Australie tagged posts

Bait

Category: Films Comments: 2 comments

Ya des jours comme ça où vaut mieux pas filer au supermarché pour faire le plein de jus d’orange : dans Bait, non seulement employés et clients d’une supérette en bord de mer sont coincés entre la boucherie et la boulangerie suite à un tsunami, mais en plus il faut que des requins viennent faire leurs emplettes le jour même !

Read More

Night of Fear

Category: Films Comments: No comments

Don’t go in the woods… alone ! qu’on leur avait dit, mais les blondes n’écoutent rien ! Les blondes ? Briony Behets d’abord (l’héroïne de Long Weekend), qui s’en fout carrément et chevauche tranquillou dans la campagne australienne, aux alentours de Sidney. Tant pis pour elle : un maniaque en salopette rôde dans les parages et elle comprendra trop tard son erreur… Oui, Night of Fear démarre sans ambages, mais pour un film de 54 minutes c’est encore préférable. Il faut dire qu’à l’origine, cet objet étrange fut conçu pour être l’épisode pilote d’une série TV d’horreur intitulée Fright, déclinable en douze chapitres… D’où le titre au générique : Fright – Night of Fear. Las, le projet effraya tant que les feuillets passèrent vite fait au concasseur. Shooté en quelques jours seulement, Night of Fear bénéficia néanmoins d’une sortie cinéma aux antipodes, en 1972. Mais passée sous les fourches caudines de Dame Censure, la chose fut interdite un temps en Australie...

Read More

Lady Stay Dead (Le Tueur de Malibu)

Category: Films Comments: 2 comments

L’Australie… Ses compètes de cricket, ses déserts désertiques, ses marsupiaux tout beaux, son opéra de Sidney, sa grande barrière de corail… et puis Terry Bourke : réalisateur mal connu du quidam, et pourtant père fondateur de cette Ozploitation revenue à la mode ces derniers temps. Remember Night of Fear en 1972 (bientôt chez Bach Films), petit bombe de survival pré-Massacre à la Tronçonneuse, ou même Inn of the Damned en 1975, western horrifique totalement improbable (mais nous en reparlerons)… A l’entame des 80’s, le bonhomme remettait le couvert et plongeait de nouveau dans les psychés troubles de la gent meurtrière, avec le très obscur Lady, Stay Dead.

Read More

Bolivian Kiss

Category: Films Comments: 3 comments

Bolivian Kiss : nom d’un cocktail au citron et à l’agwa, cette liqueur bolivienne à base de feuilles de coca. A part ça ? Le titre d’un film totalement inconnu sous nos latitudes, survival australien réalisé en 2010 et sorti du caveau en 2011, à la faveur d’un festival néo-calédonien sis dans la ville de La Foa (à une centaine de kilomètres de Nouméa)… Vous chercherez sur Google Map, et vous irez fouiller sur Tutube également, puisqu’à l’été 2010 une bande annonce fut mise en ligne par la production, vue par un millier de pèlerins depuis, et c’est bien tout. Rapport avec le cocktail ? L’outil de tous les sévices dans le film, la drogue qui permettra à deux barjots d’abuser de leurs victimes…

Read More

Long Weekend (2008)

Category: Films Comments: 3 comments

Soyons honnêtes : ce n’est pas tous les jours qu’on chante les louanges de l’époque, surtout dans notre univers de bisseux (Gaulois) réfractaires, voire conservateurs… voire réactionnaires. Oui mais voilà, l’exception confirme la règle quand on cause Ozploitation, car il est un fait que la nouvelle génération n’a vraiment pas à rougir dans le bush, loin s’en faut même, rendant sacré bel hommage aux glorieuses décennies 70’s et 80’s. Qu’on en juge par les Wolf Creek ici, The Reef là-bas (dans le genre requins, on a vu mieux cela dit… ndRigs) et autres Needle, Black Water ou The Loved Ones… Bref, sur terre ou sur mer, dans l’Outback ou sur les campus, l’Aussie horror se porte bien en nos années, même très bien qualitativement parlant… si l’on accepte  l’alignement global d’une production locale sur les canons américains de l’horreur, qui perd alors un peu de son âme et de son charme sauvage : de son pittoresque en un mot, et du sang de sa terre. Les dommages collatéraux du format des coproductions ? Très sûrement. Note Quite Hollywood (pour reprendre le titre du documentaire sacrifié à The Wild, Untold Story of Ozploitation en 2008) ? Plus vraiment donc, car la globalisation a aussi vaincu dans l’horreur et le fantastique, qui gagnent en efficacité ce qu’ils perdent parfois en originalité…

Read More

Long Weekend

Category: Films Comments: 4 comments

Au pays des kangourous, Long Weekend n’est peut-être pas roi mais il n’est pas loin du trône, décrété film culte des antipodes et véritable emblème de cette Ozsploitation qui battit son plein au cours des années 70 et 80. Pas un hasard, d’ailleurs, si Jamie Blanks rendit au film un vibrant hommage trente ans plus tard, en signant un très chouette remake… Mais nous en recauserons bientôt. Heureux Français, donc, qui comme bibi purent le voir en VHS au début des eighties (cassettes estampillées D.E.C et Polygram), ou même au cinéma puisque le film sortit sur les écrans en 1980, après un passage remarqué au Festival du Film Fantastique de Paris, en 1979… Mais bon, tout cela remonte désormais, et les souvenirs s’estompent. De là ce conseil, amis cinéphages : nous vous dirigerions bien vers la cassette D.E.C ou la réédition Fil à Film, mais cela risque de vous coûter en temps – et peut-être même en fifrelins. Les amateurs iront donc chercher du côté de chez Synapse Films ou de Second Sight, et ils y trouveront sûrement leur bonheur en rayon bleu, se remémorant avec délice les charmes d’un film qui n’a jamais vieilli et que l’on connaît mal cependant.

Read More

Better Watch Out

Category: Films Comments: 2 comments

Certes, pour le Noël blanc, on repassera, aucun bonhomme de neige ne daignant pointer le bout de son nez pointu puisque les flocons se refusent à tomber. Mais ce n’est pas parce que le cadre est moins idyllique que souhaité qu’il faut se pourrir la soirée pour de bon en se calant devant un bêtisier où de mauvais présentateurs font semblant d’êtres touché par un incroyable fou-rire. D’autant que si c’est la rigolade que vous traquez en cette saison des bûches au moka, Better Watch Out (2016) pourrait bien être la pelloche à poser sous le sapin. Attention cependant, le rire sera jaune et la chro qui suit en profite pour glisser quelques spoilers dans vos chaussons, on vous conseille donc de mater le film avant de la parcourir..

Read More

The Curse (Needle)

Category: Films Comments: 2 comments

Au pays des kangourous, le slasher n’est peut-être pas roi, mais l’horreur va bon train, même loin du bush sauvage et de l’outback désertique. En témoigne ce très comestible Needle – ou The Curse – shooté en 2010 par le méconnu John V. Soto, du moins sous nos latitudes. Oh, le mec ne fera ni la une de Première ni celle de Mad Movies, jeune artisan du fantastique australien dont le palmarès se résume pour l’instant à trois ou quatre thrillers. Dommage, car The Curse occupe le haut du panier question Aussie horror, du moins si l’on cause des années 2000, aux côtés des Wolf Creek, The Reef, Long Weekend (excellent remake du film de Colin Eggleston, signé Jamie Blanks) ou des forfaits de Sean Byrne (The Loved Ones et The Devil’s Candy). Bref, la nouvelle génération n’a pas à rougir aux antipodes, rendant même bel hommage à cette Ozsploitation des années 70 et 80.

Read More

Mister Babadook

Category: Films Comments: 2 comments

Nous l’avons tous remarqué : les œuvres horrifiques parvenant à se faire remarquer à notre époque sont toujours des remakes ou des séquelles. Poltergeist nouvelle version, Insidious 2 ou 3, Sinister 2 et compagnie… Vous connaissez la liste aussi bien que moi. Pourtant, une bande n’étant ni un reboot ni une suite est parvenue à se faire une petite place au soleil et s’attirer quelques faveurs, une production canado-australienne du nom de Mister Babadook. De là à dire qu’elle est originale…

Read More

Mad Max: Fury Road

Category: Films Comments: 8 comments

Mad Max is back ! Après une longue attente (30 ans, quand même !), le Road Warrior revient hanter un monde post-apocalyptique qui a bien besoin de ce nettoyeur pour faire le ménage de toute la racaille sauvage qui l’encombre ! Mais Tom Hardy peut-il se vanter d’être le digne descendant de Mel Gibson ? Je vous dis tout dans les lignes qui suivent…

 

Read More