Jason Blum tagged posts

Ma

Category: Films Comments: 4 comments

Elle est gentille, Sue Ann, affectueusement surnommée Ma (Octavia Spencer, La Forme de l’Eau) et si tendue à l’idée que les petits jeunes du coin se mangent un arbre à la sortie de leurs beuveries qu’elle les invite à venir festoyer dans sa cave. Attention cependant à ne pas lui manquer de respect, car le courroux de la big mamma sait se montrer à la hauteur de sa bonté de façade. N’attendez cependant pas trop de ses sautes d’humeur : c’est du Blumhouse, donc du tiédasse.

Read More

The Hunt

Category: Films Comments: 2 comments

Période idéale que celle-ci pour se pencher sur la truffe de The Hunt (2020), puisque l’un des débats les plus agités du moment – et nous n’en manquons certainement pas ces temps-ci – concerne les tortionnaires et agités du canon, communément appelés veneurs. Chasse à courre aussi sur vos écrans avec cette production Blumhouse de luxe (comprendre qu’en bonne co-prod avec Universal, cette randonnée au vert profite de plus de pèze que d’ordinaire), qui nous ramène quinze années en arrière, lorsque le survival régnait en maître sur la production horrifique.

Read More

The Green Inferno

Category: Films Comments: 6 comments

Petit sujet de discorde que le The Green Inferno (2013) d’Eli Roth. Honni par les uns, qui n’y voient qu’une maladroite critique d’un activisme 2.0, et dans lequel des étudiants à la tête à moitié pleine seulement s’en vont vers le trou du cul du monde pour y finir surpris d’être dans la merde jusqu’au cou. Et célébré par les autres, heureux comme des Jean-Pierre Coffe devant une bonne blanquette de veau de voir que le gaillard derrière Hostel n’a pas rangé ses fourchettes. En réalité, cet enfer vert tient plus de l’hommage raté et maladroit aux cannibal flicks d’antan que d’autre-chose…

Read More

Happy Birthdead 2 You (Happy Death Day 2U)

Category: Films Comments: 2 comments

Lorsqu’il s’agit de prendre une part du gâteau, même d’anniversaire, Jason Blum n’oublie jamais de se resservir. Et le voilà déjà en train de rallumer une bougie pour le bien de sa nouvelle franchise Happy Death Day, croisement entre le slasher et Un Jour Sans Fin, ainsi que succès surprise pour sa firme Blumhouse. Mais si le premier apportait un vent de fraîcheur bienvenu, ce second volet déploie déjà une petite odeur de renfermé…

Read More

Upgrade

Category: Films Comments: 2 comments

« Je suis un grand fan du mélange entre la SF et le film noir. Terminator, Blade Runner, ces films qui utilisent la science-fiction et le futur pour raconter des histoires sombres sur des détectives. C’est juste le genre de films que j’aime… » Logique finalement de voir Leigh Whannell lâcher les draps blancs de ses spectres hurleurs et les costumes aux poches pleines de pièges d’un certain Jigsaw pour enfiler la veste de Rick Deckard. Mais sans pour autant tourner le dos au gore, et par extension à une certaine imagerie horrifique. Parce qu’au fond, on ne se refait jamais vraiment…

Read More

Halloween 2018

Category: Films Comments: 4 comments

Michael Myers nous les aura toutes faites : bonne séquelle (Halloween 2), suites médiocres ou carrément pourries (les opus 4 et 5), gros bordel pelliculé (le sixième), remake (le Rob Zombie), prolongement plutôt strange de celui-ci (toujours par Zombie). En 2018, le William Shatner diabolique appuie sur le bouton reset et retourne à sa première nuit des masques, ce nouvel opus nous faisant le coup de la suite à l’original, venue zapper tout ce qu’il y a entre les deux. Un tour déjà joué dans les 90’s via Halloween, 20 ans après (si ce n’est que celui-là ne reniait pas le Halloween 2 de Rick Rosenthal), belle renaissance déforcée quelques années plus tard par une résurrection à la con… Est-ce qu’en 2018 le vieux Michael fait bien de réinitialiser son existence toute entière sous l’emblème d’une Blumhouse régnant désormais sans partage sur l’industrie horrifique ? Franchement, ouais !

Read More

Blumhouse Productions – De Paranormal Activity à Get Out

Category: Livres Comments: One comment

… Jason Blum, à l’origine du renouveau du cinéma d’horreur dit l’accroche du livre. C’est peut-être un peu beaucoup, mais Lucas Hesling eut une sacrée bonne idée en sacrifiant un petit ouvrage à la maison Blum, car il était bien temps de remettre les pendules à l’heure et de rendre justice à la boîte du père Jason. Et puis l’ouvrage ne pouvait mieux tomber dans nos boîtes aux lettres, quelques mois avant la sortie du très attendu Halloween de David Gordon Green… une coproduction Blumhouse.

Read More

Happy Birthdead

Category: Films Comments: 5 comments

Il est temps se souffler une poignée de bougies, encore et encore… Et encore… Et encore ! Prise dans une boucle temporelle, la pauvre Tree se voit forcée de revivre le jour de son anniversaire. Le bon plan pour un jour sans fin, certes sans marmotte et Bill Murray mais avec cadeaux et cakes aux pommes ? Pas si un tueur déguisé en gros bébé morveux vous plante le jour-même…

Read More

Amityville : The Awakening

Category: Films Comments: 3 comments

40 ans après les meurtres qui ensanglantèrent le 112 Ocean Avenue, la famille Walker emménage dans la fameuse maison d’Amityville : Joan, mère qui élève seule ses trois enfants, Juliet la cadette, Belle l’aînée et son frère jumeau, James, dans le coma depuis deux ans. Très vite, d’étranges phénomènes se produisent dans la demeure maudite, et James recouvre peu à peu la conscience au grand étonnement de son médecin, le Docteur Milton. Bientôt, le garçon parvient même à communiquer avec son entourage… En fait, n’est-il pas sous l’emprise du Démon qui hante ces lieux ? Et Joan n’aurait-elle pas profité de l’esprit maléfique, dans l’espoir que son fils aille mieux ? Tandis que sa mère ne lui en a rien dit, Belle Walker apprend alors qu’ils habitent la célèbre maison hantée...

Read More

Get Out

Category: Films Comments: 5 comments

Gros buzz de l’année 2017, Get Out s’est trouvé une place de choix dans bien des cœurs, faisant le lien entre les amoureux de l’épouvante réfléchie (ce premier film de Jordan Peele se retrouve dans la quasi-totalité des Top 5 des fans) et les costard-cravates de la profession, qui l’ont récompensé à plusieurs reprises. Du cinoche de genre à la Sundance, pour le dire autrement, ce qui fait toujours un peu peur et rarement pour de bonnes raisons… mais s’avère, à l’arrivée, véritablement réussi !

Read More