Slasher tagged posts

Aerobic Killer (Killer Workout / Aerobicide)

Category: Films Comments: 2 comments

Tapez le pied sur le côté, tendez le bras devant, descendez le bassin en rythme, sautez sur place et n’oubliez surtout pas de découvrir vos seins avant de vous prendre un coup d’épingle à nourrice dans la jugulaire ! Bienvenue dans le monde tout en camel toe multicolores et en choucroutes impeccablement ciselées du B-Movie Aerobic Killer (1987), alias Aerobicide, alias Killer Workout, alias l’un des slasher movies les plus cons de la planète. Rien que ça.

Read More

Twisted Nightmare (Au-delà du Cauchemar)

Category: Films Comments: No comments

Le cycle de la vie du slasher, on le connaît : un pauvre petit puceau weirdo comme pas deux se fait chambrer par les jolies meufs et leurs copains sportifs, la victime des moqueries prend inexplicablement feu dans une grange maudite par les peaux rouges, revient deux ans plus tard avec la tronche d’une lasagne bolo trop cuite et la force d’un catcheur mexicain, et envoie dans la tombe les jeunes cons contre lesquels il a gardé rancune. Eux, par contre, ne reviendront pas à la vie avec la dose de biceps de fer et des restes de moussaka sur les joues. C’est injuste, c’est Au-delà du Cauchemar, ou en VO Twisted Nightmare (shooté en 85, sorti en 87).

Read More

The Sleeper

Category: Films Comments: No comments

Bien mal barré est le cinéphile dénué de tout sens de l’orientation et se servant de la toile comme d’un GPS… Dans le cas de The Sleeper (2012), le bouffeur de slasher à l’ancienne ne saura donc pas trop s’il doit faire marche-arrière à cause de la collection de 1/10 que se ramasse ici et là le long-métrage de Justin Russell, ou s’il doit définitivement s’y parquer à la vue des quelques commentaires bienveillants en provenance de vieux fans du genre. Pas de doutes de notre côté : se garer sur place ne suffit pas, il faut carrément y planter sa tente, The Sleeper tenant du Walhalla pour les vieux vikings mariés à la mer des psychokillers.

Read More

Honeymoon Horror

Category: Films Comments: No comments

Toujours en quête de fêtes à saborder et de grands jours à torpiller, le slasher finit par s’attaquer aux lunes de miel via Honeymoon Horror (1982), tordant par la même occasion le cou à l’idée reçue voulant que, dans le genre, le sexe avant le mariage équivaut à un aller simple pour le charnier. Et pas en première classe, ce seul et unique méfait du Texan Harry Preston rejoignant, on s’en doutait, la division des psychokillers sans le sou et donc particulièrement cheesy.

Read More

Blood Relic

Category: Films Comments: No comments

Après avoir passé de nombreuses années à produire et réaliser des B-Movies portés sur la cartouchière avec des starlettes plus ou moins has-been placardées en gros sur l’affiche (Lance Henriksen, Robert Davi, Frank Zagarino, Martin Kove), l’également comédien lorsque l’occasion se présente J. Christian Ingvordsen (Hangmen en 87 avec une toute jeune Sandra Bullock, les Airboss, Strike Zone et on en passe) décida dans les années 2000 de changer son fusil d’épaule en tapant dans l’horreur pour teenagers, notamment via The Bog Creatures en 2003. Sans trop s’éloigner de ses thématiques soldatesques néanmoins, son Blood Relic (2005) se déroulant dans un musée de l’aviation militaire.

Read More

Slash

Category: Films Comments: No comments

Véritable sous-genre dans le sous-genre, le slasher des champs de maïs est bien souvent l’occasion de transformer en pinatas humaines les citadins venus renifler le bon air de la campagne, et donc bientôt mis en pièces par un épouvantail passé maître dans la moisson de teenagers. Un district dans lequel Slash (2002) n’est, malheureusement pour nous, pas le plus lumineux des exemples…

Read More

Psycho Cop Returns

Category: Films Comments: 2 comments

« Enfin, Brian, ce mec est un policier, évidemment qu’il est un peu bizarre et dérangé ! » Bah ouais, de quoi tu t’inquiètes, Brian ? Que le gardien de la paix désire te défoncer le sphincter à coup de matraque ou te donner un coup de jus via son taser ? C’est son rire sadique et son humour noir, le problème ? La déco de sa bagnole faite de membres et des guenilles ensanglantées te turlupine ? Allons Brian… Ce n’est que Psycho Cop Returns (1993), inoffensif mais rigolo petit slasher, principalement soucieux de faire voltiger un maximum soutifs en un minimum de temps !

Read More

Murder Weapon

Category: Films Comments: No comments

Un titre fleurant bon la poudre chaude et le biceps huilé, la danseuse des cimetières Linnea Quigley (Le Retour des Morts-Vivants) et la brune incendiaire Karen Russell (Vice Academy, Memorial Valley Massacre) prêtes à en découdre dans leurs vestes en cuir, les boobs en avant et l’arme au poing, une accroche vantant à la fois leurs qualités sous la couette et leurs talents létaux… C’est clair, Murder Weapon (sortie : 1989) fait de l’oeil aux boustifailleurs cherchant un Cobra ou un Commando à la mâchoire moins carrée et aux formes plus arrondies. Une vaste tromperie, car David DeCoteau, comme de juste à la barre de strip-tease, n’entend pas shooter de l’actioner à la mode girl power, mais bien un petit slasher psychologique indécis quant à sa tenue de soirée : bonnet d’âne ou cravate bien serrée ?

Read More

Whodunit ? (Island of Blood / Scared Alive)

Category: Films Comments: No comments

Lorsque l’on cause de ce slasher on ne peut plus mineur, et possédant autant de patronymes qu’une cougar amateur de chez Jacquie et Michel a de MST, qu’est Whodunit ? (ou Island of Blood, ou Scared Alive), c’est bien souvent pour la rabrouer sévèrement, l’oeuvrette de William T. Naud (Thunder in Dixie, Wild in the Sky) s’étant vu remettre le bonnet d’âne à plus d’une occasion. Exagéré, mais pas totalement immérité.

Read More

Satan’s Blade

Category: Films Comments: No comments

C’est Ad Vitam Infernal que l’ami Lucifer répandra sa majesté satanique sur une bonne part des horror flicks, que pétrissent les passionnés dans la paix de leurs caves mal éclairées. Et c’est à jamais que le petit monde de l’épouvante indie sera traversée par quelques psychosés passés pros dans le maniement du pic à glace, le slasher sans le sou patrouillant encore et toujours dans les rayons des vidéoclubs les plus reculés. Ce n’était qu’une question de temps avant que notre tête de bouc préférée et le genre le plus généreux en outillages en tous genres ne se rentrent dedans, et ce fut chose faite avec un Satan’s Blade entamé en 1980 et seulement sorti quatre années plus tard.

Read More