Animalier tagged posts

Island Claws

Category: Films Comments: No comments

Si ce n’est quelques vieux scarabées à la coque solide comme Jim Wynorski, Fred Olen Ray ou Dave Decoteau, le faiseur de B-Movie est un animal dont la durée de vie excède à peine celle d’une mouche du terreau. Voire celle de l’éphémère, bien nommée bestiole restant bien au chaud dans son cocon trois années durant et mourant quelques heures à peine après son éclosion. Hernan Cardenas était visiblement de ceux-là, signataire d’un seul et unique film, dit-on budgété à 4 millions de dollars, comme souvent un creature feature faisant appel à quelques vieilles gueules d’Hollywood. Island Claws (1980) que ça s’appelle, version légèrement modernisée, et un peu politisée, de L’Attaque des Crabes Géants de Roger Corman.

Read More

The Uncanny

Category: Films Comments: No comments

Qui, du chat ou de l’homme, est le véritable maître ? Le spectateur profitant ou ayant profité de la présence des félins sait déjà que les chefs sont ces petits êtres caractériels, et n’a donc pas besoin de la production anglo-canadienne The Uncanny (1977) pour découvrir que nos foyers sont gouvernés par des tyrans à coussinets. Cela dit, la piqûre de rappel fait d’autant moins mal que l’on tient là un vrai bon film à sketchs (en opposition aux faux bons films à sketchs, plus fréquents que ce que l’on veut bien l’avouer) apte faire ronronner de plaisir les fans de la Amicus.

Read More

Up from the Depths

Category: Films Comments: 2 comments

Dernièrement, un petit galopin tenta d’améliorer le sourire de l’amie Mona Lisa en lui ajoutant une jolie barbiche blanche, ce qui fit comme de juste hurler dans les couloirs du Louvre. Cela aurait pu être pire cela dit, et le bonhomme aurait pu s’en prendre à la splendide affiche d’Up from the Depths (1979) et ajouter une moustache au squale préhistorique lancé aux trousses d’une jolie nageuse. Par contre, ce même galopin aurait attaqué le film lui-même que personne n’y aurait trouvé matière à regret…

Read More

Crabs!

Category: Films Comments: 2 comments

L’été se rapproche. Les films de plage aussi, et Crabs! (2021) vient rafraîchir nos écrans dans les temps avec, sous la pince, la recette habituelle du fun and fears. Des monstres en pleine évolution danseront donc la salsa avec de jeunes gens au sourire éternellement plaqué sur la face, même dans les moments les plus durs, tandis que le sang jaillit aux quatre coins du décor sans que, là encore, le drame ne soit prégnant. C’est qu’on est là pour se la couler douce, ne pas trop réfléchir. D’ailleurs, si on commence le film s’effondre.

Read More

Morsures (Nightwing)

Category: Films Comments: No comments

Serait-ce la faute du justicier capé, en plein retour triomphal, si nous prenons aujourd’hui la lampe torche pour monter au beffroi de Morsures (Nightwing, 1979), où virevoltent des milliers de chauves-souris vampires, lancées aux trousses de touristes et shamans perdus dans une réserve indienne ? Après des années 50 et 60 largement consacrées à la télévision (il shoota du Perry Mason, du Gunsmoke et du Alfred Hitchcock presents), Arthur Hiller s’enfonce dans les cavernes de l’épouvante, mais pour s’intéresser à l’Homme plutôt qu’à la Bête.

Read More

Razorteeth

Category: Films Comments: No comments

La baraque Polonia tenant bon même contre vents et marées, on sait par avance que si elle doit prendre l’eau ce sera de manière très volontaire. Et les deux frères jumeaux, en 2005, de se tremper les petons dans le lac du piranha movie, sans jamais se donner les moyens d’une rivalité avec le classique de Joe Dante ou le gore orgiaque d’Alexandre Aja. Razorteeth, c’est du Z en intraveineuse, l’amateur dans la peau. Et surtout un petit étal de poisson pas frais.

Read More

Thankskilling

Category: Films Comments: 3 comments

Hasard des errances cinéphiliques et du calendrier, c’est à quelques jours d’intervalles que les grilles du zoo du slasher animalier s’ouvrent à nouveau à moi. Il y a deux semaines, je galopais donc avec un petit cheval de manège particulièrement massacreur dans le rigolo CarousHELL, et en cette fête de la moisson c’est le dindon égorgeur je m’en suis allé déplumer au fil de Thankskilling (2009), Série Z à la Troma et donc jamais contraire à la giclée sanguine, à la vanne pétomane et au déploiement de nichons.

Read More

Barracuda

Category: Films Comments: 4 comments

A considérer que Les Dents de la Mer fait figure de plongeon de haut-vol dans les thermes romains les plus luxueux, cela fait de Barracuda (1978) un vilain plat dans la pataugeoire municipale. A sa décharge, cette énième baignade interdite joue assez peu le jeu du animal attack, préférant se faire polar des plages et déplier un complot si tiré par les cheveux que l’on finit chauve à l’issue de la séance.

Read More

Cemetery Gates

Category: Films Comments: No comments

C’est bien beau d’aider les autres à réaliser leurs rêves, mais s’agit aussi de ne pas perdre les siens de vue. Comme bon nombre de ses confrères façonneurs d’effets spéciaux et de maquillages pustuleux, Roy Knyrim (The Toxic Avenger Part. II, 2001 Maniacs, Psycho Cop, les Wishmaster 2 à 4) décida un beau jour de ne plus s’en tenir à enlaidir du comédien et prit le chapeau de colonel des armées, histoire d’envoyer ses troupes dans la gueule d’un diable de Tasmanie mutant. Et tout ça pour dégueulasser un maximum les environs du petit cimetière en carton pâte où il localise son Cemetery Gates (2006), mais aussi pour se bidonner un grand coup, l’affaire tenant du foutoir volontaire et inspiré des Animaniacs plutôt que de l’animal attack parfaitement rangé.

Read More

Soudain… Les Monstres

Category: Films Comments: 6 comments

Qui fait de la spéléo dans cette crypte depuis plusieurs années a fini par apprendre que je goûte assez peu à la ville et son hourvari, auxquels je préfère le silence des champs. Renifler du pot d’échappement toute la journée ? Pas bien. Foutre le nez dans une bouse de vache ? Bien. Assister à l’engueulade entre chauffeurs de taxi et Uber ? Pas bien. Passer deux heures accroupi dans les fourrées à mater deux hannetons qui s’enculent ? Bien. Tout ça pour dire que tout comme on avait fait ce détour vers la grenouillère Frogs avec plaisir il y a quelques semaines, on rentre avec le sourire dans l’enclot de Soudain… les Monstres (1976), alias Food of the Gods. Mais alors que l’on avait rien, ou si peu, à reprocher au gros défilé de crapotos du début des seventies, la salade de rats de Bert I. Gordon nous laisse avec un vilain goût dans la bouche…

Read More