Grande-Bretagne tagged posts

Le Jardin des Tortures

Category: Films Comments: No comments

torturegardenteaser

En partant pique-niquer dans Le Jardin des Tortures (1967) de la Amicus, on savait que l’on reviendrait avec un bouquet d’histoires sinistres dans le panier. Mais avec sa tendance à se foirer de temps à autres (remember le pénible Frissons d’Outre-Tombes), le studio so british nous apprit à nous méfier de ses projets, parfois trop beaux pour être vrais. Heureusement pour nous, et s’il ne casse pas pour autant la baraque, Torture Garden fait plutôt partie des bonnes pioches.

Read More

Wilderness

Category: Films Comments: 2 comments

wildernessteaser

Genre en perte de vitesse depuis quelques années, le survival, s’il connut son heure de gloire dans les seventies, avait une cote d’enfer voilà encore une décennie. La preuve avec le so british Wilderness (2006), dans lequel quelques petites frappes se font mordre le fessier par une meute de chiens féroces, quand ils ne subissent pas les attaques furtives d’un pro du camouflage…

Read More

Mandy

Category: Films Comments: 6 comments

mandyteaser

Il faudra un jour se pencher sérieusement sur le pourquoi du comment de la recrudescence de heavy metal movies ces dernières années, les t-shirts noirs aux logos acérés et les tignasses grasses se hissant de plus en plus fréquemment jusqu’à nos écrans, au fil des Deathgasm et The Devil’s Candy. Sauf que contrairement à ces deux exemples, Mandy (2018) ne se contente pas de faire un film sur le heavy metal, il EST le heavy metal !

Read More

La Maison qui Tue

Category: Films Comments: 8 comments

maisontueteaser

Les éditions ESC ne pouvaient décemment zapper La Maison qui Tue dans leur déclinaison de l’épouvante anglaise, d’autant que le film compte parmi les plus célèbres de la Amicus, considéré souvent comme le top de l’omnibus et chaleureusement accueilli lors de sa sortie, en 1971. Pas toujours un signe de bonne tenue, mais quand même…

Read More

Les Contes aux Limites de la Folie

Category: Films Comments: No comments

contesteaser

Avec la série British Terrors, les éditions ESC auront largement réussi leur coup : redorer le blason des films à sketches de la Amicus (on attend encore La Maison qui Tue, ce qui ne saurait tarder), et faire un peu d’archéologie en exhumant une petite rareté du rayon, Les Contes aux Limites de la Folie (1973). D’ailleurs, Tales That Witness Madness n’est pas une production Amicus au sens strict du terme, film parmi les moins connus du rayon omnibus de la période. Et pour cause : sa distribution fut largement salopée par la Paramount qui ne crut jamais vraiment au potentiel commercial du film, au point qu’il est resté inédit sur les écrans français. Ce qui en fait sûrement le titre le plus intéressant de la collection : pas le plus réussi objectivement, mais certainement le plus énigmatique pour le quidam… Un sans faute donc pour ESC, exception faite du Caveau de la Terreur peut-être, qu’on aurait aimé (re)voir dans sa version uncut. Mais bon, la perfection n’est pas de ce Monde.

Read More

Le Train des Epouvantes

Category: Films Comments: No comments

trainepouvanteteaser

Quatrième Amicus dans l’ordre des éditions ESC, Le Train des Epouvantes est le premier des omnibus produits par la firme, le premier de cordée comme indiqué au frontispice du livret. Sorti en 1965 chez nos amis anglais, Dr. Terror’s House of Horrors (son titre original) inaugurait en effet le cycle qui fit la renommée de la firme, et l’on peut dire encore une fois qu’ESC fait le taf, et plutôt bellement : travail impeccable sur l’emballage – mediabook sublimé par un artwork inspiré de l’affiche anglaise, avec Peter Cushing en produit d’appel -, combo DVD / Blu-ray avec options VF ou VOSTF (ce qui suffit bien), livret toujours signé Marc Toullec et modules vidéo toujours assurés par Laurent Aknin. Oui c’est cher (une trentaine d’euros à chaque fois), mais rien n’est gratuit en ce bas-Monde, et si nous ne brûlerons pas l’antique coffret Peter Cushing paru chez Aventi (qui contenait donc Le Train des Epouvantes), force est de constater qu‘il n’y pas photo...

Read More

Le Caveau de la Terreur

Category: Films Comments: 4 comments

vaultteaser

Amicus suite, avec cette fois Le Caveau de la Terreur dans nos lecteurs, et les éditions ESC toujours à la manœuvre dans un mediabook de toute beauté là encore, sachant marier l’élégance formelle de l’emballage (la cover est sacrément jubilatoire) et les qualités plus fondamentales du contenu : pour un visionnage éclairé et informé, on se reportera donc au livret explicatif de Marc Toullec (16 pages) et aux modules de Laurent Aknin (présentation générale de la Amicus et entretien plus spécialement consacré au film ici gravé). Bref, les habitudes ont du bon au pays d’ESC, qui n’en font point trop non plus dans leurs combos, tout en rendant bel hommage à la division omnibus de la Amicus. Sans compter bien sûr l’essentiel, le film, proposé ici en VF ou en VOSTF dans une copie absolument parfaite… qui, pourtant, ne m’éloignera pas de ma vieille VHS (CBS Fox, collection L’Ecran Fantastique). Fétichisme quand tu nous tiens…

Read More

Frissons d’Outre-Tombe

Category: Films Comments: No comments

frissonsoutreteaser

On le voit chez ESC et ses mediabooks : la Amicus a la cote auprès du public français, visiblement ravi de replonger encore et toujours dans les anthologies frissonnantes de ces éternels rivaux de la Hammer. Des concurrents qui visaient toujours juste ? Le médiocre Frissons d’Outre-Tombe (1974) tend à prouver le contraire…

Read More

And Now the Screaming Starts !

Category: Films Comments: No comments

screamingstartsteaser

Pour la pauvre Stephanie Beacham, c’est un peu « Famille je vous hais », surtout lorsque la Scream Queen anglaise découvre que la tribu de son époux cache de bien sinistres secrets. Et même quelques fantômes dans les placards, tiens !

Read More

Split Second

Category: Films Comments: 2 comments

splitsecondteaser

Qu’est-ce que cela aurait donné si Ridley Scott avait décidé de fusionner Alien et Blade Runner ? Pas une question franchement essentielle mais à laquelle répond pourtant Tony Maylan (réalisateur du slasher qui sent le brûlé qu’est Carnage), envoyant une bien vilaine bête dans les pattes d’un flic du futur incarné par Rutger Hauer.

Read More