Frankenstein tagged posts

Dracula, Prisonnier de Frankenstein

Category: Films Comments: No comments

Dracula contre Frankenstein, troisième round. A moins que l’on en soit déjà au quatrième, voire au cinquième ? C’est qu’on perd le compte dans cette tornade de canines arrachées et de boulons dévissés, les deux géants du fantastique gothique n’en finissant plus de se perdre en coups de genoux dans la cape et gifles sur les sutures suintantes. Et tout cela sur les rings les plus misérables qui soient, sinon ce n’est pas drôle. Pas d’Al Adamson ou de Paul Naschy à l’arbitrage cette fois, mais un Jess Franco qui regarde ailleurs et ne voit pas que le loup-garou s’infiltre dans Dracula, Prisonnier de Frankenstein (1972) pour ajouter encore un peu au bordel ambiant.

Read More

Lust for Frankenstein

Category: Films Comments: No comments

Jésus reviens, Jésus reviens, Jésus reviens parmi les tiens ! Dont acte, le père Franco retrouvant le chemin de nos écrans plats via Lust for Frankenstein (1998), l’un de ces quelques 206 films pétris par l’Espagnol. Et pour tout dire l’un des plus obscurs du lot, sorti dans la longue dernière ligne droite de l’auteur, la plus anti-commerciale, la plus expérimentale. Le mythe de Frankenstein se voit donc offrir une sacrée baguenaude, et la créature, pulpeuse, se laisse couler dans l’habituelle luxure de l’artiste.

Read More

Blackenstein (Black Frankenstein)

Category: Films Comments: No comments

Faut savoir rester à la page, et à défaut de garder les yeux ouverts, le fantastique savait ne pas fermer ses oreilles aux sons nouveaux. Ainsi, dans les 70’s, inspiré par le succès grandissant de la soul et des musiques funky, l’épouvante se tannait légèrement et entrait dans l’ère de la blaxploitation. Plutôt avec bonheur : les deux Blacula étaient bien agréables, et Dr Black, Mr Hyde même mieux que ça. Il fallait bien que ça cesse un jour. Enter Blackenstein (ou Black Frankenstein, 1973), parfois considéré comme la pire chose un jour égouttée du roman de Mary Shelley. Ce n’est pas totalement volé, sans être parfaitement véridique.

Read More

Frankenstein in a Women’s Prison

Category: Films Comments: 2 comments

Après un Dracula in a Women’s Prison (2017) ne parvenant pas à satisfaire toutes nos attentes, peut-être trop élevées, Jeff Leroy se devait de corriger le tir avec Frankenstein in a Women’s Prison (2017 itou), fausse suite venue faire perdurer le bel esprit du génial Werewolf in a Women’s Prison (2006). Bonne nouvelle : si l’enfer anatomique créé bout de chair par bout de chair par la doctoresse Tasha Tacosa n’atteint pas l’excellence de Werewolf…, au moins le niveau remonte-t-il par rapport à l’épisode vampirique.

Read More

I Was a Teenage Frankenstein

Category: Films Comments: No comments

Connue pour avoir inondé le marché des années 50 de Séries B fauchées de chez fauchées, la maison des goules miséreuses AIP l’était aussi pour avoir tenté un rajeunissement des troupes monstrueuses via I Was a Teenage Werewolf (1957). Avec succès, ce Teen Wolf avant l’heure récoltant suffisamment de biftons pour que certains gérants de salles ou de drive-in, surtout ceux situés au Texas, quémandent une pelloche du même tonneau à projeter dans les plus brefs délais. Paf, cinq mois plus tard sort un I Was a Teenage Frankenstein (1957) toujours en manque d’argent de poche mais se glissant néanmoins parmi les plus agréables tentatives de secouer le cadavre de Mary Shelley.

Read More

Lady Frankenstein

Category: Films Comments: 4 comments

« Only the monster she made could satisfy her strange desires ! » Dans le genre tagline vous accrochant la gueule comme un croc de boucher à visée laser, on a rarement fait mieux que Lady Frankenstein (1971), promesse d’orgies monstrueuses passées entre deux flacons à bouillir et trois éprouvettes gorgées de jus de cervelet. Et le tout sous un orage tonitruant, cela va sans dire. Si cette production italienne rendant toujours plus floues les différences entre les films du pays et la production anglo-saxonne ne va pas aussi loin qu’on l’aurait imaginé dans les ébats fétides, elle n’en garde pas moins de fiers et solides arguments sous ses boulons.

Read More

Frankenstein’80

Category: Films Comments: 4 comments

En vieux renard spécialiste de l’erreur médicale, l’ami Frankenstein ne pouvait s’en tenir à attendre que la foudre tombe sur son vieux château, et c’est dans une logique de modernisation de ses activités qu’il s’en est allé rapiécer des cadavres dans un hôpital de Munich. Et puisque c’est un Italien, le peu prolifique Mario Mancini (directeur de la photographie sur une bonne poignée de westerns spaghetti), que l’on retrouve à la barre, on a l’assurance que les blouses blanches ne vont pas le rester longtemps…

Read More

The Creeps

Category: Films Comments: 3 comments

On parie combien qu’un beau jour Charles Band, comme chacun sait maître ès Série B à la tête de feu Empire et de Full Moon, s’est installé devant Monster Squad et s’est dit que ce serait pas con de copier l’excellent cocktail de monstres de Fred Dekker ? Et donc de foutre dans le même film les streums classiques que sont Dracula, la créature de Frankenstein, la momie et le loup-garou. Problème : les siens chaussent du 28.

Read More

Les Expériences Erotiques de Frankenstein

Category: Films Comments: 4 comments

Il faut croire que le bon Frankenstein ne pouvait plus se contenter de sa célèbre fiancée, car le voilà, sous l’impulsion d’un Jess Franco plus déjanté que jamais, en train de s’adonner à de bien jolies expériences érotiques. Créature au teint d’aluminium, femme-oiseau aveugle, docteur revenu d’entre les morts, génie du mal immortel et cheptel de zombies caché dans une crypte : c’est La Maldicion de Frankenstein et croyez-nous, c’est de la bonne.

Read More

The Monster Squad

Category: Films Comments: 2 comments

Tout gamin normalement constitué aime les monstres mais tout gamin sain d’esprit doit également vider tout son jus de pomme dans son falzar lorsque les gloumoutes en question sortent de sous son lit. Par chance, nous sommes de grands enfants loin d’être sains d’esprit et lorsque les plus belles créatures de l’époque de la Universal s’allient pour emmerder leur monde, c’est au premier rang qu’on nous retrouve !

Read More