William Edwards tagged posts

Dracula, The Dirty Old Man

Category: Films Comments: No comments

De par sa banale apparence d’aristocrate tout de noir vêtu, Dracula a toujours été forcé d’aligner plus d’efforts que ses confrères momies ou créatures de Frankenstein pour se faire remarquer et mériter sa carte de membre VIP au Monster Club. Plutôt que de pourchasser des archéologues à du deux à l’heure dans la Vallée des Rois ou de balancer des fillettes dans des mares, le Comte vise la distinction en fricotant avec la gent féminine, soulignant film après film son statut de chaste lover. Mais les bisous sucrés sous une lune pleine et les rendez-vous nocturnes sur les balcons de pierre, ça va cinq minutes, et ayant quitté l’adolescence, le vieux Drac’ se fait plus vicelard dans un Dracula, The Dirty Old Man (1969) défiant toute description. Attention, gros délire en vue.

Read More