Sorcières tagged posts

Midnight Offerings

Category: Films Comments: No comments

S’il est peu probable que les pontes de TF1 décident que vos petites lucarnes manquent de pentagrammes enflammés et d’incantations ténébreuses, il n’en était pas de même au début des années 80 pour la puissante HBO. On le voit avec ce Midnight Offerings venu nous prouver qu’une Teen Witch peut aussi être une Teen Bitch.

Read More

The Basement

Category: Films Comments: 2 comments

Les voies de l’horreur homemade en provenance des saintes 80’s sont impénétrables. Quelquefois, leurs obligatoires tares et bévues transforment un banal film de vacances tapissé de ketchup en une charmante curiosité, éventuellement capable de dépasser de plusieurs têtes bien des Séries B autrement plus fortunées. Et à d’autres occasions, ces petits films budgétés à dix dollars flirtent avec le calvaire le plus total, sans que le résultat final collé à nos écrans soit véritablement plus foireux que celui des bandes du même tonneau sur lesquelles on écrase pourtant une larmichette de tendresse. Allez comprendre… Vous nous voyez probablement venir : The Basement tient plus du seau de gerbe que l’on peine à renifler plutôt que du délicieux ballotin de pralines faites maison.

Read More

Suffer Little Childern

Category: Films Comments: No comments

Le cinoche fantastico-horrifique déborde tellement de sales garnements qu’il faudrait probablement une armée de Super Nanny ou de Pascal le grand frère pour ramener toutes ces petites têtes blondes dans le droit chemin. Pas sûr que les stars du petit écran parviendraient à corriger la vilaine Elizabeth en lui faisant faire la vaisselle ou en la forçant à enchaîner les pompes dans le jardin, cependant : possédée par le Diable lui-même, il lui suffirait d’un regard pour les priver d’antenne. Vous l’aurez compris, Suffer Little Children contient du problem child au kilo.

Read More

La Maison qui Tue

Category: Films Comments: 8 comments

Les éditions ESC ne pouvaient décemment zapper La Maison qui Tue dans leur déclinaison de l’épouvante anglaise, d’autant que le film compte parmi les plus célèbres de la Amicus, considéré souvent comme le top de l’omnibus et chaleureusement accueilli lors de sa sortie, en 1971. Pas toujours un signe de bonne tenue, mais quand même…

Read More

The Witching Season

Category: Films Comments: No comments

Entre deux fake news plus ou moins drôles auxquelles les gogos croiront quand même, et quand il n’y a plus de vaines polémiques à recracher sur les écrans des smartphones, le net peut être un doux foyer pour les réalisateurs soucieux de faire leurs premières dents. La preuve avec The Witching Season, web-série se présentant comme une version adulte de Chair de Poule et se déroulant donc à Halloween ? Pas si sûr.

Read More

Blair Witch

Category: Films Comments: 2 comments

De deux choses l’une : soit l’on estime que le found footage est fo(o)utage de gueule dans son minimalisme ostentatoire (en gros, le spectacle du non-spectacle) ; soit l’on pense que son succès public fut bienfaisant au genre, explorant l’essence de la peur sans colifichets ni artifices d’aucune sorte. Comme une démarche rustique et militante, qui extrairait des seules images la pulpe de la trouille dans ce qu’elle a de plus simple, de plus nue et de plus radicale. L’alternative est certes un peu abrupte, et elle souffre évidemment quelques nuances. D’ailleurs, cette suite directe au fameux Projet Blair Witch (1999) en fournit un bel exemple, de nuances.

Read More

Les Démons

Category: Films Comments: One comment

Bien que paré d’un prénom christique, l’ami Jesús Franco a toujours été plus intéressé par les diablesses que par les papesses, et c’est sans surprises qu’il s’en va mettre la zizanie dans un couvent pour le bien de son plutôt estimé Les Démons (1972), nouvelle entrée dans le cinoche inquisiteur. Accrochez les pinces-à-linge à vos tétons, car ça va torturer dans la joie… et un peu dans la mauvaise humeur.

Read More

The Jane Doe Identity

Category: Films Comments: 4 comments

Vous savez comment nous sommes dans la crypte : les bêtes de festivals, les films trop hypés qui repartent avec des récompenses plein les valises, on s’en méfie toujours un peu, de peur de tomber sur du cinéma de genre aussi prétentieux qu’emmerdant. Du coup, The Jane Doe Identity, nom hexagonal à la con cachant The Autopsy of Jane Doe, on avait un peu esquivé, le temps au moins que le buzz refroidisse et que l’on puisse rejoindre la morgue d’André Øvredal d’un œil neutre. Grand bien nous en a pris, car cette autopsie mérite, une fois n’est pas coutume, sa bonne réputation.

Read More

House of Witchcraft

Category: Films Comments: 2 comments

A la fin des années 80, les caves du ciné bis italien exhalaient une sale odeur. L’odeur rance de l’épilogue et du dernier acte, tragique et amer pour ceux qui connurent les folles exactions des seventies et des primes eighties… Comme ses congénères, Umberto Lenzi réaliserait encore quelque films d’horreur en cette période, et de bonne facture généralement… Mais bon, la magie était passée, le parfum évaporé. Qu’on pense aux productions Filmirage par exemple, quand le boss Joe D’Amato délocalisait ses tournages aux Etats-Unis, à la recherche d’une légitimation toute US : La Maison du Cauchemar en 1988 et Le Voyageur de la Peur en 1989, avatar plutôt réussi de Hitcher et carrément titré dans certains pays… Hitcher 2. Sous une autre enseigne, signalons encore le divertissant Fou à Lier (alias Nightmare Beach, 1989), slasher qui manquait peut-être un peu de sang et de nerf pour emporter pleinement l’adhésion… Ou Le Porte dell’Inferno (Gate of Hell), une histoire de moines maudits produite par l’Alpha Cinematografica et appartenant à cette très artificielle série des Lucio Fulci Presents (comme Murder Secret, Les Fantômes de Sodome ou Luna di Sangue) : longuet tout de même, quoiqu’on appréciera ce petit hommage à L’Au-delà lors d’une séquence à déconseiller aux arachnophobes…

Read More

The Village

Category: Films Comments: 3 comments

Réalisateur du magnifique Laurin en 1989, puis du chouette double programme School’s Out en 1999 et 2001 (slashers gothiques si l’on veut résumer), Robert Sigl revenait au genre dix ans plus tard, avec cet Hepzibah – Sie holt dich im Schlaf : The Village en d’autres termes, téléfilm de plus accroché à la filmographie de notre Teuton préféré, commandé cette fois par la chaîne allemande ProSieben et qui fut diffusé en février 2010 dans les foyers germains.

Read More