Giallo tagged posts

Un Couteau dans le Coeur

Category: Films Comments: No comments

Difficile de parler d’Un Couteau dans le Cœur… avec la rage au ventre : au-delà de sa dimension purement artistique, et de ses enjeux exclusivement narratifs, le film de Yann Gonzalez fait d’emblée souci pour qui aime fouiner sur les réseaux et glaner quelques commentaires éclairés. J’entends surtout quelques réflexions bêtas de « progressistes » fous, qui se félicitèrent que les bisseux aimassent quand même Un Couteau dans le Cœur, eux qui flashent généralement sur les gros nibards et les belles donzelles, plus que sur les charmes bi- ou homos… Ouf, nous étions sauvés ! L’Amicale de la Tolérance avait parlé et avait estimé que nous progressions, car tout le monde le sait : le bisseux quelconque est un fieffé hétéro généralement, gilet giallo bas du front abruti par sa libido mâle, conservateur irrécupérable dans son amour baveux de la fifille bien carrossée, qui bande pour une paire de loches… et crie au scandale devant des mecs qui se tripotent. Bref, z’avez compris les bisseux : pour être dans les clous, z’avez intérêt à aimer le film, sinon vous passerez vite pour des types vaguement homophobes et vulgairement hétérophiles. Le film en propre ? On s’en branle, car the médium is the message pour ces thuriféraires du Progrès, tout le reste n’est rien, du moment qu’on adhère à la démarche et à la leçon de moral(in)e.

Read More

Morte Sospetta di Una Minorenne (The Suspicious Death of a Minor)

Category: Films Comments: No comments

De Sergio Martino, le cinéphile bien mis connaît forcément les giallos des primes seventies. Plus encore, le bisseux curieux aura certainement vu les polars du bonhomme, et ses films d’aventures horrifiques de la fin des années 70. Et si l’on creuse encore, les plus fouineurs d’entre nous n’auront pas snobé le rayon comédies du réalisateur, non moins que ses post-apo 80’s un peu culte désormais : 2019 Après la Chute de New York et Atomic Cyborg. Deux belles petites choses certes, très appréciées des amateurs aujourd’hui, mais qui ne résument en rien la riche carrière de Sergio Martino, l’un des plus talentueux faiseurs de bis rital. En deux décades bien remplies – les années 70 et 80 -, le mec est passé par toutes les couleurs du bis si l’on peut dire, qui excella surtout dans le thriller étrange (un parmi d’autres : L’Etrange Vice de Madame Wardh), le proto slasher (l’extraordinaire Torso), et le polar très musclé, comme il en fleurit des bouquets dans les cités sauvages de la Botte : Rue de la Violence par exemple, sorti chez Neo Publishing en son temps…...

Read More

Phenomena

Category: Films Comments: No comments

Ne bouffer que des concombres et des radis, ça inspire. Ainsi, à peine devenu végétarien, Dario Argento senti s’écouler en lui le besoin de retrouver « la pureté de la nature », comme il le dit lui-même, repoussant alcool et tabac pour mieux se concentrer sur Phenomena. Un opus daté 1985 qu’il présente comme « un hybride, moitié horreur et moitié giallo ». Et pour certains le début de la fin concernant le réalisateur de Suspiria. Alors Phenomena, le dernier bon film du maestro ou son premier mauvais ?

Read More

Les Diablesses

Category: Films Comments: No comments

C’est sûr, Jane Birkin n’en était pas à sa première ballade lorsqu’elle se retrouva prise dans la toile d’araignée d’Antonio Margheriti pour les besoins des Diablesses (1973). Sauf que cette fois, pas de romance dans l’air, mais plutôt un mystérieux assassin planqué dans un domaine on ne peut plus gothique, où enquêtera notamment un Serge Gainsbourg pas toujours tendre avec sa Jane. Je t’aime, moi non plus ?

Read More

Murderock

Category: Films Comments: No comments

Le train du slasher, si on ne le prend pas à temps, on reste à quai éternellement ! Peut-être lassé de ses cadavres séjournant dans des caves ou des morgues mal balayées, et possiblement nostalgique de son époque giallesque, Lucio Fulci décida d’y aller de son petit carnage estudiantin via le dansant Murderock… que l’on ne risque pas de monter en épingle.

Read More

Eyeball

Category: Films Comments: No comments

Le regretté Umberto Lenzi ne savait vraiment pas le dire avec des fleurs. Ainsi, lorsqu’il tombe d’amour au premier regard pour de jolies juilletistes, il ne peut s’empêcher de leur arracher les mirettes. Eyeball ou une conception des vacances à l’exact opposé de celle de Patrice Leconte et ses Bronzés

Read More

Les Rendez-Vous de Satan

Category: Films Comments: No comments

Toujours aussi malheureuse en amour, la Dame Fenech, constamment harcelée par des amoureux passés n’acceptant pas de la voir s’épanouir sous d’autres couettes. Pas d’Ivan Rassimov au regard d’aigle dans Les Rendez-Vous de Satan, mais un maniaque masqué bien décidé à limer son bistouri sur les os des plus jolies Italiennes que comptent les seventies… It’s giallo time again !

Read More

La Rebelion de las Muertas / Vengeance of the Zombies

Category: Films Comments: 2 comments

Les bons réalisateurs sont comme les bons soldats : fidèles au poste, efficaces, obéissants… mais souvent oubliés, sacrifiés sur l’autel de la Grande Histoire et des Héros de l’époque. Leur nom est tout juste gravé sur le Monument aux Morts de nos villages, et puis voilà, jusqu’à ce que le souvenir s’efface… En cinéma, il en est souvent ainsi : certes, les data s’accumulent dans les disques durs, les filmographies s’allongent et s’enrichissent sur le Réseau, mais la donnée froide du langage binaire ne remplacera jamais la simple et chaleureuse estime de l’amateur sincère. De ces filmographies un peu oubliées, et parmi ces artisans réduits à quelques lignes de code, Leon Klimovsky tient la corde.

Read More

El Enigma del Yate

Category: Films Comments: No comments

Pour des zigues comme nous, Carlos Aured est un réalisateur qui coche toutes les cases. Certes, l’Espagnol n’aura shooté qu’une petite quinzaine de films du début des années 70 jusqu’au milieu des années 80, mais la politique du chiffre n’est pas forcément de notre goût : qu’importe le nombre en fait, pourvu qu’on ait le plaisir et l’ivresse. En l’occurrence, celle distillée par une filmo quasi parfaite, et terriblement grisante pour les bisseux que nous sommes...

Read More

Mas alla del Exorcismo

Category: Films Comments: No comments

Eh oui, la pub a ses raisons que l’honnêteté ne connaît pas… Car ce Mas alla del Exorcismo (1975) ne va « au-delà » d’aucun exorcisme, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas d’exorcisme dans le film. Mais que voulez-vous, la diablerie de William Friedkin était passée par là, et les distributeurs de ce Malocchio – autre nom de baptême du machin – n’eurent pas plus de scrupules qu’...

Read More