Jim Wynorski tagged posts

The Wasp Woman (Beauté Interdite)

Category: Films Comments: No comments

Jim Wynorski n’est pas le nouveau Lafontaine, mais tout de même : pour préserver sa taille de guêpe, l’héroïne de The Wasp Woman (ou Beauté Interdite, 1995) en devient une, et se fait même reine des abeilles en s’accouplant avec tous les gentilshommes de sa société, tous castrés ou dévorés comme le veut la coutume, quitte à y laisser d’elle-même dans le processus. La morale selon l’auteur de Chopping Mall ? Sans doute « c’est sur les vieux matelas qu’on fait les meilleures galipettes », puisqu’il remake ici une Série B culte des 50’s.

Read More

House IV

Category: Films Comments: No comments

Clap de fin et permis de démolition délivré pour la lunatique saga House, qui débuta dans le savant dosage entre rire et effroi, alla plus loin dans le familial jusqu’à en flirter avec le juvénile via son second effort, et s’assombrit gentiment avec l’efficace troisième film, mixture entre psychokiller movie et body horror cracra. Retour aux fondamentaux pour le dernier opus, et nouvelle sarabande de drames familiaux, de fantômes plus ou moins agressifs et de comédie tous publics. Sans retrouver la sève du premier volet, malheureusement…

Read More

Forbidden World (Mutant)

Category: Films Comments: 6 comments

Là-haut, tout là-haut, à des milliers d’années-lumière, pendant que Dark Vador et Luke Skywalker tentent de régler leurs petits problèmes familiaux, Roger Corman prend des notes en cachette puis refait la guerre des étoiles sur des champs de bataille autrement plus miséreux. A un point tel que le Forbidden World (ou Mutant, selon les versions) qu’il produit doit laisser tomber ses velléités de sous-Star Wars pour mieux bifurquer vers le sous-Alien. Au vu du résultat, il est permis de parler de sage décision.

Read More

The Lost Empire

Category: Films Comments: 4 comments

Avec sa centaine de films au compteur, Jim Wynorski peut se vanter de faire partie des bourreaux de travail de la Série B, notre homme enfilant parfois jusqu’à cinq ou six métrage par an. Culte, le bonhomme, et fier papa d’un premier essai méritant lui aussi l’adjectif, à savoir un The Lost Empire résumant parfaitement la carrière de son géniteur.

Read More

Jill The Killer

Category: Films Comments: 8 comments

Anthony Hickox, le gus derrière des séries B bandantes comme les Waxwork, qui se retrouve à réaliser un film clairement inspiré par la vague de serial-killers déviants et portés sur le sexe comme Seven ou Le Silence des Agneaux, avec en plus le gigantesque Dolph Lundgren en tête d’affiche ? Les gars, je crois qu’on a la Série B du week-end !

Read More

Chopping Mall

Category: Films Comments: 4 comments

Faire ses courses n’est pas une chose aisée dans le cinéma horrifique comme nous le rappelait Scott Spiegel dans son slasher Intruder, qui voyait les employés d’une supérette se faire découper en rondelles par un malade en liberté. Et ne pensez pas que c’est mieux dans les centres commerciaux, Jim Wynorski prenant un malin plaisir à vous envoyer des robots meurtriers dans les pattes…

Read More