Charles Band tagged posts

Puppet Master : The Littlest Reich

Category: Films Comments: 2 comments

Comme pour faire mentir les millions de memes soulignant le dégoût profond éprouvé par l’horror fan pour les remakes de ses classiques préférés, effectivement malmenés plus qu’à leur tour depuis les années 2000, la machine rebooteuse de franchises semble s’être imposé un petit recalibrage et a enfin compris qu’il n’était guère judicieux de viser la copie conforme. Hasard de la vie et des calendriers, les deux plus beaux efforts en matière de relecture des effrois passés survenus ces dernières années sortent de la boîte à jouet. A savoir le Child’s Play version 2019 et donc ce Puppet Master : The Littlest Reich (2018), réforme bienvenue pour une saga à l’agonie.

Read More

Sideshow

Category: Films Comments: No comments

Même s’ils sont trop moches, trop petits, trop grands, trop minces, trop gros ou tout simplement trop bizarres, tous les freaks hantant les motels miséreux d’Hollywood trouveront toujours gîte et couvert sous la pleine lune du gredin Charles Band. En témoigne Sideshow (2000), monstrueuse parade de la Série B dite moderne et rare rescapée d’une collection Pulp Fantasy que le Charlie ne parvint pas à lancer sur le marché.

Read More

Hell Asylum

Category: Films Comments: No comments

Sans aller jusqu’à parler de dream team de la Série B, faut bien avouer que la fiche technique du Hell Asylum (2002) co-produit par les rois de la misère faite pellicule Full Moon et les petits spécialistes du Direct-To-Video sans le sou Tempe Entertainment a plutôt tendance à faire saliver. Outre Charles Band, indécrottable mais toujours un peu crotteux sous les semelles, on croisera donc à la production un J.R. Bookwalter connu de nos services pour avoir shooté le très chouette Robot Ninja en 89, à la réalisation ce bon vieux Danny Draven (Death Bed, Cryptz, Horrorvision), derrière le clavier le touche-à-tout Trent Haaga (scénariste sur Toxic Avenger 4 : Citizen Toxie ou le très bon Cheap Thrills, acteur pour les Killjoy, réalisateur sur Chop et 68 Kill, et parfois à la prod’ sur les films où il pose ses santiags) et à l’écran cette vieille baderne de Joe Estevez ainsi qu’une poignée de hurleuses déjà habituées aux chèques à deux zéros du père Charlie, comme Tanya Dempsey (Shriek, Death Bed) et Debra Mayer (Voodoo Academy, Blood Dolls). Ya même Brinke Stevens dans un caméo éclair ! Du beau monde, mais pas forcément pour une belle Série B…

Read More

Creepozoids

Category: Films Comments: No comments

Comme quoi, il en faut peu pour faire un monde : 25 000 dollars, un hangar laissé à l’abandon, cinq ou six comédiens payés au lance-pierre ou à coups de bons de réductions Wall-Mart, l’obligatoire scène de douche, une poignée de sales bestioles caoutchouteuses et vous avez votre post-nuke horrifique en poche. Une voie en partie tracée par David DeCoteau avec son doucement culte Creepozoids (1987) et depuis empruntée par tout ce que la Série B ou Z compte de jeunes pousses.

Read More

Dreamaniac

Category: Films Comments: No comments

Si pour le commun des mortels Dreamaniac (1986) est et restera une banale Série B tentant, avec une adresse à géométrie variable, de piquer son fond de commerce du deadly dream à Freddy Krueger, pour son désormais légendaire réalisateur David DeCoteau cette petite bande était surtout l’occasion de laisser derrière lui, pour un temps du moins, le porno gay. En pause, le tamponnage entre jouvenceaux au fil de films x à la devanture très claire (Never Big Enough, Making it Huge, Boys just wanna have Sex… peu de chances de se tromper et penser louer La Petite Sirène quoi), et donc en route pour le gloubiboulga pas toujours très digeste, où se percutent le slasher surnaturel, le zombie flick et les rituels démoniaques !

Read More

Horrorvision

Category: Films Comments: No comments

Rien ne se perd, tout se recycle chez Full Moon, à sa manière l’un des studios indépendants les plus écolos du circuit. A moins qu’il donne plutôt dans la vieille remballe visant à reconditionner des vieilles saucisses périmées et les faire passer pour des merguez du matin ? Dans tous les cas, puisque le FEAR.com qu’il se verrait bien produire en 1999 ne se concrétise pas, Charles Band le ressort de son chapeau deux ans plus tard sous le titre Horrorvision (2001, donc), qu’il place dans les mains d’un Danny Draven se prenant alors pour les frères (ou sœurs, désormais) Wachowski.

Read More

Cryptz

Category: Films Comments: No comments

Toujours en quête de modernisation, le vampire, après avoir infiltré les soirées entre jeunes cons et s’être répandu sur Internet (remember le très Z mais très bon Vampire Sisters de la paire Joe Ripple/Don Dohler), se lance avec Cryptz (2002) dans le commerce du corps huilé. Plus une occasion d’attirer les chauds lapins dans un strip-club improvisé pour leur mordiller la nuque que celle de dévoiler les poitrines généreuses, et surtout l’opportunité pour l’éternel roi du Z moderne qu’est Charles Band de surfer tardivement sur la seconde vague de blaxploitation lancée par les Menace II Society et autres ghetto flicks.

Read More

Cellar Dweller

Category: Films Comments: 7 comments

Certes, on ne rigole jamais à gorge déployée lorsque la Faucheuse vient labourer dans les champs du fantastique. Reste que certains coups de serpe nous font plus de mal que d’autres. Le départ pour le paradis des monsters makers prit plus tôt dans l’année par le sympathique John Carl Buechler fait partie de ceux-là, de ces blessures pas tout à fait cicatrisées et rendues plus douloureuses par le fait que le bonhomme avait encore quelques beaux projets dans ses tiroirs. Comme son John Carl Buechler’s Frankenstein avec Kane Hodder dans le rôle de la créature, ou ce Wizardream avec Malcolm McDowell et le génial Ernie Hudson. Heureusement qu’il nous reste ses efforts passés, dont Cellar Dweller (1988) est peut-être le plus réussi.

Read More

Glutors (Seedpeople)

Category: Films Comments: 2 comments

Que font Charles Band et ses troupes lorsqu’ils n’ont plus d’idées à peu près originales à infuser dans leurs 37 productions prévues pour l’année ? Eh ben ils vont puiser dans les classiques de l’épouvante ou de la science-fiction, pardi ! Et après La Belle et la Bête passé à la moulinette Full Moon pour les besoins de Meridian, c’est à L’Invasion des Profanateurs de se payer un gros relooking via Glutors (1992), version potagère pas tout à fait satisfaisante. Mais on s’y attendait…

Read More

Ancient Evil : Scream of the Mummy

Category: Films Comments: No comments

Dans le bel univers de la Série Z, il n’est jamais nécessaire de sortir les pieds de biche pour fracturer les sarcophages de nos vieilles momies : celles-ci sortent d’elles-mêmes pour répandre leurs malédictions sur de beaux sportifs en caleçon. Ben oui, David DeCoteau oblige, les vieux archéologues moustachus sont troqués par de jeunes gaillards qui n’ont pas de chapeau à la Indy ou de loupe en main, mais un gros paquet dans le slibard… Ancient Evil : Scream of the Mummy, la version LGBT du classique avec Boris Karloff ? Même pas !

Read More