Animalier tagged posts

Psycho Pike

Category: Films Comments: 2 comments

Aujourd’hui dans Chasse et Pêche, le brochet. Mais pas n’importe lequel, et certainement pas celui de la mer Baltique se nourrissant de plancton. Celui qui nous occupe aujourd’hui se veut psychopathe – c’est le titre, Psycho Pike (1992), qui le dit – et barbote dans le lac aux eaux croupies de la Série B (qui a dit Z?) la plus impécunieuse.

Read More

The Corpse Grinders

Category: Films Comments: No comments

Malgré son beau château à Las Vegas, sa collection d’armes moyenâgeuses et sa moustache de roi de dessin-animé, Ted V. Mikels n’est jamais devenu le grand empereur de la Série B. A la place, il a gardé jusqu’à sa mort en 2016 un petit statut de bateleur de l’exploitation, que l’on passe toujours voir, une barbe-à-papa en main lorsque sa kermesse passe en ville, avec la conscience que ses nouveaux tours sont budgétés à pas grand-chose pour les meilleurs, et à trois fois rien pour les pires. Sans surprise, The Corpse Grinders (1971), culte dans les milieux autorisés (c’est-à-dire les caves mal éclairées où des cyclopes en bermuda s’étranglent à coup de bandes magnétiques), n’a pas un sou en poche. Une misère qu’il compense par son sens de l’atmosphère putride, un pitch pour le moins osé et une galerie de cas sociaux dont on se souviendra.

Read More

The Ape Man (L’Homme-singe)

Category: Films Comments: No comments

Tout comme on n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace, on ne se risquera pas à expliquer à Bela Lugosi comment jouer les sinistres, le Hongrois n’ayant jamais véritablement laissé tomber les smokings sombres comme ses intentions cachées et les sourires sardoniques. The Ape Man (1943), ou L’Homme-Singe en VF, apporte cependant le toujours bienvenu changement dans la continuité, notre prince des ténèbres y traînant une déprime carabinée depuis une expérimentation lui offrant des rouflaquettes à la Dick Rivers et une barbe de hipster. Un spleen bien compréhensible.

Read More

Darkside, Les Contes de la Nuit Noire

Category: Films Comments: 2 comments

Rien de tel qu’une bonne poignée d’histoires horrifiques pour égayer une soirée pyjama ! Et puisque le genre du film à sketchs pue un peu de la gueule depuis quelques années, autant lorgner vers le passé pour en ressortir un Darkside, les Contes de la Nuit Noire certes inégal, c’est la loi du genre, mais méritant sa bonne presse auprès des férus des films segmentés.

Read More

Monster Dog

Category: Films Comments: No comments

Peut-être jaloux de voir son confrère Ozzy Osbourne hululer sous une lune pleine avec du poil aux bras, Alice Cooper s’en est allé jouer les grands méchants loups en Espagne. Le tout sous la direction du réalisateur Claudio Fragasso (le très « oh my goooooooooood » Troll 2 bien sûr) et du producteur Carlos Aured (avant cela réalisateur des très bons Horror rises from the Tomb, L’Empreinte de Dracula et La Venganza de la Momia), assurance d’avoir, via Monster Dog (1984), une bisserie pur jus entre les papattes.

Read More

La Fiancée du Monstre

Category: Films Comments: 2 comments

Pour à peu près tout le monde, et surtout pour ceux qui ne voient pas beaucoup de films, Ed Wood est le pire charlot ayant un jour gueulé « Action ! » au milieu d’un attroupement de techniciens. Bon c’est pas Jacques Tourneur, on est d’acc-o-d’acc là-dessus, mais la seule vue de La Fiancée du Monstre (1955) suffit à prouver que l’homme dont la garde-robe contenait plus de pulls en agora que de chemises de bûcherons n’a jamais été ce que le cinoche horrifique aura engendré de plus embarrassant.

Read More

Willard (1971)

Category: Films Comments: No comments

Dans la terrible jungle de l’horreur animalière, il est bien rare que les gros félins aux papattes griffues se retrouvent sur le devant de la scène, les petites bestioles faisant finalement plus de dégâts que le roi de la jungle et ses cousins les matous tigrés. En bonne position sur l’échelle de la bête que l’on ne voudrait pas retrouver sur la table à manger, après les cafards et les veuves noires, le rat est fort logiquement devenu un régulier du cinéma d’exploitation. Ironie du sort, l’un des animal attack les plus réputés – Willard (1971) – rend nos rongeurs plus attachants et moins monstrueux que les humains qui s’agitent autour d’eux…

Read More

Pighunt

Category: Films Comments: No comments

Il n’est jamais trop tard pour rendre hommage. A plus forte raison lorsqu’il est destiné à un réalisateur sous-estimé et n’ayant pas eu le temps de déployer tous ses talents comme James Isaac. Emporté par le cancer en 2012, le bonhomme aura eu le temps de nous offrir quatre années auparavant un Pighunt (2008 donc, des fois qu’il vous manquerait des doigts pour compter) à la jaquette trompeuse… Attention, quelques spoilers sont glissés dans la chro, vous êtes prévenus.

Read More

Bait

Category: Films Comments: 2 comments

Ya des jours comme ça où vaut mieux pas filer au supermarché pour faire le plein de jus d’orange : dans Bait, non seulement employés et clients d’une supérette en bord de mer sont coincés entre la boucherie et la boulangerie suite à un tsunami, mais en plus il faut que des requins viennent faire leurs emplettes le jour même !

Read More

Killer Crocodile 2

Category: Films Comments: No comments

Back to the swamps ! On l’avait dit à la fin de la chronique de Killer Crocodile : ce n’était qu’une question de temps avant que l’on se penche sur le cas de sa suite, tournée en même temps que son modèle. Mais par un réalisateur différent toutefois, Fabrizio de Angelis laissant sa place à son maquilleur sur le premier, Giannetto de Rossi. L’occasion d’aller encore plus loin dans le gore ? Ben pas vraiment…

Read More