Comédie tagged posts

The Sins of Dracula

Category: Films Comments: No comments

Dans sa longue carrière de prince des ténèbres, Dracula aura tout vu, tout connu, tout incarné, s’alliant par ici avec de sautillants revenants adeptes du kung-fu, se la jouant rockstar à minettes par là, posant ses valises au Pakistan pour retrouver des couleurs ou devenant à temps perdu le directeur d’une prison pour femmes de petite vertu. Par contre, autant que l’on s’en souvienne, et sauf à considérer Nosferatu comme un Dracula pur jus, et cela se défendrait, il n’a jamais été chauve et dût attendre 2014 et le The Sins of Dracula du stakhanoviste de Rhode Island Richard Griffin pour perdre son pelage de barbastelle. Enter the bald prince of darkness !

Read More

Tribunal Fantôme

Category: Films Comments: No comments

On connaît bien le Dan Aykroyd casseur de fantômes, le Dan Aykroyd chanteur et danseur avec son faux frères John Belushi, le Dan Aykroyd persuadé que spectres et petits hommes verts existent bel et bien, et même le Dan Aykroyd vendeur de vodka. Par contre, il reste encore à beaucoup d’entre nous l’honneur de faire connaissance avec le Dan Aykroyd réalisateur, poste qu’il ne tint qu’une seule et unique fois lors de son Tribunal Fantôme (1991), gigantesque bordel horrifico-comique qu’il présidait sans savoir trop savoir ce qu’il faisait.

Read More

Snoop Dogg’s Hood of Horror

Category: Films Comments: 4 comments

Si le toutou enfumé du hip hop américain Snoop est surtout connu pour son flow, ses polémiques ou ses nombreuses participations à des comédies tous publics – ah l’Amérique, cette terre où n’existe plus le mot « impossible », et où il est tout à fait normal de participer à un film Bob l’Eponge alors que l’on fut accusé de meurtre dans ses belles années! – le Dogg fut aussi brièvement une petite vedette de l’horreur. On se souvient de sa dégaine de lévrier à moitié stone dans le très correct Bones (2001), mais on se remémore moins souvent Snoop Dogg’s Hood of Horror (2006), film à sketchs sur lequel le doggfather enfilait le costume du crypt keeper

Read More

Psycho Goreman

Category: Films Comments: 6 comments

Psycho Goreman (2021), nouvelle idole des jeunes ? Cela aurait pu au beau milieu des nineties, où notre sauvageon tombé d’une lointaine nébuleuse aurait fort bien pu jouer des coudes dans les Toys’R’us avec les dernières figurines Beetleborg et quelques Toxic Crusaders invendus. Il aurait dans tous les cas côtoyé ses influences principales, le nouveau méfait d’un Steven Kostanski embrassant l’aventure du solo, après avoir partagé le siège de réalisateur sur Father’s Day et The Void, piochant autant dans l’imagerie des sentaï que dans le gore nucléaire et impoli de Troma.

Read More

Blood Theatre (Movie House Massacre)

Category: Films Comments: No comments

Peut-on décemment faire confiance à Rick Sloane, petit pro du plagiat cheapos connu de nos services pour avoir reprit le badge en plastoc de Police Academy pour en faire la franchise Vice Academy, ainsi que pour avoir profité du succès des Gremlins de Joe Dante pour mettre en vente ses propres boules de poils vauriennes via Hobgoblins ? La réponse est comme souvent dans la question, et c’est sans stupeur que l’on découvre que sa première expérience ciné, après une collection de faux trailers, se veut une irrésistible comédie mais ne parvient en vérité jamais à nous arracher ne serait-ce qu’un rire nerveux.

Read More

Tag

Category: Films Comments: 2 comments

Courant 2020, Toxic Crypt vérifia à plusieurs reprises, au cours d’un Undead Pool où le problème de l’invasion zombie était réglé d’un tir de laser sorti du vagin d’une pro de la natation, ou encore du pétomane Zombie Ass dont tout était dans le titre, que les Japonais versant dans la Série B ont un profond mépris pour le qu’en dira-t-on. Moins coquin, même s’il ne résiste pas à la tentation de soulever une ou deux jupettes de lycéenne, mais pas forcément plus sage puisqu’il garde ce bel amour pour l’envolée de viscères, Sono Sion tente, si ce n’est d’élever le débat, de l’attendrir avec Tag (2015), qu’il adapte d’une nouvelle de Yusuke Yamada.

Read More

Very Bad Santa (Santa’s Slay)

Category: Films Comments: No comments

Les liens unissant le catch au cinoche horrifiques ont toujours été assez ténus, et ce dès que le doux brigand Ed Wood avait fait du cogneur suédois Tor Johnson son monstrueux Lobo dans Bride of the Atom. Depuis, tous les Kane du monde ont décalqué à un moment ou un autre la gueule d’un ou deux jeunes décérébrés et la saga Leprechaun fut même ressuscitée par des pros du ring, remplaçant le culte Warwick Davis par un Hornswoggle que l’on imagine plus combatif puisque échappé de la WWE. En 2005, c’était à Bill Goldberg de s’y coller avec un Very Bad Santa de saison, et l’occasion de montrer que le chauve tout en tablettes de chocolat a beaucoup d’humour plutôt que celle d’en faire une icône du fantastique.

Read More

Pledge Night

Category: Films Comments: No comments

Le bizutage, c’est pas joli joli, surtout lorsque l’on jette dans une baignoire remplie d’acide sulfurique un pseudo-hippie. Pseudo car il s’agit en fait d’un métalleux des années 80 bien connu des thrashers puisqu’il s’agit de Joey Belladonna, l’indien hurlant d’Anthrax, groupe que l’on retrouve bien sûr tout au long de la BO du film. N’empêche qu’après ce bain forcé, faut pas s’étonner que le gus revienne des enfers vingt ans plus tard pour trouer de l’insupportable ado…

Read More

Ne Coupez Pas! (One Cut of the Dead)

Category: Films Comments: 2 comments

Levons notre saké à Ne Coupez Pas ! (2017), titre francophone cachant le japonais Kamera wo tomeruna!, mondialement reconnu en tant que One Cut of the Dead. Un petit film de rien du tout à la base (son budget équivaut plus ou moins a 25 000 euros chez nous, ce qui fait moins cher que la BMW de votre patron), sorti en catimini chez lui avant de profiter des standing ovations offertes lors des festivals du monde entier. Des applaudissements résonnant si forts que le micro-budget de Shin’ichirô Ueda, basé sur une pièce de théâtre, eut les honneurs d’une ressortie dans son pays d’origine. Mérités les honneurs, tant cette gentille farce fait chaud au coeur et parvient même à nous faire réviser notre intérêt, auparavant très en berne, pour la comédie morte-vivante. Le fait que One Cut of the Dead n’en soit pas vraiment une joue probablement beaucoup…

Read More

Hubie Halloween

Category: Films Comments: 6 comments

Décidément, 2020 n’est pas disposée à faire de cadeaux. Horribles feux de brousse en Australie, épidémie que l’on connaît désormais fort bien, fous de dieu de sortie, port qui explose comme si King Ghidorah avait lâché une perlouze atomique à côté, et last but not least, Hubie Halloween, descente dans le carnaval lugubre du 31 octobre de la part d’Adam Sandler et sa bande. Est-il encore bien utile d’en dire plus ? Et de préciser que cette prod’ Netflix prend des airs de morceau de verre glissé dans le sac de caramels ?

Read More