France tagged posts

Aux Yeux des Vivants

Category: Films Comments: 2 comments

Qu’ils sont méchants, Alexandre Bustillo et Julien Maury ! Ainsi, après avoir enfoncé une paire de ciseaux dans le nombril d’une femme enceinte, après avoir rendu une visite sanglante à une danseuse classique centenaire plongée dans le coma, mais avant d’avoir transformé un pauvre gosse instable en la killing machine Leatherface, la paire envoya dans les pattes d’un trio d’écoliers un boogeyman boudeur. La stratégie du « tout le monde ramasse » en somme, malheureusement moins payante qu’on l’imagine.

Read More

Révolte au Pénitencier de Filles

Category: Films Comments: No comments

Alors que sa longiligne carcasse aurait dû être couverte de robes de luxe et en faire une habituée des scènes illuminées du mannequinat, Laura Gemser devint l’égérie de pénitenciers aussi gris que les uniformes rongés par les mites qu’elle se devait d’y porter. Merci qui ? Bruno Mattei évidemment, qui avec Révolte au Pénitencier de Filles (1983) rouvre les cachots pour y tourner une bisserie moins malgracieuse qu’il n’y paraît.

Read More

The Devil Hunter (Chasseur d’Hommes)

Category: Films Comments: No comments

Cible privilégiée des photocopieuses du bis au fil des Robowar et compagnie, Predator (1987) serait peut-être coupable lui aussi d’avoir lorgné sur la copie du voisin. Jess Franco en l’occurrence, dont le Devil Hunter (1980) comporte tous les éléments qui feront le succès du bras de fer entre Arnold et sa gueule de porte-bonheur : des règlements de comptes entre gros durs sous les tropiques, une créature fantastique cachée à l’ombre des palmiers pour frapper sournoisement, des découvertes de cadavres dans les cocotiers… Malheureusement pour le petit Jesús – planqué sous le pseudo moins connoté corrida de Clifford Brown – la comparaison entre son vrai-faux cannibal movie et la course au rasta extra-terrestre s’arrête là…

Read More

Pénitencier de Femmes

Category: Films Comments: No comments

Lorsque Bruno Mattei, éternel sculpteur de Robowar et Virus Cannibale, s’en prend au genre du WIP (pour Women In Prison, évidemment), ce n’est bien évidemment pas pour offrir un week-end en thalasso à la culte Laura Gemser. Pas de massages relaxants, de serviettes chaudes sur le front ou de bains à bulles ici, mais des matelas miteux, des coups de matraques dans les côtes, des geôles occupées par les rats et des catfights dans la merde. Mattei style !

Read More

Le Lac des Morts-Vivants

Category: Films Comments: 2 comments

Dans une campagne de carte postale, des nazis balancés à la flotte décident de leur tombe humide pour y entraîner quelques basketteuses auparavant ravies de barboter les seins à l’air. Etonnament, nulle trace de ces heures tristes de notre Histoire dans les manuels scolaires. Complot en vue ?

Read More

Les Maîtresses du Dr. Jekyll

Category: Films Comments: No comments

Tel un Baron Frankenstein incapable de mettre le feu à sa monstrueuse création, le mad director Jess Franco n’en finissait plus de retourner dans le laboratoire de son cher Dr. Orloff pour de nouvelles expérimentations que la morale réprouve. Une habitude prise dès les débuts du réalisateur. La preuve avec Les Maîtresses du Dr. Jekyll (1964), pas le moindre de ses méfaits.

Read More

Le Moulin des Supplices

Category: Films Comments: 2 comments

S’il ne devait en rester qu’un… Le Moulin des Supplices (1960) ne serait peut-être pas le premier choix de la majorité des bissophiles en matière de gothique italien, et on le verrait probablement devancé par quelques Bava fouetteurs ou des Freda formateurs. N’empêche que comme l’écrit Alain Petit dans la nouvelle édition fraîchement sortie par Artus, il est improbable qu’un amoureux du genre ne le place pas dans son top 5 personnel. Soixante ans après la sortie du film de Giorgio Ferroni, cela se vérifie encore et toujours…

Read More

Cold Ground

Category: Films Comments: One comment

Pour le coup, Ciné2Genre a fait très fort : après avoir plongé dans les couleurs du giallo moyen (Les Diablesses) et dans les moumoutes mitées du gorille pauvret (King Kong Revient !), voici que l’éditeur propose à nos yeux un produit typiquement frenchie, advenu en 2017 dans les festivals du Monde entier… Une flopée de sélections plus tard et une petite poignée de Prix plus loin, Cold Ground débarquait donc sur nos étals à la fin de l’année 2018, dans une très chouette édition DVD… si l’on passe quelques ennuis techniques indépendants de notre volonté. L’affiche – absolument superbe et sublimement attirante – fera vite oublier les affres du bug emmerdant… si l’on demande remplacement de sa galette à qui de droit. Enfin bref, pas bien grave tout ça, mais toujours pénible.

Read More

Un Couteau dans le Coeur

Category: Films Comments: No comments

Difficile de parler d’Un Couteau dans le Cœur… avec la rage au ventre : au-delà de sa dimension purement artistique, et de ses enjeux exclusivement narratifs, le film de Yann Gonzalez fait d’emblée souci pour qui aime fouiner sur les réseaux et glaner quelques commentaires éclairés. J’entends surtout quelques réflexions bêtas de « progressistes » fous, qui se félicitèrent que les bisseux aimassent quand même Un Couteau dans le Cœur, eux qui flashent généralement sur les gros nibards et les belles donzelles, plus que sur les charmes bi- ou homos… Ouf, nous étions sauvés ! L’Amicale de la Tolérance avait parlé et avait estimé que nous progressions, car tout le monde le sait : le bisseux quelconque est un fieffé hétéro généralement, gilet giallo bas du front abruti par sa libido mâle, conservateur irrécupérable dans son amour baveux de la fifille bien carrossée, qui bande pour une paire de loches… et crie au scandale devant des mecs qui se tripotent. Bref, z’avez compris les bisseux : pour être dans les clous, z’avez intérêt à aimer le film, sinon vous passerez vite pour des types vaguement homophobes et vulgairement hétérophiles. Le film en propre ? On s’en branle, car the médium is the message pour ces thuriféraires du Progrès, tout le reste n’est rien, du moment qu’on adhère à la démarche et à la leçon de moral(in)e.

Read More

Célestine, Bonne à tout faire…

Category: Films Comments: No comments

Que fait Jess Franco lorsqu’il ne tourne pas une bande érotico-horrifique ou érotico-bizzaroïde ? Il tourne une comédie-érotique, pardi ! Il aurait d’ailleurs bien tort de s’en priver, Célestine, Bonne à tout faire… (et bonne tout court, d’ailleurs) étant l’occasion rêvée de faire de sa Lina Romay chérie une véritable déesse de l’amour.

Read More