Roger Corman tagged posts

L’Attaque de la Pin-Up Géante (Attack of the 60 Foot Centerfold)

Category: Films Comments: No comments

Fidèle à lui-même lorsqu’il s’agit des formes cachées (plus pour longtemps) de ces dames, Fred Olen Ray voit grand. Et même géant avec L’Attaque de la Pin-Up Géante (Attack of the 60 Foot Centerfold, 1995), dans lequel des mannequins spécialisées dans les magazines type Playboy ou Hustler ingurgitent une potion magique pour faire grossir leur poitrine. Sauf que le reste gonfle aussi, et que les voilà hautes de sept étages, prêtes à se crêper le chignon au milieu d’une foule faite colonie de fourmis.

Read More

Up from the Depths

Category: Films Comments: 2 comments

Dernièrement, un petit galopin tenta d’améliorer le sourire de l’amie Mona Lisa en lui ajoutant une jolie barbiche blanche, ce qui fit comme de juste hurler dans les couloirs du Louvre. Cela aurait pu être pire cela dit, et le bonhomme aurait pu s’en prendre à la splendide affiche d’Up from the Depths (1979) et ajouter une moustache au squale préhistorique lancé aux trousses d’une jolie nageuse. Par contre, ce même galopin aurait attaqué le film lui-même que personne n’y aurait trouvé matière à regret…

Read More

The Wasp Woman (Beauté Interdite)

Category: Films Comments: No comments

Jim Wynorski n’est pas le nouveau Lafontaine, mais tout de même : pour préserver sa taille de guêpe, l’héroïne de The Wasp Woman (ou Beauté Interdite, 1995) en devient une, et se fait même reine des abeilles en s’accouplant avec tous les gentilshommes de sa société, tous castrés ou dévorés comme le veut la coutume, quitte à y laisser d’elle-même dans le processus. La morale selon l’auteur de Chopping Mall ? Sans doute « c’est sur les vieux matelas qu’on fait les meilleures galipettes », puisqu’il remake ici une Série B culte des 50’s.

Read More

Slumber Party Massacre III

Category: Films Comments: No comments

Monter à bord du Concorde de Roger Corman ne signifie pas décollage assuré, et ça, Sally Mattison peut vous le confirmer. Comme beaucoup d’aspirant-réalisateurs, la demoiselle commença par de petites tâches au sein de la boîte du gourou de la Série B, gravissant les échelons un à un jusqu’à finalement avoir l’occasion de passer à la mise en scène. Problème, c’est de The Slumber Party Massacre III (1990) qu’elle écope, et la Sally n’a pas tout à fait l’épouvante chevillée au corps. Mais une fois la couleuvre avalée, et d’autres suivront puisque la Mattison devra digérer tout un vivarium, peu de résultats pour une réalisatrice qui retournera à la production…

Read More

The Slumber Party Massacre II

Category: Films Comments: No comments

Toujours plus de trous dans les pyjamas pour la saga The Slumber Party Massacre, dans l’inconscient collectif l’incarnation même du slasher bas de gamme, direct-to-video de surcroît, très bête et un peu méchant. Les becs fins savent, eux, que la trilogie est plus intéressante qu’il n’y paraît, ne serait-ce que parce qu’elle est la seule à avoir été entièrement ouvragée par des femmes et que les tueurs rameutés pour la cause utilisent de grosses foreuses. Ce que The Slumber Party Massacre II (1987) prouve aussi, c’est que la franchise pouvait péter le dernier câble de la sanité et foncer tête la première dans des idées de plus en plus folles. Que celles-ci servent le propos général est bien évidemment une autre paire de manches…

Read More

Day the World Ended

Category: Films Comments: No comments

La fin des uns signe parfois le début des autres. En témoigne ce Day the World Ended (1955) qui nous chantait l’apocalypse nucléaire, et peut-être les derniers jours d’une humanité bosselée et réduite à peau de chagrin, mais propulsait aussi Roger Corman très haut dans le ciel des producteurs orientés low budget. On peut d’ailleurs comprendre que la AIP se soit éprise une bonne fois pour toutes du bonhomme, car pour une enveloppe à moitié vide le futur réalisateur de L’Attaque des Crabes Géants et La Chute de la Maison Usher fait quasiment des merveilles.

Read More

L’Attaque des Sangsues Géantes

Category: Films Comments: 2 comments

Si l’on sait qu’il ne faudrait pas s’appuyer sur ses murs de peur de les voir tomber, on ne peut pourtant réfréner l’envie d’applaudir l’antre aux bêtes assemblées à base de petits riens par Roger Corman, grand prélat de l’épouvante cheap et de la science-fiction la plus dépourvue. Pour L’Attaque des Sangsues Géantes (1959), Tonton Roro refilait les clés de la maison à Leo Gordon (ici scénariste, mais ailleurs acteur, voir La Malédiction d’Arkham pour s’en faire la preuve) et Bernard L. Kowalski, réalisateur de Night of the Blood Beast (1958), SSSsss (1973) et quatre épisodes de Columbo. Et tout ça pour mener la danse d’une paire de limaçons mutants, enfouis sous la gadoue de marécages où les rednecks sortent la pétoire et les blondinettes font cocus leurs gros époux.

Read More

House II : La Deuxième Histoire

Category: Films Comments: 4 comments

Joli petit succès bien plus influent que ce que l’on a bien voulu le dire, au point qu’il n’est pas certain que sans lui Evil Dead 2 ou Beetlejuice aient été les mêmes, le premier House ne pouvait décidément pas refermer la porte à double tour derrière lui. Et Sean S. Cunningham, producteur heureux depuis que le bon Jason Voorhees lui ramène autant de caboches piétinées que de liasses de gros billets, garde son sens des affaires intact en commandant une séquelle à Ethan Wiley (Children of the Corn V en 98, Brutal en 2007). Pour un résultat, si fidèle à l’esprit du premier volet, autrement plus familial que le film de Steve Miner.

Read More

L’Attaque de la Pom-pom Girl Géante

Category: Films Comments: 2 comments

Prenant bonne note qu’en amour il n’y a pas d’âge, Roger Corman rejoint les gradins du terrain de foot d’une université américaine pour mieux y admirer les gambettes parfaitement épilées des pom-pom girls. Mais comme on ne changera pas le réalisateur de creature features comme L’Attaque des Crabes Géants, et qu’il est de plus accompagné par le spécialistes des effets cheap et réalisateur de Dinocroc Kevin O’Neill, plutôt que d’offrir des fleurs aux petites princesses de la chorégraphie, il leur lance une fiole les poussant au gigantisme. Same old same old

Read More

The Beast of the Yellow Night

Category: Films Comments: 2 comments

Toujours plus malin que tout le monde au seuil des années 70, Roger Corman s’était coincé dans la tête la bonne idée qu’il lui serait plus que profitable de refiler le guidon de ses prochains bolides horrifiques au Philippin Eddie Romero, sous-traitant capable de respecter tous les protocoles de la Série B tout en y apposant une bienvenue touche exotique. Ravalez néanmoins votre bave, The Beast of the Yellow Night (1971), première mission que confia Tonton Roro à « l’autre Romero », n’étant pas particulièrement folichon.

Read More