Savant Fou tagged posts

La Fiancée du Monstre

Category: Films Comments: 2 comments

Pour à peu près tout le monde, et surtout pour ceux qui ne voient pas beaucoup de films, Ed Wood est le pire charlot ayant un jour gueulé « Action ! » au milieu d’un attroupement de techniciens. Bon c’est pas Jacques Tourneur, on est d’acc-o-d’acc là-dessus, mais la seule vue de La Fiancée du Monstre (1955) suffit à prouver que l’homme dont la garde-robe contenait plus de pulls en agora que de chemises de bûcherons n’a jamais été ce que le cinoche horrifique aura engendré de plus embarrassant.

Read More

Sting of Death

Category: Films Comments: No comments

Après tout, pourquoi les swinging sixties ne seraient-elles réservées qu’aux ados aux brushing impeccables et dès lors interdites aux hommes-méduses ? Pour William Grefé, spécialiste du cinoche grindhouse pensé pour les drive-in les plus sales, auxquels il offrit Death Curse of Tartu et Mako : The Jaws of Death, il est évident que les monstres doivent être invités à la fête. Même s’ils la font tourner court…

Read More

Les Maîtresses du Dr. Jekyll

Category: Films Comments: No comments

Tel un Baron Frankenstein incapable de mettre le feu à sa monstrueuse création, le mad director Jess Franco n’en finissait plus de retourner dans le laboratoire de son cher Dr. Orloff pour de nouvelles expérimentations que la morale réprouve. Une habitude prise dès les débuts du réalisateur. La preuve avec Les Maîtresses du Dr. Jekyll (1964), pas le moindre de ses méfaits.

Read More

The Body Shop (Dr. Gore)

Category: Films Comments: 4 comments

Pour l’horror addict désireux de passer une soirée dans la salle d’opération d’un médecin plus doué pour les ablations que les greffes, il y a généralement du choix dans les hôpitaux de l’épouvante, avec des dentistes arracheurs de langues et des docteurs aux rictus mémorables. Nettement moins connu que ses illustres confrères, le Dr. Gore (1972) est aussi l’un de ces praticiens dont le maigre bouche à oreille ne plaide pas en sa faveur. Il se dirait même qu’il est pauvre au point d’avoir troqué sa BMW pour une trottinette d’occasion…

Read More

El Vampiro y el Sexo (Santo et le Trésor de Dracula)

Category: Films Comments: No comments

Dans la famille Cardona, je demande le grand-père : René Senior donc, aïeul défunt des René Cardona 2 et 3, et réalisateur majeur du cinéma populaire mexicain. Pour s’en convaincre, il suffit de mirer la filmographie du gazier, immense inventaire de titres qui couvre au moins cinquante ans d’histoire, du début des années 30 jusqu’à l’orée des années 80… Impressionnant...

Read More

The Corpse Vanishes (Le Voleur de Cadavres)

Category: Films Comments: No comments

Planquez vos filles, Bela Lugosi sort de la nuit ! Et s’il a laissé tomber la cape ou ses jeux de regards hypnotiseurs, il n’a rien perdu de sa volonté à ramener dans son antre les plus jolies fiancées du comté. The Corpse Vanishes (1942), alias Le Voleur de Cadavres, la version moderne des Mariés au premier regard et autres émissions pour célibataires en quête de gros calinous ? Plutôt une énième variation sur le thème de la old dark house, à vrai dire.

Read More

Le Moulin des Supplices

Category: Films Comments: No comments

S’il ne devait en rester qu’un… Le Moulin des Supplices (1960) ne serait peut-être pas le premier choix de la majorité des bissophiles en matière de gothique italien, et on le verrait probablement devancé par quelques Bava fouetteurs ou des Freda formateurs. N’empêche que comme l’écrit Alain Petit dans la nouvelle édition fraîchement sortie par Artus, il est improbable qu’un amoureux du genre ne le place pas dans son top 5 personnel. Soixante ans après la sortie du film de Giorgio Ferroni, cela se vérifie encore et toujours…

Read More

Le Monstre Ressuscité

Category: Films Comments: 2 comments

Ah, le Mexique… Ses pyramides, ses tacos et enchiladas, ses mariachi, ses souris supersoniques… Et ses savants fous à la tronche de traviole vouant une haine féroce à la gent féminine, qui ne fait rien que les repousser pour aller se blottir dans les bras de jeunes bellâtres ! Ouais, le Mexique, ça peut être sacrément bis, aussi.

Read More

Night of the Bloody Apes

Category: Films Comments: No comments

Ce n’est pas à un vieux singe que l’on apprend à faire des grimaces, et certainement pas à un René Cardona ayant tourné quelques 140 films comment donner dans l’exploitation la plus pure. Avec ce joli Night of the Bloody Apes de la fin des sixties, le Mexicain réveille même la bête sauvage qui sommeille en lui…

Read More

La Marque de la Mort

Category: Films Comments: 2 comments

Eh non, le cinéma gothique à papa n’est pas le seul apanage des Anglais et des Italiens, les Mexicains ayant largement prouvé leurs talents en la matière ! Il suffit pour s’en convaincre de se laisser apposer La Marque de la Mort de Ferando Cortés, une griffe qui ne risque pas de partir au lavage…

Read More