Monstres tagged posts

Jack Frost 2  : Revenge of the Mutant Killer Snowman

Category: Films Comments: No comments

Après tout, pourquoi un bonhomme de neige adepte de l’exécution sommaire ne pourrait-il pas profiter de vacances sous le soleil des Bahamas ? Parce qu’il risque de finir en flaque de flotte ? Allons, pas dans un gros Z des familles voyons… Ainsi, après une courte hibernation de trois années à peine, Jack Frost s’arme à nouveau de sa carotte et gèle les miches à quelques vieilles connaissances tout en refroidissant du teen ardent. Same old, same old… Mais cette fois avec encore plus de second degré et beaucoup moins de moyens, Jack Frost 2 : Revenge of the Mutant Killer Snowman (2000), dont le titre en dit déjà long sur le sérieux de l’entreprise, pouvant être considéré comme un Z de luxe.

Read More

Two Front Teeth

Category: Films Comments: No comments

S’en remettre au petit papa Noël pour remplir nos chaussettes de petits films d’horreur nous amène à des mises dangereuses. Avec le gros rougeaud, c’est 50/50. 50 % de chances d’avoir une vraie bonne Série B dans la besace, 50 de se ramasser un morceau de charbon. Nous n’avons probablement pas été assez sages cette année puisqu’on se retrouve avec Two Front Teeth (2006), récit chtarbé bien comme il faut d’un Père Noël vampire, ne disposant que de ses deux dents de devant. Heureusement, le charbon peut aussi réchauffer nos petits coeurs gelés.

Read More

A Christmas Horror Story

Category: Films Comments: One comment

Restés bons copains depuis leurs années Ginger Snaps, saga duvetée sur laquelle ils travaillèrent tous à des postes différents, Steven Hoban (producteur de la franchise aux loulous, mais aussi du Black Christmas de 2006 et de Splice), Brett Sullivan (réal’ du second opus, aussi monteur de Saw IV) et Grant Harvey (petit chef sur Ginger Snaps Back: The Beginning) se réunissent sous les étoiles du Pôle Nord pour y empaqueter un assez joli cadeau aux amoureux des fêtes de fin d’année, leur A Christmas Horror Story (2015) tentant d’être à la nativité ce que Trick’r Treat fut à la saison des sorcières.

Read More

Jack Frost

Category: Films Comments: One comment

Il y a un passif entre Jack Frost (1997) et moi-même. Ou plutôt un rendez-vous manqué à la fin des années 90, alors que mon père me fit le plaisir de m’amener à l’un des deux vidéoclubs de ma petite ville locale, où je pus traîner, des étoiles morbides plein les yeux, au rayon horreur à la recherche d’une nouvelle VHS sanguine, d’un noir monolithe à enchâsser dans notre vieux magnétoscope. Le choix fut vite fait : sourire carnassier fait de stalactites et de stalagmites, donnant à sa bouche grande ouverte des airs de caverne prête à s’effondrer sur la jeune chair, le regard rieur de celui prêt à éviscérer son prochain, visage autant squelettique que neigeux, Jackie le frigide me semblait particulièrement avenant. Et à sa risette je ne pouvais que succomber. C’était sans compter sur l’intervention de l’employé de la boutique, accouru pour susurrer aux oreilles de mon père que la Série B hivernale en question était un sacré navet et qu’il valait mieux se rabattre sur une pelloche plus convenable. Genre Hantise. Oui, la grosse baudruche avec Liam Neeson et Catherine Zeta Jones, dont on ne se souvient que de la décapitation du pauvre Owen Wilson, pas encore devenu le clown triste de la comédie américaine. L’arnaque.

Read More

Leprechaun 2

Category: Films Comments: No comments

Sous la mauvaise peau, les pustules et la radinerie du malicieux Leprechaun bat un petit coeur, et l’envie de se ranger des voitures en se trouvant une femme au foyer capable de lui offrir une descendance. Il y a de l’amour dans l’air, alors ? Nope, et c’est pas demain la veille que la saga verra la vie en rose, la jeune cocotte avec laquelle Warwick Davis aimerait jouer à saute-mouton sur un matelas n’étant pas du genre à se laisser passer la bague au doigt par un pervers d’un mètre à peine.

Read More

Nightmare Detective

Category: Films Comments: No comments

Un rêve sans étoile est un rêve oublié. Et un cauchemar sans cruel détraqué est un cauchemar perdu. Ce n’est pas Shin’ya Tsukamoto, réalisateur du culte Tetsuo (1989), qui le dit, mais il n’en pense certainement pas moins. En sera témoin son Nightmare Detective de 2006, film de commande plus qu’oeuvre personnelle, ce que l’on ressent parfois dans ces sombres songes…

Read More

The Twilight People

Category: Films Comments: No comments

Fausse bande d’horreur et vrai film d’aventure, The Twilight People (1972) nous ramène sur la fameuse île du Dr. Moreau ; mais chut, il ne faut pas le dire, c’est un secret. De polichinelle alors, car même si l’îlot ne dit pas son nom et que le savant fou y rôdant ne porte pas le nom de jeune fille de ma grand-mère (oui, ma grand-mère s’appelait Moreau. On est prédestiné au fantastique ou on ne l’est pas), le Philippin Eddie Romero (Beast of the Yellow Night, Beast of Blood, Brides of Blood… un auteur aussi sanguinaire que bestial, donc) reprend le principe de la nouvelle de Wells pour la transformer, sans en avoir trop l’air, en un survival d’action.

Read More

HalloweeNight

Category: Films Comments: No comments

En véritable enragé de l’épouvante qu’il est, Mark Polonia (Feeders, Splatter Farm, Amityville Death House) ne pouvait se priver de consacrer l’une de ses quelques 67 réalisations à la veillée de la Toussaint. Le préposé au carnage du jour ? Un épouvantail invoqué par un concierge, malmené au point d’envoyer son copain de paille dans les pattes d’étudiants ayant largement dépassé la quarantaine. Improbable ? Peut-être. N’empêche qu’HalloweeNight (2009) est bien là, malgré une éclosion douloureuse.

Read More

Leprechaun

Category: Films Comments: No comments

Depuis que le père Joe Dante a défoncé les sapins de Noël avec ses malpolis Gremlins, le cinéma fantastique et d’horreur n’a eu de cesse de prouver que tout ce qui est petit n’est pas mignon. La preuve par neuf avec Leprechaun (1993), dans lequel Warwick Davis, vaguement starifié par Willow, se laisse pousser sourcils et rouflaquettes et adopte la mauvaise peau pour mieux aller estourbir le bon peuple, coupable selon lui de s’être emparé de ses piécettes d’or.

Read More

Day the World Ended

Category: Films Comments: No comments

La fin des uns signe parfois le début des autres. En témoigne ce Day the World Ended (1955) qui nous chantait l’apocalypse nucléaire, et peut-être les derniers jours d’une humanité bosselée et réduite à peau de chagrin, mais propulsait aussi Roger Corman très haut dans le ciel des producteurs orientés low budget. On peut d’ailleurs comprendre que la AIP se soit éprise une bonne fois pour toutes du bonhomme, car pour une enveloppe à moitié vide le futur réalisateur de L’Attaque des Crabes Géants et La Chute de la Maison Usher fait quasiment des merveilles.

Read More