Erotisme/porno tagged posts

The Sexy Adventures of Van Helsing

Category: Films Comments: No comments

Puisque l’on s’intéresse à la vie sexuelles des animaux, pourquoi ne pas s’inquiéter de celles des légendes du fantastique ? Dont acte chez Seduction Cinema, ramassis de coquinous très occupés à enfiévrer les blockbusters du début des années 2000 et à dénuder les icônes du grand écran. Tim Burton ramène La Planète des Singes dans nos astres ? Eh bien le studio sans le sou se fend d’un Play-Mate of the Apes où les fourrures sont rasées façon ticket de métro. Le bon peuple n’a que Frodon et sa terre du Milieu aux lèvres ? Celles de guerrières pas timides s’humidifient pour le bien de The Lord of the G-Strings : The Femalship of the String. Spider-Man se tape une toile et tout le monde en redemande ? Voilà SpiderBabe, version perverse et aux huit pattes baladeuses. Et lorsque Van Helsing fait un retour pétaradant et envoie Hugh Jackman trouer du vampire et récolter du bifton, Seduction Cinema met les deux dollars qu’il lui reste en banque pour démouler The Sexy Adventures of Van Helsing (2004), qui nous rapproche d’Ed Wood plutôt que de Stephen Sommers.

Read More

The Killer Eye

Category: Films Comments: No comments

Promis, on va tenter de ne pas aligner trop de mauvais jeux de mots sur les mirettes alors qu’on se penche sur The Killer Eye (1999), production mal assumée par un Charles Band planqué sous pseudonyme, et réalisée par un David DeCoteau lui aussi caché derrière un nom de guerre. On n’a de toute façon pas envie de rire à la sortie de ce creature feature oculaire, nouvelle évidence que cela ronflait sévère sous la pleine lune du père Band, et ce malgré les déshabillages réguliers qui profitaient de sa lumière.

Read More

The Disco Exorcist

Category: Films Comments: No comments

Dépoussiérez votre moumoute la plus bouffante, repassez votre veston aux effets kaléidoscopiques, cirez bien vos boots argentées et travaillez votre déhanché parce que ce soir on danse avec Richard Griffin. Les boules à facettes, le bonhomme connaît d’ailleurs depuis Splatter Disco (2007), mais pressé de retourner gigoter sur des sons voisins de ceux de Donna Summer et Boney M, il met au point The Disco Exorcist dès 2011. Surprise, moins que la messe improvisée entre deux torrents de vomi de Friedkin ou les pas de danse suaves du père Travolta, c’est le porno 70’s et ses seins pendants que le poto Richie s’empresse de retrouver.

Read More

Blood Sabbath

Category: Films Comments: No comments

Sacré destin que celui de Brianne Murphy, petite Anglaise née à Londres le premier avril 1933 et décédée au Mexique en 2003. Entre les deux, Madame vécut plusieurs vies, devenant clown, photographe, épouse de deux personnalités de la Série B (Jerry Warren, réalisateur de Frankenstein Island et Teenage Zombies, et Ralph Brooke, auteur de Bloodlust!) et reste à ce jour reconnue comme la première femme à avoir tenu le rôle de directrice de la photographie sur un gros film (Fatso en 1980), ce qui lui permettra de gagner quelques médailles. Accessoirement, elle se charge aussi de la mise en scène du Blood Sabbath (1972) écrit par William A. Bairn (auquel on devait la version anglaise du Baron Vampire de Bava), petite pelloche de rien du tout profitant des circuits grindhouse pour raconter l’histoire d’une magicienne méchante aux gros nichons. Yeah !

Read More

Aleta : Vampire Mistress (Empress Vampire)

Category: Films Comments: No comments

S’il y a une vie après le porno, celle-ci doit être faite de canines en plastoc, d’explosions de vampires dignes de Duke Nukem 3D sur Playstation, de fantômes chinois au format JPEG et de danses ringardes le poitrail à l’air. C’est en tout cas la destinée d’Ange Maya dans Aleta : Vampire Mistress (2012), que sa page IMDB nous présente comme the woman of the year de par son implication dans des associations caritatives, dans l’immobilier et les placements bancaires. Étonnement, aucune mention n’est faite de son passage dans Taste my Asian Ass.

Read More

Vampire’s Embrace

Category: Films Comments: No comments

Depuis une certaine saga pleine de beaux gosses au teint pâle et de loup-garous mannequins parfumés au Givenchy, le vampire se traîne une vilaine réputation de monstre gigolo, surtout de la partie pour que les gothopoufs se mordillent la lèvre de désir à l’apparition de ces renards volants aux futes moulés. De quoi en faire perdre leur ratiches aux comtes Lugosi et Lee. Et faire oublier que, jadis, le fantasticophile mâle pouvait goûter lui aussi aux joies de l’amour aux dents pointues, puisque bien des vampirettes abandonnèrent la cape pour le bien des softcore avec Misty Mundae et ses copines. De la fesse, on en trouve également dans Vampire’s Embrace (1991), mais pas plus qu’il n’en faut, le propos général étant plutôt à la romance bien rose.

Read More

The Reincarnation of Sex

Category: Films Comments: No comments

Planquez vos nièces, voilà que le film de maison hantée vise sous la ceinture, et pas de chasteté ! La faute à Reincarnation of Sex (parfois nommé Mortal Possession, The Reincarnation of Sex ou A Reencarnação do Sexo en vo, 1982), petite bande d’exploitation brésilienne aussi bien pensée pour faire chauffer les caleçons que satisfaire le goreux en mal de nuques fauchées à l’herminette. Mais attention : à trop avoir une fesse sur chaque tabouret vient le risque de se fracturer l’anus au sol…

Read More

Frankenstein in a Women’s Prison

Category: Films Comments: 2 comments

Après un Dracula in a Women’s Prison (2017) ne parvenant pas à satisfaire toutes nos attentes, peut-être trop élevées, Jeff Leroy se devait de corriger le tir avec Frankenstein in a Women’s Prison (2017 itou), fausse suite venue faire perdurer le bel esprit du génial Werewolf in a Women’s Prison (2006). Bonne nouvelle : si l’enfer anatomique créé bout de chair par bout de chair par la doctoresse Tasha Tacosa n’atteint pas l’excellence de Werewolf…, au moins le niveau remonte-t-il par rapport à l’épisode vampirique.

Read More

Dracula in a Women’s Prison

Category: Films Comments: No comments

Dossier Jeff Leroy, pièce numéro dix-neuf : Dracula in a Women’s Prison (2017). Et donc la réouverture du pénitencier hot hot hot où l’on se suce la jugulaire et les nibs, que l’on avait déjà parcouru avec joie au détour du superbe (ah si!) Werewolf in a Women’s Prison (2006) du même Leroy. De quoi avoir le barreau tout dur à nouveau ?

Read More

Erotisme aux Philippines : starring… Yvette Yzon, directed by… Bruno Mattei !

Category: Dossiers Comments: 3 comments

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Et même plus que cela en réalité. N’ayons pas peur des mots : c’est une épiphanie, et la quête presque terminée du Saint-Graal… Graal en carton peut-être, mais graal quand même. Explications. Un ami de mon terroir – vigile vigilant des sorties improbables, et boss averti de La Cinémathèque du Bis – m’indiquait il y a peu l’édition de trois films jusque-là invisibles : trois Pierre Le Blanc mon ami, trois Pierre Le Blanc… que tu n’as pas vus ! Pierre Le Blanc ? Oui, feu Bruno Mattei, camouflé derrière l’un de ses nombreux cache-noms. Un pseudo bien de chez nous pour le coup, car on sait que les français sont des coquins, et ça tombe bien : les trois films en question sont des historiettes érotiques. CQFD.

Read More