2000’s tagged posts

Bikini Bloodbath

Category: Films Comments: No comments

Si nous nous accorderons tous à dire que la maîtrise technique ne fait pas les bons films, est-ce à dire que l’incompétence fait forcément les mauvaises bandes ? Bikini Bloodbath (2006), dénué de toute qualité véritable, a beau ne pas essayer de prouver le contraire – il est bien trop occupé à plonger dans les décolletés et pincer des fesses pour s’occuper de si basses considérations – il n’en parvient pas moins à nous coller un long et large sourire sur la trombine. Le charme du bon dernier ?

Read More

Charlie’s Death Wish

Category: Films Comments: No comments

Si vous vous écorchez les pieds dans ma crypte depuis ne serait-ce qu’une paire d’années, vous y avez traîné suffisamment longtemps pour savoir que j’ai mes chouchous, quelques demi-dieux qui m’ont si rarement fait faux bond que je les prie chaque matin, la tête tournée vers les cabinets. Don Dohler, Brett Piper en sont. Et Jeff Leroy aussi. La déception ne sera pas encore pour cette fois, puisque le Charlie’s Death Wish (2005) du dernier cité met en italique un fait dont ne nous doutions plus. A savoir que le gazier a beau ne pas avoir un sou, il n’en propose pas moins un spectacle maximum.

Read More

Super Hell

Category: Films Comments: 8 comments

Fut un temps ou un ami me répétait de façon presque journalière que je creusais. « Tu creuses, tu creuses… » chantonnait-il, scandalisé par les zéderies fétides que je m’avalais sans interruption, par ces daubes fossilisées que je dévorais, trouvant toujours plus fauché, plus raté, plus amateur que la veille, comme si le genre était une mine sans fond, une infinie réserve de saletés budgétées à trois dollars. Eh bien il existe ce fond, et on l’a touché,cassant pelles et marteau-piqueurs sur Super Hell (2004), peut-être le pire bazar jamais aperçu dans la crypte. A occasion spéciale, chronique spéciale.

Read More

Midnight Skater

Category: Films Comments: No comments

Le début des années 2000. Les années skate. Tony Hawk dans la console, Bam Margera sur MTV. Les bleus aux genoux, les grands-mères qui se plaignent du claquement de la planche à son retour au sol. Tout ça a fort peu à voir avec Midnight Skater (2002), shot-on-video trop concentré sur ses camés zombies et son psychopathe nécrophile pour aligner les tricks, mais le voyage dans le temps n’en a pas moins lieu.

Read More

The Mummy Theme Park

Category: Films Comments: No comments

Genre coûteux s’il en est, demandeur de pyramides grandioses, de sphinx colossaux et de sultanesques palais, l’épouvante pharaonique a rarement trouvé les moyens de ses ambitions et subit plus souvent qu’à son tour le chagrin de la délocalisation. Puisque ces Messieurs les producteurs ne pouvaient se payer un séjour au Caire et donc aller jusqu’à la momie, alors c’est la momie qui viendra à eux. Nous en avons donc soupé, de ma momie bien-aimée en visite au musée de Londres, de la bandelette maudite dans le bayou ou du revenant d’Orient reclus dans les caves de la Série Z. Z, The Mummy Theme Park (2000) l’est sans conteste. Et comme il est en plus d’origine italienne, on s’attend à du low budget visant très bas. La surprise n’en est que plus forte.

Read More

Razorteeth

Category: Films Comments: No comments

La baraque Polonia tenant bon même contre vents et marées, on sait par avance que si elle doit prendre l’eau ce sera de manière très volontaire. Et les deux frères jumeaux, en 2005, de se tremper les petons dans le lac du piranha movie, sans jamais se donner les moyens d’une rivalité avec le classique de Joe Dante ou le gore orgiaque d’Alexandre Aja. Razorteeth, c’est du Z en intraveineuse, l’amateur dans la peau. Et surtout un petit étal de poisson pas frais.

Read More

Assmonster : The Making of a Horror Movie

Category: Films Comments: No comments

Qui de mieux que Bill Zebub, dont le passe-temps (on n’ose parler de job) est de buriner de microscopiques productions amateures qu’il ira ensuite vendre aux conventions horrifiques du pays, pour envoyer un tacle filmique à ces réalisateurs improvisés fauchant la caméra de beau-papa pour torcher, en une matinée grand max, une zéderie qu’ils refourgueront pour 30 dollars à ces mêmes conventions ? Personne, d’autant que conscient de ce qu’il est, le diablotin du Z à court de petites coupures fait de lui-même la première cible de son Assmonster : The Making of a Horror Movie (2006).

Read More

Butchered (The Hazing)

Category: Films Comments: No comments

Toujours flanqué d’un sourire large et avenant, Joe Castro n’a pourtant jamais été du genre à le dire avec des fleurs. Il ne faut donc surtout pas se fier à la jaquette très néo-slasher de son Butchered (2003, parfois appelé The Hazing), sur laquelle on aligne quelques teens très propres sur eux en faisant croire que ceux-ci, et le film avec eux, pourraient sortir de la même promotion que Neve Campbell et Jennifer Love Hewitt. La tactique de l’arbre feuillu cachant (mal) la forêt incendiée, tant ici on charcute, on taillade, on découpe et on déchiquette comme à l’abattoir. A ce répertoire des savoir-faire du père Castro (Terror Toons et ses suites, of course) ne semble guère manquer que l’échaudage…

Read More

Jack Frost 2  : Revenge of the Mutant Killer Snowman

Category: Films Comments: No comments

Après tout, pourquoi un bonhomme de neige adepte de l’exécution sommaire ne pourrait-il pas profiter de vacances sous le soleil des Bahamas ? Parce qu’il risque de finir en flaque de flotte ? Allons, pas dans un gros Z des familles voyons… Ainsi, après une courte hibernation de trois années à peine, Jack Frost s’arme à nouveau de sa carotte et gèle les miches à quelques vieilles connaissances tout en refroidissant du teen ardent. Same old, same old… Mais cette fois avec encore plus de second degré et beaucoup moins de moyens, Jack Frost 2 : Revenge of the Mutant Killer Snowman (2000), dont le titre en dit déjà long sur le sérieux de l’entreprise, pouvant être considéré comme un Z de luxe.

Read More

Two Front Teeth

Category: Films Comments: No comments

S’en remettre au petit papa Noël pour remplir nos chaussettes de petits films d’horreur nous amène à des mises dangereuses. Avec le gros rougeaud, c’est 50/50. 50 % de chances d’avoir une vraie bonne Série B dans la besace, 50 de se ramasser un morceau de charbon. Nous n’avons probablement pas été assez sages cette année puisqu’on se retrouve avec Two Front Teeth (2006), récit chtarbé bien comme il faut d’un Père Noël vampire, ne disposant que de ses deux dents de devant. Heureusement, le charbon peut aussi réchauffer nos petits coeurs gelés.

Read More