Maison Hantée tagged posts

Flesh for the Beast

Category: Films Comments: 2 comments

A croire que certains étaient des couteaux suisses dans une autre vie. Terry M. West est de ceux-là, lui qui gagne surtout sa vie de petits romans horrifiques mais se fait aussi à l’occasion producteur, scénariste, monteur, photographe, réalisateur et acteur (de ses propres œuvres, mais tout de même…). Plus connu pour ses Séries B, pour ne pas dire Z, pleines de zolies fifilles en string et la poitrine à l’air, le bonhomme décida un jour de quitter les draps de satin de l’érotisme saphique pour voir s’il n’y a pas de jolies cicatrices à se faire dans l’abattoir du splatter movie. Mais comme on ne se refait pas, Flesh for the Beast (2003) ne manquera jamais de retourner se glisser dans les couchettes de fantômettes dénudées…

Read More

Repose en Paix

Category: Films Comments: 2 comments

De José Ramon Larraz, on connaît généralement les belles œuvres 70’s (Deviation, Symptoms, Vampyres…) ou celles de son retour à l’épouvante au début des eighties (Black Candles et Estigma). Autant de films marqués par un fantastique ambiancé et des donzelles peu farouches, qui font de Larraz (ou de Joseph Braunstein, si l’on préfère son pseudonyme) l’un des réalisateurs les plus intéressants de la période, partagé entre son Espagne natale et l’Angleterre de son cœur. Voilà bien un cas à part dans la bisserie internationale, qui sut varier les plaisirs et les tons dans une filmographie plus riche qu’on ne le dit généralement. Un drôle d’oiseau quoi qu’il en soit, indépendant et inclassable en réalité, lequel refusait d’ailleurs d’être assimilé aux autres artisans de l’épouvante espagnole quand on l’interrogeait sur la cinématographie de son pays…...

Read More

The Basement

Category: Films Comments: 2 comments

Les voies de l’horreur homemade en provenance des saintes 80’s sont impénétrables. Quelquefois, leurs obligatoires tares et bévues transforment un banal film de vacances tapissé de ketchup en une charmante curiosité, éventuellement capable de dépasser de plusieurs têtes bien des Séries B autrement plus fortunées. Et à d’autres occasions, ces petits films budgétés à dix dollars flirtent avec le calvaire le plus total, sans que le résultat final collé à nos écrans soit véritablement plus foireux que celui des bandes du même tonneau sur lesquelles on écrase pourtant une larmichette de tendresse. Allez comprendre… Vous nous voyez probablement venir : The Basement tient plus du seau de gerbe que l’on peine à renifler plutôt que du délicieux ballotin de pralines faites maison.

Read More

La Maison du Cauchemar (Ghosthouse)

Category: Films Comments: No comments

L’immobilier maudit se porte bien, merci pour lui. Et le vorace Umberto Lenzi de s’allier à Joe D’Amato pour ajouter une nouvelle bicoque hantée dans le patelin du cinéma d’exploitation. Et connaissant le vieux Umberto, on peut s’attendre à plus que des battants claqueurs…

Read More

The Amityville Murders

Category: Films Comments: No comments

Puisqu’on cause pas mal Amityville ces derniers temps (coffret Bach Films oblige), il semblait logique de parler un peu de The Amityille Murders, originellement sous-titré A Haunting on Long Island : le dernier né de la « saga », et projet le plus sérieux parmi la flopée des annonces badass sacrifiées à la fameuse baraque ; cette Amityvillesploitation bien Z commencée à l’orée des années 2010, avec Amityville : Evil Never Dies par exemple (séquelle ultra fauchée au déjà très pauvre Amityville : the Legacy), cet Amityville High dans les tuyaux, et un Amityville Cop (!) dont on ne sait strictement rien pour l’instant.

Read More

And Now the Screaming Starts !

Category: Films Comments: No comments

Pour la pauvre Stephanie Beacham, c’est un peu « Famille je vous hais », surtout lorsque la Scream Queen anglaise découvre que la tribu de son époux cache de bien sinistres secrets. Et même quelques fantômes dans les placards, tiens !

Read More

Amityville : The Awakening

Category: Films Comments: 3 comments

40 ans après les meurtres qui ensanglantèrent le 112 Ocean Avenue, la famille Walker emménage dans la fameuse maison d’Amityville : Joan, mère qui élève seule ses trois enfants, Juliet la cadette, Belle l’aînée et son frère jumeau, James, dans le coma depuis deux ans. Très vite, d’étranges phénomènes se produisent dans la demeure maudite, et James recouvre peu à peu la conscience au grand étonnement de son médecin, le Docteur Milton. Bientôt, le garçon parvient même à communiquer avec son entourage… En fait, n’est-il pas sous l’emprise du Démon qui hante ces lieux ? Et Joan n’aurait-elle pas profité de l’esprit maléfique, dans l’espoir que son fils aille mieux ? Tandis que sa mère ne lui en a rien dit, Belle Walker apprend alors qu’ils habitent la célèbre maison hantée...

Read More

House of Lost Souls

Category: Films Comments: No comments

Nous sommes en 1989, et qu’il est déjà loin le temps glorieux des zombies italiens, monstres furieux qui déferlèrent sur les vivants et les écrans au début des années 80. Un thème dépassé pour tout dire et presque anachronique au mitan de la décennie, simple relique d’un « âge d’or » aussi beau qu’éphémère (l’épopée fulcienne des années 79-81), et rogaton d’une tripotée de suiveurs aussi maladroits qu’attachants. Comme tous les mythes constitutifs d’un genre, et comme tous les filoni commercialement viables, le cadavre ambulant déserta peu à peu les salles et dépérit gentiment dans son coin après cette folle époque… pour finir dans le cadre étroit de l’écran domestique, comme simple élément décoratif : triste épilogue donc, puisque nos vindicatifs macchabées furent alors récupérés par la televisione, objets un peu risibles et ornementations fastoches de quelques téléfilms pas trop moches de gueule certes, mais tellement gris comparés aux œuvres des aînés...

Read More

Screaming Dead

Category: Films Comments: 2 comments

Dur dur, d’être un artiste ! Surtout lorsque l’on est des petites teenagers sans réel talent d’à peine 19 piges, rêvant de soirées cocktail et de scandales dans la presse people, et du coup forcée d’accepter tous les délires d’un photographe pervers qui organise son prochain shooting dans une maison hantée. Autant dire que les clichés de Screaming Dead ne se retrouveront pas en une de Gala

Read More

Boardinghouse

Category: Films Comments: 4 comments

Qui pour encore croire qu’un film nommé Boardinghouse, soit « maison de repos » dans la langue de Jean D’Ormesson (paix à ton âme, brave homme), sorti chez Uncut Movies nous montrera quelques vieilles biques prendre le thé en s’excitant devant Des Chiffres et des Lettres ? Certainement pas les mieux informés, bien au jus qu’en traversant l’entrée de cette bicoque, ils s’exposent à du gore sponsorisé par Heinz, à des culs rebondis, des seins partis prendre l’air et, bien évidemment, à toute une classe de mauvais acteurs. Foutez la pizza aux ananas au four et rameutez vos potes, c’est la fièvre du samedi soir !

Read More