Caroline du Nord de se méfier des tomahawk et autres armes antiques. Sans grand résultat, cela dit.

Read More

Au-delà de la Terreur

Category: Films Comments: No comments

Frapper une grand-mère, c’est mal. Frapper une grand-mère satanique, c’est pire. Car vous ne vous en sortirez pas avec deux coups de canne dans les genoux et les condés aux trousses, mais avec Lucifer, des spectres revanchards et quelques nonnes momifiées au cul. Au-delà de la Terreur (1980) a beau se donner de grands airs Kubrickiens avec sa clique de voyous pillant et tuant à la chaîne, il n’en finit pas moins rattrapé par le bis ibère, et lâche une épouvante putride à deux mausolées de celle d’Amando de Ossorio. Contraint et forcé ?

Read More

Big Tits Zombie

Category: Films Comments: No comments

Avec toute la politesse, tout le respect et tout le calme dont il fait preuve en public, le Japonais a bien le droit de se laisser aller, dans l’intimité de son deux pièces, à quelques déviantes obsessions. Comme les poitrines de la taille d’une montgolfière, les pieuvres violeuses et on en passe des pires. Puisque leur terre peut à la fois être celle de la réserve et celle des petites culottes d’étudiantes mises à la vente, on ne tombe pas du tatami en découvrant sur leurs étals une oeuvrette comme Big Tits Zombie (Kyonyû doragon: Onsen zonbi vs sutorippâ 5, 2010), adaptée d’un manga dont vous ne retrouverez sûrement pas les chapitres dans Le Petit Spirou.

Read More

The Ghoul

Category: Films Comments: No comments

Créatures de la nuit autrement moins notoires que ces tristes sires de vampires ou ces grosses peluches que sont les lycanthropes, les goules n’en viennent pas moins de loin, et nous font remonter jusqu’aux Mille et une nuits, où elles sont décrites comme des mangeuses de chair, parfois morte, parfois pas, trouvables dans les cimetières ou les déserts du Maghreb. Vu que cela coût un pont de transporter toute l’Angleterre de l’effroi ou le grand Hollywood sur le sol arabe pour vérifier quel régime fait la bête, c’est généralement au dévoreur de cadavres de se payer un trajet, et après Boris Karloff dans les années trente, c’est à Peter Cushing de goûter au mythe via… The Ghoul (1975). Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Read More

Graveyard of the Dead (El Retorno de los Templarios)

Category: Films Comments: No comments

Sacrés Templiers Zombies. Nos amis les aveugles infidèles ont beau être morts, enterrés et rongés par les vers depuis des lustres, suffit qu’une nymphe à la jupe trop courte enjambe leur pierre tombale pour que ces vieux machins tout desséchés sortent de l’humus le plus noir et blasphèment comme en 72. Ou presque, car nous sommes ici en 2007, qu’Amando de Ossorio n’est plus depuis six années déjà et l’esprit du bis espagnol depuis plus longtemps encore, forçant Vick Campbell à broder ses capuches avec du fil usé et à la mode Do It Yourself.

Read More

Scream Dream

Category: Films Comments: No comments

A tout auteur sa trilogie : Pagnol avait sa marseillaise, Leone conta trois fois « il était une fois… », Jackson forgeait de l’anneau à n’en plus finir, Coppola retombait encore et toujours ses magouilles mafieuses… Pourquoi Donald Farmer n’y aurait pas droit lui aussi ? Sa trilogie sera donc celle des mangeuses d’hommes, entamée en 87 avec Cannibal Hookers et ses putes viandardes, poursuivie la même année avec le tout aussi peu vegan Demon Queen, et conclue deux ans plus tard, en 89, avec Scream Dream, heavy metal movie particulièrement Z.

Read More