Survival tagged posts

Night of Fear

Category: Films Comments: No comments

Don’t go in the woods… alone ! qu’on leur avait dit, mais les blondes n’écoutent rien ! Les blondes ? Briony Behets d’abord (l’héroïne de Long Weekend), qui s’en fout carrément et chevauche tranquillou dans la campagne australienne, aux alentours de Sidney. Tant pis pour elle : un maniaque en salopette rôde dans les parages et elle comprendra trop tard son erreur… Oui, Night of Fear démarre sans ambages, mais pour un film de 54 minutes c’est encore préférable. Il faut dire qu’à l’origine, cet objet étrange fut conçu pour être l’épisode pilote d’une série TV d’horreur intitulée Fright, déclinable en douze chapitres… D’où le titre au générique : Fright – Night of Fear. Las, le projet effraya tant que les feuillets passèrent vite fait au concasseur. Shooté en quelques jours seulement, Night of Fear bénéficia néanmoins d’une sortie cinéma aux antipodes, en 1972. Mais passée sous les fourches caudines de Dame Censure, la chose fut interdite un temps en Australie...

Read More

The Forest

Category: Films Comments: No comments

Winter is coming, et le survival aussi : couvrez-vous bien les amis, car cet hiver le danger ne viendra pas de l’espace mais de la cambrousse ricaine, ou australienne. Le vecteur tant aimé de nos frissons pastoraux ? Bach Films, qui édite ces temps-ci un Night of Fear sorti du caveau (1972), augmenté en bonus de The Forest : une mini production des primes eighties (1982), tournée en treize jours nous dit-on et réalisée par le tout petit Don Jones. Oui, le mec derrière l’assez fou Schoolgirls in Chains, entre autres…

Read More

The Babysitter

Category: Films Comments: No comments

Si l’on vous dit que la nièce d’Hugo Weaving, que l’on a pu croiser dans Ash vs Evil Dead ou Mayhem, s’en va jouer les babysitter pour l’un des marmots croisés dans le génial Summer of 84, le tout sous la direction de l’agité McG (les deux films Drôles de Dames, Terminator : Renaissance), vous en déduisez forcément que ce n’est pas pour s’en tenir à une chaste partie de Monopoly. Gagné, The Babysitter (2017) rappelle que le Teen Movie ce n’est pas que des baisers sucrés sur le parking du terrain de football américain, mais aussi de vils coups de couteau dans le crâne.

Read More

Ecorché Vif (Skinned Deep)

Category: Films Comments: No comments

Trimer pour réaliser les rêves des autres en mettant les siens de côté, ça va cinq minutes : s’il est un soldat d’excellence toujours prêt à partir au front pour mouler quelques vilaines bêtes pour satisfaire les pulsions de ses employeurs, Gabe Bartalos est aussi un créatif ne se contentant pas de l’imagination des autres. La preuve avec Ecorché Vif (2004), alias Skinned Deep, Série B à un poil de cul de l’aliénation la plus totale, et le sentier crado où Massacre à la Tronçonneuse et Basket Case marchent main dans la main.

Read More

Wilderness

Category: Films Comments: 2 comments

Genre en perte de vitesse depuis quelques années, le survival, s’il connut son heure de gloire dans les seventies, avait une cote d’enfer voilà encore une décennie. La preuve avec le so british Wilderness (2006), dans lequel quelques petites frappes se font mordre le fessier par une meute de chiens féroces, quand ils ne subissent pas les attaques furtives d’un pro du camouflage…

Read More

Bolivian Kiss

Category: Films Comments: 3 comments

Bolivian Kiss : nom d’un cocktail au citron et à l’agwa, cette liqueur bolivienne à base de feuilles de coca. A part ça ? Le titre d’un film totalement inconnu sous nos latitudes, survival australien réalisé en 2010 et sorti du caveau en 2011, à la faveur d’un festival néo-calédonien sis dans la ville de La Foa (à une centaine de kilomètres de Nouméa)… Vous chercherez sur Google Map, et vous irez fouiller sur Tutube également, puisqu’à l’été 2010 une bande annonce fut mise en ligne par la production, vue par un millier de pèlerins depuis, et c’est bien tout. Rapport avec le cocktail ? L’outil de tous les sévices dans le film, la drogue qui permettra à deux barjots d’abuser de leurs victimes…

Read More

Long Weekend (2008)

Category: Films Comments: 3 comments

Soyons honnêtes : ce n’est pas tous les jours qu’on chante les louanges de l’époque, surtout dans notre univers de bisseux (Gaulois) réfractaires, voire conservateurs… voire réactionnaires. Oui mais voilà, l’exception confirme la règle quand on cause Ozploitation, car il est un fait que la nouvelle génération n’a vraiment pas à rougir dans le bush, loin s’en faut même, rendant sacré bel hommage aux glorieuses décennies 70’s et 80’s. Qu’on en juge par les Wolf Creek ici, The Reef là-bas (dans le genre requins, on a vu mieux cela dit… ndRigs) et autres Needle, Black Water ou The Loved Ones… Bref, sur terre ou sur mer, dans l’Outback ou sur les campus, l’Aussie horror se porte bien en nos années, même très bien qualitativement parlant… si l’on accepte  l’alignement global d’une production locale sur les canons américains de l’horreur, qui perd alors un peu de son âme et de son charme sauvage : de son pittoresque en un mot, et du sang de sa terre. Les dommages collatéraux du format des coproductions ? Très sûrement. Note Quite Hollywood (pour reprendre le titre du documentaire sacrifié à The Wild, Untold Story of Ozploitation en 2008) ? Plus vraiment donc, car la globalisation a aussi vaincu dans l’horreur et le fantastique, qui gagnent en efficacité ce qu’ils perdent parfois en originalité…

Read More

Long Weekend

Category: Films Comments: 4 comments

Au pays des kangourous, Long Weekend n’est peut-être pas roi mais il n’est pas loin du trône, décrété film culte des antipodes et véritable emblème de cette Ozsploitation qui battit son plein au cours des années 70 et 80. Pas un hasard, d’ailleurs, si Jamie Blanks rendit au film un vibrant hommage trente ans plus tard, en signant un très chouette remake… Mais nous en recauserons bientôt. Heureux Français, donc, qui comme bibi purent le voir en VHS au début des eighties (cassettes estampillées D.E.C et Polygram), ou même au cinéma puisque le film sortit sur les écrans en 1980, après un passage remarqué au Festival du Film Fantastique de Paris, en 1979… Mais bon, tout cela remonte désormais, et les souvenirs s’estompent. De là ce conseil, amis cinéphages : nous vous dirigerions bien vers la cassette D.E.C ou la réédition Fil à Film, mais cela risque de vous coûter en temps – et peut-être même en fifrelins. Les amateurs iront donc chercher du côté de chez Synapse Films ou de Second Sight, et ils y trouveront sûrement leur bonheur en rayon bleu, se remémorant avec délice les charmes d’un film qui n’a jamais vieilli et que l’on connaît mal cependant.

Read More

L’Île Sanglante

Category: Films Comments: 2 comments

Puisque le gros bouillon rougeaud Les Dents de la Mer a autant profité à la Universal qu’au romancier Peter Benchley, il était entendu que tout ce beau monde piquerait une nouvelle tête dans une grosse Série B friquée qui prend la flotte. Et ce dans quasiment tous les sens du terme, puisque L’Ile Sanglante se déroule en milieu marin… mais fut aussi un sacré échec lors de sa sortie. Au point que sa star Michael Caine refuse toujours d’en causer au jour d’aujourd’hui…

Read More

Les Marais de la Haine

Category: Films Comments: 2 comments

Lancement de la Collection Redneck pour Artus, avec les deux Séries B on ne peut plus représentatives du cinoche bouseux que sont les Gator Bait. Comme on est ordonnés, on débute par le premier, Les Marais de la Haine (1974), une affaire de famille devant et derrière la caméra…

Read More