Franca Stoppi tagged posts

Révolte au Pénitencier de Filles

Category: Films Comments: No comments

Alors que sa longiligne carcasse aurait dû être couverte de robes de luxe et en faire une habituée des scènes illuminées du mannequinat, Laura Gemser devint l’égérie de pénitenciers aussi gris que les uniformes rongés par les mites qu’elle se devait d’y porter. Merci qui ? Bruno Mattei évidemment, qui avec Révolte au Pénitencier de Filles (1983) rouvre les cachots pour y tourner une bisserie moins malgracieuse qu’il n’y paraît.

Read More

Pénitencier de Femmes

Category: Films Comments: No comments

Lorsque Bruno Mattei, éternel sculpteur de Robowar et Virus Cannibale, s’en prend au genre du WIP (pour Women In Prison, évidemment), ce n’est bien évidemment pas pour offrir un week-end en thalasso à la culte Laura Gemser. Pas de massages relaxants, de serviettes chaudes sur le front ou de bains à bulles ici, mais des matelas miteux, des coups de matraques dans les côtes, des geôles occupées par les rats et des catfights dans la merde. Mattei style !

Read More

Blue Holocaust

Category: Films Comments: 8 comments

Joe D’Amato ou la revanche de la seconde division ! Car si pour beaucoup de cinéphiles pataugeant dans la boue sanguinolente du cinéma bis rital des petits gars comme l’Aristide Massaccesi ou ses petits camarades Bruno Mattei, Andrea Bianchi, Lamberto Bava ou Umberto Lenzi étaient voués au banc des remplaçants en attendant que Fulci, Argento ou Bava sénior se cassent la pipe, cela ne les empêchait pas de fournir des œuvres à la hauteur de leurs capitaines. Et Blue Holocaust le prouve.

Read More

L’Autre Enfer

Category: Films Comments: 2 comments

L’un a réalisé les mythiques Virus Cannibale et Les Rats de Manhattan, tous deux écrits par le second, également auteur d’un Troll 2 de légende. Leurs noms ? Bruno Mattei et Claudio Fragasso, les enfants terribles du bis à l’italienne. Des dieux du nanar, qui ont décidé d’unir leurs forces pour L’Autre Enfer, qui devrait fort logiquement être le mauvais film sympathique ultime, non ?

Read More