Comédie tagged posts

Muckman

Category: Films Comments: No comments

Même lorsqu’il n’a pas un liard en banque, on peut toujours compter sur Brett Piper (They Bite !, Shock-O-Rama, Drainiac) pour relever le niveau de la Série Z. Muckman (2009) a beau être de son aveu même sa production la plus dépourvue (tout en étant la plus riche de son ami producteur/réalisateur Mark Polonia!), elle n’en enterre pas moins à la seule force du pouce le gros des troupes du low budget. Et tout cela sans même déballer un nibard ou faire pisser une jugulaire.

Read More

Bangin’Vengeance!

Category: Films Comments: No comments

Les poitrines ne sont jamais assez lourdes, c’est bien connu, et l’actrice dont le balconnet déborde de chair laiteuse peut être sûre que sa place de parking est déjà réservée devant chaque studio donnant dans la Série B. C’est pas avec ça qu’elle deviendra la cent-cinquantième petite copine du père Di Caprio, et c’est plutôt dans un star system au rabais que la mamzelle paradera un temps. Mais c’est déjà ça. Et surtout ce à quoi aspire l’héroïne de Bangin’ Vengeance (2011), prête à se faire gonfler les mamelles si cela peut l’aider à se trouver une place dans de petites productions. Mais lorsque l’opération lui écorche les seins plutôt qu’elle les embellit, all hell breaks loose

Read More

Fat Chance (Camp Massacre)

Category: Films Comments: No comments

Il y a ceux qui rêvent de devenir pompiers après avoir vu ces héros braver les flammes pour sauver un chaton de la fournaise, ceux qui se verraient bien porter l’uniforme depuis qu’un gentil policier les a délivrés d’un vilain ravisseur, ceux qui jurent par tous les saints que leur existence se passera derrière les fourneaux après avoir goûté les pruneaux au lard d’un grand cordon bleu… et il y a ceux qui veulent devenir Jim Wynorski depuis qu’ils l’ont vu s’entourer de beautés fatales et de monstres improbables. Il en est ainsi de Daniel Emery Taylor, garçonnet sur le tournage de Return of Swampthing en 89, réalisateur et acteur de micro-budgets (les très culs The Hospital et sa suite, It’s Just a Game) plus de deux décennies plus tard. Avec Fat Chance (2014), retitré Camp Massacre pour se faire mieux voir du marché de la vidéo, le rouquin (c’est bien parti pour reprendre l’héritage du copain Jim, déjà) s’allie au zédeux Jim O’Rear (Hell’s Bells, Torture Room) pour gaver le slasher comme une oie.

Read More

House II : La Deuxième Histoire

Category: Films Comments: 4 comments

Joli petit succès bien plus influent que ce que l’on a bien voulu le dire, au point qu’il n’est pas certain que sans lui Evil Dead 2 ou Beetlejuice aient été les mêmes, le premier House ne pouvait décidément pas refermer la porte à double tour derrière lui. Et Sean S. Cunningham, producteur heureux depuis que le bon Jason Voorhees lui ramène autant de caboches piétinées que de liasses de gros billets, garde son sens des affaires intact en commandant une séquelle à Ethan Wiley (Children of the Corn V en 98, Brutal en 2007). Pour un résultat, si fidèle à l’esprit du premier volet, autrement plus familial que le film de Steve Miner.

Read More

Caesar and Otto’s Summer Camp Massacre

Category: Films Comments: No comments

Avec un nom comme le sien, Dave Campfield était prédestiné à passer son mois d’août dans un campement maudit. Pour y prendre du bon temps plutôt que pour y ramasser les trombines décapitées des campeurs voisins, son Caesar and Otto’s Summer Camp Massacre (2009) plantant sa tente sur le terrain vague de l’humour plutôt que sur le cimetière improvisé du slasher grave. Un choix judicieux au vu des moyens engagés.

Read More

Cemetery Gates

Category: Films Comments: No comments

C’est bien beau d’aider les autres à réaliser leurs rêves, mais s’agit aussi de ne pas perdre les siens de vue. Comme bon nombre de ses confrères façonneurs d’effets spéciaux et de maquillages pustuleux, Roy Knyrim (The Toxic Avenger Part. II, 2001 Maniacs, Psycho Cop, les Wishmaster 2 à 4) décida un beau jour de ne plus s’en tenir à enlaidir du comédien et prit le chapeau de colonel des armées, histoire d’envoyer ses troupes dans la gueule d’un diable de Tasmanie mutant. Et tout ça pour dégueulasser un maximum les environs du petit cimetière en carton pâte où il localise son Cemetery Gates (2006), mais aussi pour se bidonner un grand coup, l’affaire tenant du foutoir volontaire et inspiré des Animaniacs plutôt que de l’animal attack parfaitement rangé.

Read More

Buffy, The Vampire Slayer

Category: Films Comments: 3 comments

Culte mais pas trop, Buffy, The Vampire Slayer (1992) reste dans l’Histoire avant tout pour son statut d’ébauche de la série télévisée du même nom, sensation des nineties et passeport vers la célébrité pour Sarah Michelle Gellar. Mais avant la Buffy de la petite lucarne, il y avait celle du grand écran, incarnée par une Kristy Swanson formée par Donald Sutherland, qui la force à abandonner les pompons pour les pieux de bois.

Read More

Vampires vs. The Bronx

Category: Films Comments: 6 comments

En attendant qu’un zig un peu plus aventureux que la moyenne se décide à sortir les momies et autres créatures de Frankenstein de leur habitat naturel, c’est à nouveau aux siroteurs d’hémoglobine de goûter à un milieu qui leur est à priori étranger. Ca déménage donc des vieux castels des Carpates pour traîner dans les rues d’un Bronx aux couleurs de Disneyland, où même les dealers et membres de gang se disputeraient pour savoir lequel aidera votre grand-mère à traverser la rue. Normal : Vampires vs. The Bronx (2020) fait dans la flippe pour mômes et s’assure de ne jamais être plus noir que ses nuits.

Read More

Alien Space Avenger

Category: Films Comments: No comments

Championne incontestée du lancer de morve, la Troma a toujours eu à coeur de former les auteurs en devenir aux plaisirs du récurage de pif. Mais y a-t-il une vie après la mouchure Z ? Richard W. Haines, dont les débuts se nomment Splatter University et Atomic College, tend à le prouver, sans toutefois s’éloigner de son statut de mauvais élève hilare d’avoir glissé du poil à gratter dans la culotte de l’institutrice.

Read More

L’Attaque de la Pom-pom Girl Géante

Category: Films Comments: 2 comments

Prenant bonne note qu’en amour il n’y a pas d’âge, Roger Corman rejoint les gradins du terrain de foot d’une université américaine pour mieux y admirer les gambettes parfaitement épilées des pom-pom girls. Mais comme on ne changera pas le réalisateur de creature features comme L’Attaque des Crabes Géants, et qu’il est de plus accompagné par le spécialistes des effets cheap et réalisateur de Dinocroc Kevin O’Neill, plutôt que d’offrir des fleurs aux petites princesses de la chorégraphie, il leur lance une fiole les poussant au gigantisme. Same old same old

Read More