60’s tagged posts

Le Monstre aux Filles (Werewolf in a Girls’ Dormitory)

Category: Films Comments: No comments

Qui n’a jamais rêvé de se retrouver logé dans un dortoir bondé de mauvaises filles, enfermées sur place pour réapprendre la bible de A à Z et les bonnes manières à l’heure du thé ? Le problème, c’est que rode dans le présent Lycanthropus (1961) un loup-garou tombant sur nos nouvelles amies à chaque fois qu’elles sont en route pour leurs flirts de minuit. Rabat-joie.

Read More

The Dungeon of Harrow

Category: Films Comments: No comments

On connaissait bien évidemment le gothique à l’américaine façon Universal et sa descendance Cormanienne logée chez Poe, tout comme nous avions arpenté les citadelles hantées de la perfide Albion dont les visites guidées étaient assurées par une certaine Hammer Films, et nous avions, à plus d’une reprise, planté nos hamacs dans les cryptes aqueuses que peinturluraient gaiement Mario Bava et ses confrères italiens. Par contre, on l’avoue la queue entre les jambes, nous étions passés totalement à côté du gothique texan, mouvance à priori de courte durée et principalement incarnée par The Dungeon of Harrow (1962).

Read More

Hercule contre les Vampires

Category: Films Comments: 2 comments

Il fallait s’y attendre : en donnant le feu vert à Mario Bava lorsque vint son tour de taper dans le péplum, le producteur branché biceps olympiens qu’était Achille Piazzi (Hercule à la Conquête d’Atlantide, La Vengeance d’Hercule) permit à l’empereur du gothique à l’italienne de repeindre la salle de muscu de la mythologie grecque. Un coloriage glissant vers le sombre, Hercule voyant la vie, et la mort, en rouge et noir à la faveur du présent Hercule contre les Vampires (1961), qu’Artus Films ressort en version HD.

Read More

Godzilla contre Ebirah

Category: Films Comments: No comments

Sur la plage abandonnée, Godzilla et crustacé. Et l’amie des zanimos Brigitte Bardot de perdre ses faux cils à la vision de Godzilla contre Ebirah (1966), monster mash pas tout à fait dans la tradition de la saga au lézard ravageur puisque mettant l’humain sous les spotlights à la place des titans boxeurs. De quoi faire râler les fans du Gojira (le streum hein, pas le groupe de metal emmerdant), qui devraient pourtant déjà s’estimer heureux puisqu’à l’origine, l’iguane atomique ne devait même pas être de la partie…

Read More

La Malédiction d’Arkham

Category: Films Comments: 4 comments

La Malédiction d’Arkham (1963) a cela de merveilleux qu’elle fait se percuter plus ou moins les grands esprits d’Edgar Allan Poe et Howard Phillips Lovecraft. Plutôt moins que plus il est vrai, l’éternel père de Cthulhu et de tous les autres calamars attendant leur heure dans les dimensions voisines de la nôtre restant l’évidente force derrière ce nouveau gothique pétri par Roger Corman, même si Poe le corbeau n’en est pas à son dernier croassement et peut compter sur le soutien des pontes d’AIP

Read More

Le Spectre Maudit (The Black Torment)

Category: Films Comments: No comments

Dans le monde brumeux du cinéma gothique, l’éternel « Jusqu’à ce que la mort nous sépare » n’a pas franchement droit de cité et ne tient que le temps que le curé le dise. Le Spectre Maudit (1964) en fait une nouvelle fois la démonstration en tourmentant un John Turner (The Giant Behemoth) avec lequel sa défunte épouse a encore quelques menus détails à régler.

Read More

Dracula, The Dirty Old Man

Category: Films Comments: No comments

De par sa banale apparence d’aristocrate tout de noir vêtu, Dracula a toujours été forcé d’aligner plus d’efforts que ses confrères momies ou créatures de Frankenstein pour se faire remarquer et mériter sa carte de membre VIP au Monster Club. Plutôt que de pourchasser des archéologues à du deux à l’heure dans la Vallée des Rois ou de balancer des fillettes dans des mares, le Comte vise la distinction en fricotant avec la gent féminine, soulignant film après film son statut de chaste lover. Mais les bisous sucrés sous une lune pleine et les rendez-vous nocturnes sur les balcons de pierre, ça va cinq minutes, et ayant quitté l’adolescence, le vieux Drac’ se fait plus vicelard dans un Dracula, The Dirty Old Man (1969) défiant toute description. Attention, gros délire en vue.

Read More

Sting of Death

Category: Films Comments: No comments

Après tout, pourquoi les swinging sixties ne seraient-elles réservées qu’aux ados aux brushing impeccables et dès lors interdites aux hommes-méduses ? Pour William Grefé, spécialiste du cinoche grindhouse pensé pour les drive-in les plus sales, auxquels il offrit Death Curse of Tartu et Mako : The Jaws of Death, il est évident que les monstres doivent être invités à la fête. Même s’ils la font tourner court…

Read More

Les Maîtresses du Dr. Jekyll

Category: Films Comments: No comments

Tel un Baron Frankenstein incapable de mettre le feu à sa monstrueuse création, le mad director Jess Franco n’en finissait plus de retourner dans le laboratoire de son cher Dr. Orloff pour de nouvelles expérimentations que la morale réprouve. Une habitude prise dès les débuts du réalisateur. La preuve avec Les Maîtresses du Dr. Jekyll (1964), pas le moindre de ses méfaits.

Read More

Spider Baby

Category: Films Comments: No comments

A quoi ressemblerait un épisode de l’antique série La Famille Addams si celle-ci n’était pas pensée pour séduire les téléspectateurs de 7 à 77 ans ? Si son but premier était de délivrer une vague d’exploitation gothique et timbrée, et que Gomez cachait des freaks dans sa cave, que l’oncle Fétide succombait aux joies du voyeurisme et que la petite Mercredi zigouillait le facteur ? La réponse est dans Spider Baby (1967), l’un des premiers films du king of the B’s qu’est Jack Hill (The Big Bird Cage, The Big Doll House). Et quel film !

Read More