Gothique tagged posts

Orgie Satanique

Category: Films Comments: 2 comments

orgieteaser

C’est l’heure de la messe pour Artus Films, qui quitte un temps les délires jazzy de Jess Franco et les cimetières forts en gore de Lucio Fulci pour rejoindre la sombre procession du Comte Sinistre. Soit un vampire bien de chez nous, puisque localisé en France et ravis de sacrifier des petites Anglaises pour montrer à Satan combien il lui est dévoué. Sortez les crucifix dès lors, car Orgie Satanique fricote avec le Malin et les quenottes pointues…

Read More

Le Spectre du Chat

Category: Films Comments: 2 comments

chatteaser

La Hammer met les pieds dans la litière pour le bien du Spectre du Chat, production restée méconnue au sein du pied-à-terre anglais de Dracula et Frankenstein. On en miaule de plaisir ? Ca reste bien évidemment à voir…

Read More

Countess Dracula’s Orgy of Blood

Category: Films Comments: 3 comments

countessteaser

Don Glut est un extra-terrestre. Chercherait-on un équivalent sur notre Terre, un semblable, un frère, que l’on aurait bien du mal à dégoter le spécimen. Né en 1944, ce Texan d’origine aura absolument tout fait et tout touché : un multi activiste de la scène fantastique dira-ton, oiseau rare de nos galaxies, ptérodactyle même, tant le bonhomme nourrit toujours une indomptable passion pour les dinos : il aura consacré aux big lézards des camions de bouquins, des dictionnaires, des documentaires et des films, fasciné qu’il fut par le diplodocus gentil ou le tyrannosaure méchant. La preuve : le mec fut même crédité dinosaurs consultant sur le Carnosaur de Corman en 1993… Ne riez pas, ça pose son homme, car Don Glut est peut-être bien ce chaînon manquant entre la très sérieuse paléontologie et le délire B-Movie du rayon gros reptile. Avec Don Glut, le bonheur est partout en fait, dans la connaissance encyclopédique autant que dans les fugues insensées du film dinosaurien.

Read More

One Body Too Many

Category: Films Comments: No comments

onebodyteaser

Si Hantik Films n’existait pas, il faudrait l’inventer. Hantik Films, ou The Scare-Ific Collection, cette poignée de DVD éditée par les z’amis de Sin’Art depuis 2011 et sacrifiée à la zone B des années 1930 / 1940 : comprendre ces petites choses produites par la Republic Pictures ici, la Monogram par là ou la Pine-Thomas ailleurs ; le Poverty Row d’Hollywood en un mot, qui produisit pour deux galets des camions d’œuvrettes inscrites dans les genres les plus populos de l’époque : western, thriller, polar, comédie, film d’épouvante, machin musical…  Bien sûr, ces petits bouts de films ont pris quelques rides aujourd’hui, mais à l’heure du ciné bis hyper hypé, on appréciera l’initiative… du moins  quand on a le bon goût de les essayer…

Read More

Asylum

Category: Films Comments: 2 comments

asylumteaser

Nous finirons tous à l’asile, créant des répliques de Vincent Price avec la mie de notre pain quotidien ou parlant à nos beaux posters de George Eastman, c’est une certitude. Mais en même temps, si c’est pour se voir offrir un bon matelas et des draps propres dans la casa Amicus, nous serions bien cons de refuser, non ? Un tour du propriétaire s’impose tout de même avec Asylum

Read More

Vampyres

Category: Films Comments: No comments

vampyresteaser

José Ramon Larraz, encore et toujours… Il y a quelque temps, nous devisions ici même du très chaud Black Candles et du plus cérébral Estigma, deux bobines millésimées 1980 : érotisme blasphématoire dans l’une, fantastique plus réflexif  dans l’autre. Le plus anglais des Espagnols s’y entendait donc bien pour varier les saveurs, au travers d’une filmographie plus riche qu’il n’y paraît. La preuve encore avec ce Vampyres, l’un des plus célèbres forfaits de Larraz, film culte aujourd’hui (pauvrement remaké par Víctor Matellano en 2015) qui eut d’ailleurs les honneurs de la Cinémathèque française en 1995, projeté en double programme avec cette autre petite merveille de l’euro bis 70’s, La Mariée sanglante de Vicente Aranda.

Read More

The Village

Category: Films Comments: 3 comments

villageteaser

Réalisateur du magnifique Laurin en 1989, puis du chouette double programme School’s Out en 1999 et 2001 (slashers gothiques si l’on veut résumer), Robert Sigl revenait au genre dix ans plus tard, avec cet Hepzibah – Sie holt dich im Schlaf : The Village en d’autres termes, téléfilm de plus accroché à la filmographie de notre Teuton préféré, commandé cette fois par la chaîne allemande ProSieben et qui fut diffusé en février 2010 dans les foyers germains.

Read More

Laurin

Category: Films Comments: 4 comments

laurinteaser

L’Allemagne : ses châteaux romantiques, son Oktoberfest bien bourrine, ses écolos très chiants, son thrash metal sans complexe, sa maman Merkel qui nous les brise… et ses dingos de Jörg Buttgereit, Olaf Ittenbach ou Andreas Schnaas. On en oublierait presque les mythiques ancêtres à la Murnau, à la Fritz Lang ou à la Paul Leni. Ouais, une autre tradition quoi… Au milieu, et largement sous-estimé, le méconnu Robert Sigl. Méconnu ? Inconnu au bataillon même, pas du genre non plus à scandaliser bobonne (quoique…) et à faire le buzz pour pas cher : le gars ne fait ni dans l’ultragore résolument fauché ni dans l’outrance gratuitement cradoque, étranger à la tradition teutonne de la dégueulasserie filmique. Non, Robert Sigl n’est pas de ce bois-là, totalement tourné vers un fantastique plus “classique”, une horreur plus traditionnelle : la télévision allemande saura d’ailleurs exploiter le talent du bonhomme, puisqu’après son premier forfait, Laurin (distribué en 1989), Sigl enquillera séries et téléfilms taillés dans des genres aussi balisés que la série policière (Tatort), le slasher de goût (le diptyque School’s Out en 1999 et 2001), ou le cinoche horrifique d’inspiration plus gothique (Hepzibah – Sie holt dich im Schlaf, en 2010). Notons encore qu’à l’heure où nous écrivons, Robert Sigl est annoncé à la réalisation d’un Jack the Ripper : Reality and Myth (en préproduction signale la fiche Imdb du bonhomme) : autant dire qu’on ronge son frein et qu’on bave du sang en attendant de (re)fouler le pavé londo...

Read More

Le Baiser du Vampire

Category: Films Comments: 2 comments

kissteaser

Ce n’est pas parce que l’on se trimballe un titre digne d’un chapitre de Twilight que l’on va soudainement sentir le parfum bon marché et se vider un pot de gel dans la crinière. La Hammer restant ce qu’elle est, elle délaisse le gloss et se contente de son habituelle odeur de vieux caveau lorsque vient le moment d’aller draguer la pouliche en boîte de nuit. Dans ces conditions, pas étonnant qu’il pique un peu, ce Baiser du Vampire.

Read More

La Nuit du Loup-garou

Category: Films Comments: No comments

cursewereteaser

Sortez les costumes de maître-chien, les enfants, vous allez devoir parer à quelques morsures avec La Nuit du Loup-Garou, l’un des Hammer Movies bénéficiant du plus de mordant. Et vu qu’Elephant Films le réédite désormais en HD, on quitte notre crypte toxique, on se laisse pousser la barbe et on part hurler sous une lune bien pleine ! Ahoooooouuuuu !

Read More