Slasher tagged posts

Berserker

Category: Films Comments: No comments

Trois mecs très en forme et trois jeunes filles peu farouches. Une forêt à l’écart de tout et où on ne les entendra pas couiner sous la couette. Des packs de bière à ne plus savoir qu’en faire et un sachet d’herbe qui fait loler sévère. Comment le petit week-end entre bons copains de Berserker (1987) pourrait-il mal tourner ? Avec la présence dans les parages de cet éternel intello qu’est Jason Voorhees ? Nope, trop attendu, trop classique. L’arrivée surprise du roi de la cisaille Cropsy, peut-être ? Non plus. Angela la reine de la biroute ? Nan, mais bien essayé. Vous êtes néanmoins excusés pour ces mauvaises réponses, la bonne n’étant pas particulièrement évidente : ce qui viendra ruiner les soirées romances des jeunots, c’est un pseudo-viking dans un cosplay d’ours seulement fini à 30 % puisqu’il n’est équipé que des pattes et de la mâchoire !

Read More

Dreamaniac

Category: Films Comments: No comments

Si pour le commun des mortels Dreamaniac (1986) est et restera une banale Série B tentant, avec une adresse à géométrie variable, de piquer son fond de commerce du deadly dream à Freddy Krueger, pour son désormais légendaire réalisateur David DeCoteau cette petite bande était surtout l’occasion de laisser derrière lui, pour un temps du moins, le porno gay. En pause, le tamponnage entre jouvenceaux au fil de films x à la devanture très claire (Never Big Enough, Making it Huge, Boys just wanna have Sex… peu de chances de se tromper et penser louer La Petite Sirène quoi), et donc en route pour le gloubiboulga pas toujours très digeste, où se percutent le slasher surnaturel, le zombie flick et les rituels démoniaques !

Read More

Terreur dans la Nuit (To All a Goodnight)

Category: Films Comments: No comments

Avant tout reconnu pour ses rôles d’agresseurs sexuel rôdant non loin des Dernière Maison sur la Gauche et autres Maison au fond du Parc, le comédien David Hess tâta également de la réalisation via To All a Goodnight (1980), branche supplémentaire au sapin de Noël du slasher. Pas de pot, c’est pas la plus solide du lot.

Read More

Santa Claws

Category: Films Comments: No comments

Si le petit monde du cinéma d’exploitation se changeait soudainement en un enneigé marché de Noël, John A. Russo serait l’équivalent de ces cabanons jadis renommés pour leurs bûches à la praline, mais que la clientèle a peu à peu fui lorsque les succulents desserts furent remplacés par des crackers badigeonnés de béarnaise. Comprendre qu’après être entré par la grande porte en scénarisant le culte parmi les cultes La Nuit des Morts-Vivants (1968), le père Russo est passé par la case B avec Midnight (1982) avant de tomber carrément dans la manne du Z qui fouette avec Santa Claws (1996). Merry Shitmas, les enfants !

Read More

Les Yeux de la Terreur

Category: Films Comments: No comments

On l’a souvent dit ici : le slasher fut souvent, à la fin des seventies ou au départ des années 80, le sous-genre choisi par les cinéastes en herbe pour lancer leur carrière. Peut-être pour contrarier ce déjà vieil adage, l’Anglais Ken Hugues (Casino Royal, Cromwell) prit le genre comme une porte de sortie, son Les Yeux de la Terreur (aka Night School, aka Terror Eyes) tourné en 1980 mais déboulé sur les écrans en 81 étant aussi son dernier effort. Histoire de conclure en beauté ? Nous n’irons peut-être pas jusque-là…

Read More

Psycho Cop

Category: Films Comments: No comments

Ice-T nous chantait le cop killer, le défunt Wallace Potts (1947 – 2006) faisait pour sa part hurler la sirène d’un killer cop parti pourchasser la jeunesse américaine sur son temps livre. Toute ressemblance entre son Psycho Cop (1989) et un certain Maniac Cop sorti de son commissariat seulement une petite année auparavant serait bien sûr purement fortuite.

Read More

Flashback

Category: Films Comments: No comments

Le très sixties Jimmy Sangster, éternel scénariste de ce que la Hammer Films a compté de meilleur (La Malédiction des Pharaons, Les Maîtresses de Dracula, Frankenstein s’est échappé…), a l’origine d’un neo-slasher allemand empaqueté en 1999, c’est vraiment possible ? Oui, même si le style du bonhomme ne s’y retrouve que par intermittences.

Read More

Terrifier

Category: Films Comments: No comments

On le pressentait à la vue de la compilation All Hallow’s Eve (2013) – dans laquelle une future maman est éventrée pour que son poupin serve de sacrifice à Satan alors qu’une jeune fille est démembrée tandis que son agresseur lui taille des gros mots sur le bide – nous en sommes désormais certains : Damien Leone est méchant, très méchant. La preuve par neuf avec Terrifier (2016), slasher aux accents de survival et de torture-porn, et sacrée tornade gore que les plus sensibles feraient bien d’esquiver à pas chassés.

Read More

Campfire Tales

Category: Films Comments: No comments

A l’heure du bilan, nous nous rendrons probablement compte que Gunnar Hansen n’aura que rarement incarné les petites écolières à couettes ou les pom-pom girls en jupettes. Ca ne sera pas encore pour cette fois, Campfire Tales (1991) lui offrant le rôle d’un clochard ravi comme pas deux de pouvoir raconter quatre scary stories à un trio de jeunes garnements.

Read More

Lovers Road (Souviens-toi, la Saint Valentin…)

Category: Films Comments: No comments

Le masque hurlant de Ghostface sur la jaquette, le crochet de Souviens-toi… l’été dernier à l’avant-plan, une accroche pas gênée de piquer chez les copains (« Souviens-toi… la saint-valentin ! », parfois utilisée comme titre) et la silhouette d’une jeune demoiselle trempant dans une marre de sang. C’est clair, Lovers Road (ou aux USA Lovers Lane, 1999) chasse sur les terres du neo-slasher et espère y attraper un gros morceau. Dommage qu’il ne sache pas viser.

Read More