David DeCoteau tagged posts

Sorority Slaughterhouse

Category: Films Comments: No comments

Depuis le coup d’envoi de sa carrière horrifique avec Dreamaniac en 86, David DeCoteau n’a pas pris beaucoup de récré. Car près de 160 films plus tard, la question se pose : faut-il encore attendre du gazier autre-chose que de l’érotisme soft car pensé pour les chaînes câblées et de l’effroi sans sautes d’humeur puisque taillé pour ne laisser aucun spectateur trop impressionnable sur le bas-côté ? Le pas glop Sorority Slaughterhouse (2016) ne fait en tout cas rien pour dissiper nos doutes…

Read More

Murder Weapon

Category: Films Comments: No comments

Un titre fleurant bon la poudre chaude et le biceps huilé, la danseuse des cimetières Linnea Quigley (Le Retour des Morts-Vivants) et la brune incendiaire Karen Russell (Vice Academy, Memorial Valley Massacre) prêtes à en découdre dans leurs vestes en cuir, les boobs en avant et l’arme au poing, une accroche vantant à la fois leurs qualités sous la couette et leurs talents létaux… C’est clair, Murder Weapon (sortie : 1989) fait de l’oeil aux boustifailleurs cherchant un Cobra ou un Commando à la mâchoire moins carrée et aux formes plus arrondies. Une vaste tromperie, car David DeCoteau, comme de juste à la barre de strip-tease, n’entend pas shooter de l’actioner à la mode girl power, mais bien un petit slasher psychologique indécis quant à sa tenue de soirée : bonnet d’âne ou cravate bien serrée ?

Read More

Nightmare Sisters

Category: Films Comments: No comments

Après un passage dans le slasher surnaturel et occulte avec Dreamaniac (1986) et avoir agrandi les rangs de la monstrueuse parade via son Creepozoids (1988) bourré à craquer de mutants visqueux, il était logique que l’ancien pornocrate Dave DeCoteau, spécialisé dans les soirées entre mecs en sueurs, s’intéresse à la comédie légèrement fantastique… et légère tout court. On se souvient de son beau et très fendard Sorority Babes in the Slimeball Bowl-O-Rama (88), donc on tend les bras aux suivant Nightmare Sisters (88 itou), Série B cruciale dans la montée en popularité des Scream Queens et petite romance dans laquelle trois filles populaires comme un cardinal a un concert d’Impaled Nazarene sont transformées en succubes par un esprit maléfique échappé d’une boule de cristal. Dès lors, elles mordront les zobs de jeunots transformés en cendres de teenagers voyeurs. Du pur Meg Ryan, quoi.

Read More

Creepozoids

Category: Films Comments: No comments

Comme quoi, il en faut peu pour faire un monde : 25 000 dollars, un hangar laissé à l’abandon, cinq ou six comédiens payés au lance-pierre ou à coups de bons de réductions Wall-Mart, l’obligatoire scène de douche, une poignée de sales bestioles caoutchouteuses et vous avez votre post-nuke horrifique en poche. Une voie en partie tracée par David DeCoteau avec son doucement culte Creepozoids (1987) et depuis empruntée par tout ce que la Série B ou Z compte de jeunes pousses.

Read More

Dreamaniac

Category: Films Comments: No comments

Si pour le commun des mortels Dreamaniac (1986) est et restera une banale Série B tentant, avec une adresse à géométrie variable, de piquer son fond de commerce du deadly dream à Freddy Krueger, pour son désormais légendaire réalisateur David DeCoteau cette petite bande était surtout l’occasion de laisser derrière lui, pour un temps du moins, le porno gay. En pause, le tamponnage entre jouvenceaux au fil de films x à la devanture très claire (Never Big Enough, Making it Huge, Boys just wanna have Sex… peu de chances de se tromper et penser louer La Petite Sirène quoi), et donc en route pour le gloubiboulga pas toujours très digeste, où se percutent le slasher surnaturel, le zombie flick et les rituels démoniaques !

Read More

Robot Ninja

Category: Films Comments: No comments

Avant que Marvel ne quitte les librairies pour envahir les multiplexes à grands coups de Mark Ruffalo vert de rage ou de dieu nordique prêt à électrifier son gros marteau, le film de super héros était surtout une affaire de petits producteurs indépendants. Une coutume que la maison des idées ne sera pas totalement parvenue à effacer d’un claquement de doigt, puisque les mockbusters continuent de fleurir ça et là, tandis que les efforts plus anciens se voient offrir une cure de jouvence bien méritée. C’est le cas de Robot Ninja (1989) du goreux J.R. Bookwalter (The Dead Next Door), sorte de Kick-Ass avant l’heure et en nettement plus méchant.

Read More

Ancient Evil : Scream of the Mummy

Category: Films Comments: No comments

Dans le bel univers de la Série Z, il n’est jamais nécessaire de sortir les pieds de biche pour fracturer les sarcophages de nos vieilles momies : celles-ci sortent d’elles-mêmes pour répandre leurs malédictions sur de beaux sportifs en caleçon. Ben oui, David DeCoteau oblige, les vieux archéologues moustachus sont troqués par de jeunes gaillards qui n’ont pas de chapeau à la Indy ou de loupe en main, mais un gros paquet dans le slibard… Ancient Evil : Scream of the Mummy, la version LGBT du classique avec Boris Karloff ? Même pas !

Read More

Talisman

Category: Films Comments: No comments

Qu’on se le dise, David DeCoteau ce n’est pas que des Séries B rigolardes bourrées de Scream Queens siliconées ou des téléfilms familiaux plein de chats qui parlent avec la voix d’Eric Roberts. C’est aussi du Direct-To-Video tout ce qu’il y a de plus sérieux, remplis de vieux châteaux gothiques, de sorties au clair de Lune, de champs de tombes, de grigris démoniaques, d’anges déchus et… de jeunes vauriens en slip blanc. On ne se refait pas.

Read More

Sorority Babes in the Slimeball Bowl-O-Rama

Category: Films Comments: 2 comments

En manque de cinéma cheesy typé eighties ? N’ayez crainte, mes doux infectés, notre stock de Série B vacillant doucement vers le Z n’est pas prêt de diminuer et ce grâce à certains réalisateurs particulièrement prolifiques. Des gars souvent conspués comme David DeCoteau, qui nous rappelle avec son Sorority Babes in the Slimeball Bowl-O-Rama qu’il n’est pas nécessaire de s’appeler James Cameron pour balancer un divertissement pur premium !

Read More

Shriek

Category: Films Comments: 2 comments

Cela fait un petit moment que nous ne nous sommes pas retrouvés au clair de lune à mater une grosse Série B lorgnant vers le Z produite par le père Band, tiens ! Ah, je vois déjà la salle qui se vide ! Tant pis pour les lâcheurs car si Shriek n’est sans doute pas la meilleure pelloche de l’écurie Full Moon, ce n’est certainement pas la pire non plus. Ce qui est peut-être un problème, d’ailleurs…

Read More