70’s tagged posts

Dracula, Prisonnier de Frankenstein

Category: Films Comments: No comments

Dracula contre Frankenstein, troisième round. A moins que l’on en soit déjà au quatrième, voire au cinquième ? C’est qu’on perd le compte dans cette tornade de canines arrachées et de boulons dévissés, les deux géants du fantastique gothique n’en finissant plus de se perdre en coups de genoux dans la cape et gifles sur les sutures suintantes. Et tout cela sur les rings les plus misérables qui soient, sinon ce n’est pas drôle. Pas d’Al Adamson ou de Paul Naschy à l’arbitrage cette fois, mais un Jess Franco qui regarde ailleurs et ne voit pas que le loup-garou s’infiltre dans Dracula, Prisonnier de Frankenstein (1972) pour ajouter encore un peu au bordel ambiant.

Read More

The Uncanny

Category: Films Comments: No comments

Qui, du chat ou de l’homme, est le véritable maître ? Le spectateur profitant ou ayant profité de la présence des félins sait déjà que les chefs sont ces petits êtres caractériels, et n’a donc pas besoin de la production anglo-canadienne The Uncanny (1977) pour découvrir que nos foyers sont gouvernés par des tyrans à coussinets. Cela dit, la piqûre de rappel fait d’autant moins mal que l’on tient là un vrai bon film à sketchs (en opposition aux faux bons films à sketchs, plus fréquents que ce que l’on veut bien l’avouer) apte faire ronronner de plaisir les fans de la Amicus.

Read More

Up from the Depths

Category: Films Comments: 2 comments

Dernièrement, un petit galopin tenta d’améliorer le sourire de l’amie Mona Lisa en lui ajoutant une jolie barbiche blanche, ce qui fit comme de juste hurler dans les couloirs du Louvre. Cela aurait pu être pire cela dit, et le bonhomme aurait pu s’en prendre à la splendide affiche d’Up from the Depths (1979) et ajouter une moustache au squale préhistorique lancé aux trousses d’une jolie nageuse. Par contre, ce même galopin aurait attaqué le film lui-même que personne n’y aurait trouvé matière à regret…

Read More

The Hollywood Strangler Meets The Skid Row Slasher

Category: Films Comments: No comments

Il étrangle, elle égorge. Ils sont donc faits pour s’entendre. The Hollywood Strangler meets The Skid Row Slasher (1979), et c’est Ray Dennis Steckler qui tient la chandelle et en profite pour se fendre d’une fausse suite, plus thématique que narrative, à son The Thrill Killers de 1964. Nous revoilà donc logés dans un Los Angeles coupe-gorge, où l’ivresse de l’amour importe moins que l’euphorie du meurtre.

Read More

Zaat

Category: Films Comments: No comments

Dire que ça pleurniche en France pour un petit vaccin de rien du tout en 36 doses… Que diriez-vous donc si vous viviez en Floride, là où un savant forcément fou (vous vous doutez bien qu’on ne parlerait pas de Copernic dans notre petit caniveau) se transforme en monstre verdâtre et compte empoisonner l’eau pour forcer le bon peuple du sud-est des États-Unis à se métamorphoser en poissons-chats géants. En voilà une belle idée, au centre de ce Zaat (1971) plus fréquemment vu comme une grosse vérole faite film que comme une Série B valable. Et pourtant…

Read More

Meatcleaver Massacre

Category: Films Comments: No comments

On a la célébrité qu’on mérite, et dans le cas de Meatcleaver Massacre (1977), parfois précisé Hollywood Meatcleaver Massacre, sa renommée se fera sur le dos d’un Christopher Lee courroucé pour avoir été parachuté au milieu d’une petite production pour laquelle il n’avait jamais signé. Pour son seul et unique film, Evan Lee roule son monde, et le spectateur en premier lieu.

Read More

Blackenstein (Black Frankenstein)

Category: Films Comments: No comments

Faut savoir rester à la page, et à défaut de garder les yeux ouverts, le fantastique savait ne pas fermer ses oreilles aux sons nouveaux. Ainsi, dans les 70’s, inspiré par le succès grandissant de la soul et des musiques funky, l’épouvante se tannait légèrement et entrait dans l’ère de la blaxploitation. Plutôt avec bonheur : les deux Blacula étaient bien agréables, et Dr Black, Mr Hyde même mieux que ça. Il fallait bien que ça cesse un jour. Enter Blackenstein (ou Black Frankenstein, 1973), parfois considéré comme la pire chose un jour égouttée du roman de Mary Shelley. Ce n’est pas totalement volé, sans être parfaitement véridique.

Read More

Morsures (Nightwing)

Category: Films Comments: No comments

Serait-ce la faute du justicier capé, en plein retour triomphal, si nous prenons aujourd’hui la lampe torche pour monter au beffroi de Morsures (Nightwing, 1979), où virevoltent des milliers de chauves-souris vampires, lancées aux trousses de touristes et shamans perdus dans une réserve indienne ? Après des années 50 et 60 largement consacrées à la télévision (il shoota du Perry Mason, du Gunsmoke et du Alfred Hitchcock presents), Arthur Hiller s’enfonce dans les cavernes de l’épouvante, mais pour s’intéresser à l’Homme plutôt qu’à la Bête.

Read More

Mutations (The Freakmaker)

Category: Films Comments: No comments

Mutations, The Freakmaker, Le Monstre Dénaturé, beaucoup de noms pour un seul film, daté 1974, dont les photographies dispersées dans les divers ouvrages et magazines n’en finissaient pas de faire rêver – du moins pour une audience vorace, pour tous les autres les clichés tenaient du cauchemar futur. Rimini s’était penché sur son cas il y a de cela quelques temps déjà, et nous montrait que Donald Pleasence avait la main verte.

Read More

The Dark (Les Nuits de la Violence)

Category: Films Comments: No comments

The Dark. L’obscurité. Là où gisent les intentions premières de cette production, remodelée au fil des tendances, modifiée à chaque changement de main, débutée comme le récit d’un autiste maltraité et vengeur, devenue une vague histoire de zombie massacreur, et à l’arrivée la descente sur Terre d’un extraterrestre assassin. Des changements de toupet dus au succès d’Alien, les producteurs de cette Série B de 79 voulant se faire un peu de beurre sur le dos de la tête de bite noirâtre. Pas certain que le script y ai gagné au change…

Read More