Démons tagged posts

Thor le guerrier

Category: Films Comments: No comments

thorteaser

Puisque le fanbook By The Sword de Thierry Augé vient d’atterrir sur les étals et possiblement dans vos boîtes aux lettres – et si vous n’avez toujours pas passé commande, n’hésitez pas à cliquer sur la bannière à droite, elle vous mènera jusqu’à la caverne de Mister Augé -, nous avons pensé que le moment était propice pour ressortir les glaives rouillés du cinéma bis rital. Pour l’occaz’ on tape dans le special guest, et c’est Jérôme Ballay qui s’y colle avec Thor, Le Guerrier (1983).

Read More

La Pluie du Diable

Category: Films Comments: No comments

pluiediableteaser

Pas toujours faciles, les pactes avec le Diable. A plus forte raison lorsque celui-ci prend plaisir à torturer un réalisateur ignorant encore que ses plus belles années sont derrière lui (Robert Fuest) et quelques stars qui se demandent encore ce qu’elles sont venues foutre dans La Pluie du Diable (1975). Welcome to hell !

Read More

The Black Gate

Category: Films Comments: One comment

blackgateteaser

A mes mirettes enthousiastes, The Black Gate fut d’abord une belle affiche et un CD soundtrack sous cellophane : sympathiques goodies gentiment offertes par le réalisateur du film, Fabrice Martin, que je rencontrai à la convention du Bloody Weekend. C’était en 2017 si mes souvenirs sont exacts. Puis vinrent les promesses d’une bande annonce sur YouTube, qui fleurait bon les effluves lovecraftiens du cinéma de Lucio Fulci, mais dans une manière de filmage nerveux et de photo presque pop : au sommaire, une porte inter dimensionnelle, des souterrains obscurs, des zombies décanillés, des gerbes de sang, un livre maudit… et les accents Metal de la BO. Illusions de la bande annonce ou sincère esquisse du film à venir ?

Read More

Mandy

Category: Films Comments: 6 comments

mandyteaser

Il faudra un jour se pencher sérieusement sur le pourquoi du comment de la recrudescence de heavy metal movies ces dernières années, les t-shirts noirs aux logos acérés et les tignasses grasses se hissant de plus en plus fréquemment jusqu’à nos écrans, au fil des Deathgasm et The Devil’s Candy. Sauf que contrairement à ces deux exemples, Mandy (2018) ne se contente pas de faire un film sur le heavy metal, il EST le heavy metal !

Read More

The Devil’s Candy

Category: Films Comments: 2 comments

devilcandyteaser

Nous n’avions plus de nouvelles du prometteur Sean Byrne depuis la sortie du vrillant The Loved Ones (2009), film de séquestration faisant l’effet d’un bon coup de perceuse dans le crâne. Comprendra qui l’a vu. Huit ans après ce premier long, et autant d’années de galères à ne rien faire, Byrne nous était revenu via un The Devil’s Candy shooté en 2015 mais qui n’atterrit dans les collections des fans qu’en 2017. L’attente en valait-elle la peine ?

Read More

The Mangler

Category: Films Comments: 10 comments

manglerteaser

Dans le milieu, on reste entre « gros » et « grands », et lorsqu’un gros nom de la littérature fantastique doit se faire adapter pour le cinoche, il fera appel à un grand de l’épouvante plutôt qu’au bleu encore en train de peindre des marionnettes chez Charles Band. Pas étonnant dès lors que Tobe Hooper soit appelé pour refaire un tour dans Le Maine, là où Stephen King a, comme a son habitude, localisé une essoreuse affamée de chair humaine. Planquez vos doigts, voilà The Mangler, œuvre moins mineure qu’on veut nous le faire croire du vieux Tobe.

Read More

Don’t Kill It

Category: Films Comments: One comment

dontkillitteaser

Si sur TF1 le réveillon est l’occasion de montrer Mimie Mathy louer une échelle pour placer son étoile au sommet du sapin, ou sur France 3 celle de faire un Plus Belle la Vie spécial Noël, par chez nous l’accouchement d’une Sainte Marie infidèle est l’excuse parfaite pour dégainer monstres hivernaux et vieux barbus meurtriers. Avec Don’t Kill It (2016), c’est même Dolph Lundgren qui joue les Santa Claus en empaquetant quelques démons devant la cheminée.

Read More

La Sentinelle des Maudits

Category: Films Comments: No comments

sentinelteaser

Fréquemment résumé au statut de gros bourrin réactionnaire orchestrant les massacres de loubards de Charles Bronson dans les Death Wish, Michael Winner, entre deux séances d’auto-justice, prouvait qu’il savait faire preuve de finesse au sein de La Sentinelle des Maudits (1977). Une délicieuse descente aux enfers à laquelle Elephant Films offre un lifting HD.

Read More

L’Evadé de l’Enfer

Category: Films Comments: No comments

evadeteaser

Il y a peu, Artus Films tirait une nouvelle salve de classiques, avec pas moins de six titres puisés dans le cinéma américain des années 40 et 50. Le charme intangible du noir et blanc et de l’objet désuet, le plaisir délicieux de la découverte impromptue et du « petit » film, pour des titres oubliés généralement, classés selon leur genre par le gros Ours. Et l’on peut dire ici qu’il y en a pour toutes les papilles : film noir, aventures, guerre, cape et épée, comédie… Bref, une collection conforme à la politique patrimoniale d’Artus Films, contre-point fort appréciable aux « grosses sorties » de la maison (les éditions mastoques des grands Lucio Fulci). Une collection coup de cœur en quelque sorte, risquée même, mais Thierry Lopez et Kevin Boissezon s’en foutent, qui font d’abord causer la simple cinéphilie du spectateur curieux : pas sûr en effet que les classiques d’Artus trustent bientôt les premières places au box office du DVD, ce qui rend la démarche et le projet encore plus beaux. Seul petit regret, que les jaquettes ici choisies ne reproduisent pas les affiches originales des films, qui eurent une autre gueule que ces montages photos un peu trop neutres. Mais bon, nous chipotons.

Read More

Frissons d’Outre-Tombe

Category: Films Comments: No comments

frissonsoutreteaser

On le voit chez ESC et ses mediabooks : la Amicus a la cote auprès du public français, visiblement ravi de replonger encore et toujours dans les anthologies frissonnantes de ces éternels rivaux de la Hammer. Des concurrents qui visaient toujours juste ? Le médiocre Frissons d’Outre-Tombe (1974) tend à prouver le contraire…

Read More