Roger Corman tagged posts

Day the World Ended

Category: Films Comments: No comments

La fin des uns signe parfois le début des autres. En témoigne ce Day the World Ended (1955) qui nous chantait l’apocalypse nucléaire, et peut-être les derniers jours d’une humanité bosselée et réduite à peau de chagrin, mais propulsait aussi Roger Corman très haut dans le ciel des producteurs orientés low budget. On peut d’ailleurs comprendre que la AIP se soit éprise une bonne fois pour toutes du bonhomme, car pour une enveloppe à moitié vide le futur réalisateur de L’Attaque des Crabes Géants et La Chute de la Maison Usher fait quasiment des merveilles.

Read More

L’Attaque des Sangsues Géantes

Category: Films Comments: 2 comments

Si l’on sait qu’il ne faudrait pas s’appuyer sur ses murs de peur de les voir tomber, on ne peut pourtant réfréner l’envie d’applaudir l’antre aux bêtes assemblées à base de petits riens par Roger Corman, grand prélat de l’épouvante cheap et de la science-fiction la plus dépourvue. Pour L’Attaque des Sangsues Géantes (1959), Tonton Roro refilait les clés de la maison à Leo Gordon (ici scénariste, mais ailleurs acteur, voir La Malédiction d’Arkham pour s’en faire la preuve) et Bernard L. Kowalski, réalisateur de Night of the Blood Beast (1958), SSSsss (1973) et quatre épisodes de Columbo. Et tout ça pour mener la danse d’une paire de limaçons mutants, enfouis sous la gadoue de marécages où les rednecks sortent la pétoire et les blondinettes font cocus leurs gros époux.

Read More

House II : La Deuxième Histoire

Category: Films Comments: 4 comments

Joli petit succès bien plus influent que ce que l’on a bien voulu le dire, au point qu’il n’est pas certain que sans lui Evil Dead 2 ou Beetlejuice aient été les mêmes, le premier House ne pouvait décidément pas refermer la porte à double tour derrière lui. Et Sean S. Cunningham, producteur heureux depuis que le bon Jason Voorhees lui ramène autant de caboches piétinées que de liasses de gros billets, garde son sens des affaires intact en commandant une séquelle à Ethan Wiley (Children of the Corn V en 98, Brutal en 2007). Pour un résultat, si fidèle à l’esprit du premier volet, autrement plus familial que le film de Steve Miner.

Read More

L’Attaque de la Pom-pom Girl Géante

Category: Films Comments: 2 comments

Prenant bonne note qu’en amour il n’y a pas d’âge, Roger Corman rejoint les gradins du terrain de foot d’une université américaine pour mieux y admirer les gambettes parfaitement épilées des pom-pom girls. Mais comme on ne changera pas le réalisateur de creature features comme L’Attaque des Crabes Géants, et qu’il est de plus accompagné par le spécialistes des effets cheap et réalisateur de Dinocroc Kevin O’Neill, plutôt que d’offrir des fleurs aux petites princesses de la chorégraphie, il leur lance une fiole les poussant au gigantisme. Same old same old

Read More

The Beast of the Yellow Night

Category: Films Comments: 2 comments

Toujours plus malin que tout le monde au seuil des années 70, Roger Corman s’était coincé dans la tête la bonne idée qu’il lui serait plus que profitable de refiler le guidon de ses prochains bolides horrifiques au Philippin Eddie Romero, sous-traitant capable de respecter tous les protocoles de la Série B tout en y apposant une bienvenue touche exotique. Ravalez néanmoins votre bave, The Beast of the Yellow Night (1971), première mission que confia Tonton Roro à « l’autre Romero », n’étant pas particulièrement folichon.

Read More

Le Corbeau

Category: Films Comments: 2 comments

Outre d’évidents talents lorsque vient l’heure de jongler avec des bourses à moitié vides, Roger Corman avait pour lui l’art de frayer avec du beau monde. Dans le cas présent les légendes Vincent Price, Boris Karloff, Peter Lorre, Hazel Court et un alors petit nouveau promis à une grande destinée, Jack Nicholson, tous réunis autour du funèbre plumage du Corbeau (1963). Mais si celui-ci claque du bec, c’est plus volontiers pour vous faire pouffer de rire que pour vous faire revivre la terreur ressentie par le grand Edgar Allan Poe lors de sa rencontre avec le petit rapace.

Read More

The Slumber Party Massacre (Fête Sanglante)

Category: Films Comments: 3 comments

Plus que jamais, le slasher devient une histoire de femmes avec The Slumber Party Massacre (Fête Sanglante ou Slumber Party chez nous, 1982) car même si c’est à l’indéboulonnable Roger Corman d’allonger, puis récupérer, les gros billets, c’est bien à deux amazones de la pellicule que reviennent les aspects créatifs de cette soirée pyjama vouée à se terminer dans les dégoulinures sanguines.

Read More

Carnosaur 3 : Primal Species

Category: Films Comments: 3 comments

Et de trois pour Carnosaur, franchise lancée à la hâte par le nabab du B qui gicle Roger Corman pour dépasser un certain Jurassic Park sur sa gauche. Sans les mêmes résultats que le défilé de sauriens de Steven Spielberg évidemment, les Carnosaur étant comme on l’imagine relégués à la location ou, dans de meilleurs mais rares cas, à des sorties techniques dans de modestes cinés. Sans surprise, le Primal Species (1996) du jour ne vient pas secouer le bocal de la saga et se garde bien de toute expérimentation filmique. Par contre, elle confirme les velléités guerrières de cette trilogie (à laquelle il convient d’ajouter le Raptor (2002) de Jim Wynorski, rapiécé à partir d’extraits des trois autres volets) portée sur les dinos en caoutchouc mou.

Read More

House

Category: Films Comments: 4 comments

Il y a des films comme ça qui semblent vous échapper toute votre vie. Me concernant, le House (1985) de Steve Miner est de ceux-là, découvert en bas âge à travers quelques photos au dos de la VHS, que mon père ne put louer parce que nous étions loin du nid et qu’il ne se sentait pas de retraverser le pays le lendemain pour rapporter la précieuse cassette. Et depuis, impossible de remettre la main dessus malgré un DVD sorti chez TF1 Video. Merci Arrow Video dès lors, best editor in ze woooorld quand il s’agit de dépoussiérer du cult movie. Et il n’est pas spoiler de dire d’entrée de jeu que l’attente en valait la peine, House s’affichant comme l’une des meilleures entrées du très peuplé sous-genre de la maison hantée.

Read More

Carnosaur 2

Category: Films Comments: No comments

Une fois un bon filon dans les mimines, Roger Corman ne le lâche plus. On ne s’étonna donc pas dans les nineties de le voir se cramponner à Carnosaur (1993), épisode heureux de sa longue carrière, et décalque à la vinaigrette de Jurassic Park qui lui fut particulièrement profitable. Par contre, là où Carnosaur 2 (1995) surprend, c’est en se montrant mieux bâti que son grand-frère.

Read More