90’s tagged posts

Lovers Road (Souviens-toi, la Saint Valentin…)

Category: News Comments: No comments

Le masque hurlant de Ghostface sur la jaquette, le crochet de Souviens-toi… l’été dernier à l’avant-plan, une accroche pas gênée de piquer chez les copains (« Souviens-toi… la saint-valentin ! », parfois utilisée comme titre) et la silhouette d’une jeune demoiselle trempant dans une marre de sang. C’est clair, Lovers Road (ou aux USA Lovers Lane, 1999) chasse sur les terres du neo-slasher et espère y attraper un gros morceau. Dommage qu’il ne sache pas viser.

Read More

Zombie Toxin

Category: Films Comments: No comments

On ne mesurera probablement jamais complètement l’étendue des dégâts causés par Bad Taste au pays de sa Majesté. La jeunesse des années 90, celle qui se sent désormais grabataire lorsque les sites pornos lui demandent de désigner une VHS dans une série d’images pour vérifier qu’elle bien soufflé les 18 bougies, ne s’en est en tout cas jamais remise et rêve encore aujourd’hui de cervelles à l’air et de ragoût vert fluo. Pour Thomas J. Moose ce déluge gorasse n’était pas encore assez, puisqu’il repoussa encore un peu plus les limites du montrable dans son très, mais alors TRES incorrect Zombie Toxin (1996).

Read More

Deadly Manor

Category: Films Comments: No comments

Deadly Manor est un film qui sent le sapin, dernier forfait de José Ramon Larraz au rayon horreur (1990). Après cela, le réalisateur abandonnait définitivement les territoires du fantastique et de l’épouvante, signant une comédie paraît-il médiocre (Sevilla Connection en 1992), puis une minisérie très sérieuse pour la télévision espagnole, Viento del Pueblo (Miguel Hernández), sacrifiée à la vie dudit poète (en 2002). Onze ans plus tard, l’Espagnol tirait sa révérence, à l’âge vénérable de 84 ans. Bref, de ces fins de carrière compliquées et erratiques, dissymétriques à la période dorée des seventies où tout semblait possible, où l’on savait encore prendre des risques et s’éloigner des sentiers battus.

Read More

Ice Cream Man

Category: Films Comments: No comments

On a beau tous aimer s’envoyer en l’air et se retrouver emmitouflés dans des jacuzzi avec quelques professionnelles du X, vient un moment où le calbute chauffe un peu trop et demande une fraîche récréation. Pour le réalisateur de plus de 120 pornos Norman Apstein – alias Paul Norman -, cette pause sucrée s’appellera Ice Cream Man (1995), comédie horrifique mais coquine à sa manière puisque Clint Howard y sort son gros cornet et ses boules roses. On ne se refait pas…

Read More

Glutors (Seedpeople)

Category: Films Comments: 2 comments

Que font Charles Band et ses troupes lorsqu’ils n’ont plus d’idées à peu près originales à infuser dans leurs 37 productions prévues pour l’année ? Eh ben ils vont puiser dans les classiques de l’épouvante ou de la science-fiction, pardi ! Et après La Belle et la Bête passé à la moulinette Full Moon pour les besoins de Meridian, c’est à L’Invasion des Profanateurs de se payer un gros relooking via Glutors (1992), version potagère pas tout à fait satisfaisante. Mais on s’y attendait…

Read More

They Bite!

Category: Films Comments: No comments

C’est pas nouveau : la règle des trois B (Blood, Boobs and Beast pour les mauvais élèves qui ont oublié de réviser) a toujours fait bon ménage avec celle des trois S (Sea, Sex and Sun pardi!), et il n’y a finalement rien de très surprenant dans le fait que Brett Piper (Queen Crab, Drainiac, Bite Me!) soit allé planté son parasol dans une plage voisine de celle des Monstres de la Mer. Mais si les humanoïdes violeurs que Roger Corman envoya sur les jolies naturistes pataugeaient dans une flotte cracra et malsaine, les mutants de Piper débarquent pour leur part avec une grosse dose de second degré.

Read More

Anthropophagous 2000

Category: Films Comments: No comments

Lassés de la délicatesse de l’elevated horror ? Une envie de reposer les couverts en or sur la table pour croquer à pleines dents dans un gros burger sanguinolent ? Comptez sur le camarade Andreas Schnaas (Violent Shit, Nikos The Impaler) pour ruer dans les brancards et rappeler que les produits allemands c’est du costaud, son Anthropophagous 2000 (qui date néanmoins de 1999) tentant même de faire passer le classique de Joe D’Amato pour un épisode de Bob le Bricoleur.

Read More

Killer Crocodile 2

Category: Films Comments: No comments

Back to the swamps ! On l’avait dit à la fin de la chronique de Killer Crocodile : ce n’était qu’une question de temps avant que l’on se penche sur le cas de sa suite, tournée en même temps que son modèle. Mais par un réalisateur différent toutefois, Fabrizio de Angelis laissant sa place à son maquilleur sur le premier, Giannetto de Rossi. L’occasion d’aller encore plus loin dans le gore ? Ben pas vraiment…

Read More

Ancient Evil : Scream of the Mummy

Category: Films Comments: No comments

Dans le bel univers de la Série Z, il n’est jamais nécessaire de sortir les pieds de biche pour fracturer les sarcophages de nos vieilles momies : celles-ci sortent d’elles-mêmes pour répandre leurs malédictions sur de beaux sportifs en caleçon. Ben oui, David DeCoteau oblige, les vieux archéologues moustachus sont troqués par de jeunes gaillards qui n’ont pas de chapeau à la Indy ou de loupe en main, mais un gros paquet dans le slibard… Ancient Evil : Scream of the Mummy, la version LGBT du classique avec Boris Karloff ? Même pas !

Read More

Critters 4

Category: Films Comments: No comments

C’est une petite habitude de la production horrifique : lorsqu’un boogeyman ou un mutant baveux a fait tout ce qu’il avait à faire sur Terre, il s’envole vers d’autres cieux pour pourrir la vie de pauvres astronautes. Mais contrairement à Leprechaun, Pinhead ou Jason Voorhees, pour qui les vacances inter-stellaires avaient tout du dépaysement le plus total, pour les Critters leur envolée vers Saturn tient plutôt du banal retour au bercail. De là à dire que ça les sert, il n’y a qu’un pas à ne pas franchir, car Critters 4 (1992), c’est loin d’être de la bombe, bébé !

Read More