Fantômes tagged posts

The Reincarnation of Sex

Category: Films Comments: No comments

Planquez vos nièces, voilà que le film de maison hantée vise sous la ceinture, et pas de chasteté ! La faute à Reincarnation of Sex (parfois nommé Mortal Possession, The Reincarnation of Sex ou A Reencarnação do Sexo en vo, 1982), petite bande d’exploitation brésilienne aussi bien pensée pour faire chauffer les caleçons que satisfaire le goreux en mal de nuques fauchées à l’herminette. Mais attention : à trop avoir une fesse sur chaque tabouret vient le risque de se fracturer l’anus au sol…

Read More

Ouija (Witchboard)

Category: Films Comments: 2 comments

Un esprit malsain dans un corps aux beaux seins, voilà grosso-modo ce que nous vend Ouija (Witchboard en VO, 1986), à son époque honoré d’une sélection officielle à Avoriaz et dont le concept de la planche servant de haut-parleur aux défunts fut bien évidemment reprit par le malmené par la critique et les fans Ouija de 2014. On ne saurait d’ailleurs les confondre, celui qui nous branche aujourd’hui étant réalisé par Kevin Tenney (Demon House avec Linnea Quigley en 88) et fleurant donc bon les eighties.

Read More

Scared Stiff (Abraxas)

Category: Films Comments: 2 comments

Malgré une belle carrière et une filmographie dépassant la trentaine de films, Richard Friedman reste à ce jour l’un des grands oubliés du fantastique, et s’il se trouve cité, c’est plus volontiers pour sa participation aux séries Vendredi 13 et Tales from the Darkside que pour ses longs-métrages. Parmi lesquels Scared Stiff (1987), ou Abraxas lors de sa sortie en VHS dans nos landes, mélange mi-figue mi-raisin entre le film de maison hantée psychologique et les ensorcellements hauts en couleurs.

Read More

House

Category: Films Comments: 4 comments

Il y a des films comme ça qui semblent vous échapper toute votre vie. Me concernant, le House (1985) de Steve Miner est de ceux-là, découvert en bas âge à travers quelques photos au dos de la VHS, que mon père ne put louer parce que nous étions loin du nid et qu’il ne se sentait pas de retraverser le pays le lendemain pour rapporter la précieuse cassette. Et depuis, impossible de remettre la main dessus malgré un DVD sorti chez TF1 Video. Merci Arrow Video dès lors, best editor in ze woooorld quand il s’agit de dépoussiérer du cult movie. Et il n’est pas spoiler de dire d’entrée de jeu que l’attente en valait la peine, House s’affichant comme l’une des meilleures entrées du très peuplé sous-genre de la maison hantée.

Read More

Slaughterhouse Slumber Party

Category: Films Comments: 2 comments

Si la célèbre psychanalyste Françoise Dolto avait pu étudier le cas Dustin Mills, heureux papa d’un peu moins d’une trentaine de low budgets tous nés ces dix dernières années, elle l’aurait probablement classé parmi ces trentenaires coincés au stade anal. C’est que l’un de ses petits derniers, Slaughterhouse Slumber Party (2019), non content de rendre hommage à sa manière aux Slumber Party Massacre et autres Night of the Demons, cumule tant de plans nichons, de foufounes poilues, de gags scatophiles et de scènes gore qu’il finit par ressembler à un remake des Griffes de la Nuit tourné par Beavis et Butthead pour le compte de Pornhub. C’est dire si c’est bien.

Read More

La Bimba di Satana (Satan’s Baby Doll)

Category: Films Comments: 4 comments

Mario Bianchi avait de qui tenir si l’on en croit sa généalogie : d’après les RG, fils de Roberto Bianchi Montero (entre milles choses, le bon giallo La Peur au ventre), à la filmo barrée d’un gros X surtout… Parmi des titres hauts en couleur, j’avais été harponné par un Sexy Killer prometteur (1997) : j’y prédisais les parfums du thriller italien marié au porno 90’s. Mais après vérif’, rien à signaler de plus que des enfilades bourrines et viandardes…. Pendant plus de 2H30 en plus ! Même chose avec ce Lucretia – una stirpe Maledetta (ou L’Héritage de Lucrèce Borgia par chez nous) : les charmes de l’histoire italienne et les frasques de la famille Borgia ? Tu parles, Roberto Malone dans ses œuvres surtout, et les costumes n’y changent pas grand-chose…

Read More

Hell Asylum

Category: Films Comments: No comments

Sans aller jusqu’à parler de dream team de la Série B, faut bien avouer que la fiche technique du Hell Asylum (2002) co-produit par les rois de la misère faite pellicule Full Moon et les petits spécialistes du Direct-To-Video sans le sou Tempe Entertainment a plutôt tendance à faire saliver. Outre Charles Band, indécrottable mais toujours un peu crotteux sous les semelles, on croisera donc à la production un J.R. Bookwalter connu de nos services pour avoir shooté le très chouette Robot Ninja en 89, à la réalisation ce bon vieux Danny Draven (Death Bed, Cryptz, Horrorvision), derrière le clavier le touche-à-tout Trent Haaga (scénariste sur Toxic Avenger 4 : Citizen Toxie ou le très bon Cheap Thrills, acteur pour les Killjoy, réalisateur sur Chop et 68 Kill, et parfois à la prod’ sur les films où il pose ses santiags) et à l’écran cette vieille baderne de Joe Estevez ainsi qu’une poignée de hurleuses déjà habituées aux chèques à deux zéros du père Charlie, comme Tanya Dempsey (Shriek, Death Bed) et Debra Mayer (Voodoo Academy, Blood Dolls). Ya même Brinke Stevens dans un caméo éclair ! Du beau monde, mais pas forcément pour une belle Série B…

Read More

Hellgate – Cité de l’Enfer

Category: Films Comments: No comments

William A. Levey devait être un peu maso sur les bords, le réalisateur de Blackenstein (1973), version blaxploit’ du mythe du baron tricoteur de cadavres, généralement considérée comme la pire du lot, et du Monaco Forever (1984) avec Jean-Claude Van Damme, que l’on ne s’embarrassera même pas à commenter, revenant encore et encore avec de nouvelles bobines sous le bras. Et tout ça pour quoi ? Pour des nèfles tiens, la plupart des tentatives du bonhomme se soldant par des échecs critiques et des pluies de moqueries. Qu’il garde son parapluie en pogne, car l’averse n’est pas finie avec son étrange Hellgate – Cité de l’Enfer (1989), direct-to-video foiré de chez foiré mais aussi une divertissement cheesy apte à envahir quelques soirées Pizza Hut.

Read More

Night of the Ghouls

Category: Films Comments: No comments

« Ce n’est pas le moment de faire de mauvaises blagues ! » s’écrie l’un des protagonistes du Night of the Ghouls tourné en 1959 par Ed Wood mais seulement sorti en 84. Une exclamation que l’on pourrait également entendre s’échapper du gosier du spectateur, tantôt malheureux tantôt optimiste, mais toujours coincé devant cette ghost story au second degré à l’inspiration variable.

Read More

La Malédiction d’Arkham

Category: Films Comments: 4 comments

La Malédiction d’Arkham (1963) a cela de merveilleux qu’elle fait se percuter plus ou moins les grands esprits d’Edgar Allan Poe et Howard Phillips Lovecraft. Plutôt moins que plus il est vrai, l’éternel père de Cthulhu et de tous les autres calamars attendant leur heure dans les dimensions voisines de la nôtre restant l’évidente force derrière ce nouveau gothique pétri par Roger Corman, même si Poe le corbeau n’en est pas à son dernier croassement et peut compter sur le soutien des pontes d’AIP

Read More