2000’s tagged posts

Blood Red Planet

Category: Films Comments: No comments

L’an 2000 n’avait qu’un mot à la bouche : Mars, planète rouge alors plus peuplée par le gratin hollywoodien que Sunset Boulevard lui-même. On se souvient évidemment de Mission to Mars avec Gary Sinise et Connie Nielsen, du Planète Rouge avec un Val Kilmer encore svelte, et surtout du plus prestigieux du lot, le Blood Red Planet co-réalisé par les frères Polonia (Splatter Farm, Lethal Nightmare) et Jon McBride (Cannibal Campout, Woodchipper Massacre), union sacrée déjà à la base du culte Feeders quatre ans plus tôt. On rigole bien sûr, tant cette énième virée dans l’espace le plus fauché ressemble bel et bien à ce que l’on pouvait attendre des Polonia Brothers : un cosmos sans le sou fabriqué à base de barquettes d’oeufs et de cannettes de Fanta vides.

Read More

Insane (Storm Warning)

Category: Films Comments: No comments

Désormais plus occupé à composer de la bande-son pour les autres (on lui doit les scores de Needle, Crawlspace et du docu Electric Boogaloo : The Wild, Untold Story of Cannon Films) ou a leur fournir de savants montages (Electric Boogaloo encore, mais aussi Not Quite Hollywood : The Wild, Untold Story of Ozploitation), l’Australien Jamie Blanks ne semble plus avoir le temps, et peut-être la volonté, de tenir une caméra. Une fuite des plateaux regrettable à la vue de son très bon Insane (alias Storm Warning, 2007).

Read More

Erotisme aux Philippines : starring… Yvette Yzon, directed by… Bruno Mattei !

Category: Dossiers Comments: 3 comments

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Et même plus que cela en réalité. N’ayons pas peur des mots : c’est une épiphanie, et la quête presque terminée du Saint-Graal… Graal en carton peut-être, mais graal quand même. Explications. Un ami de mon terroir – vigile vigilant des sorties improbables, et boss averti de La Cinémathèque du Bis – m’indiquait il y a peu l’édition de trois films jusque-là invisibles : trois Pierre Le Blanc mon ami, trois Pierre Le Blanc… que tu n’as pas vus ! Pierre Le Blanc ? Oui, feu Bruno Mattei, camouflé derrière l’un de ses nombreux cache-noms. Un pseudo bien de chez nous pour le coup, car on sait que les français sont des coquins, et ça tombe bien : les trois films en question sont des historiettes érotiques. CQFD.

Read More

Sideshow

Category: Films Comments: No comments

Même s’ils sont trop moches, trop petits, trop grands, trop minces, trop gros ou tout simplement trop bizarres, tous les freaks hantant les motels miséreux d’Hollywood trouveront toujours gîte et couvert sous la pleine lune du gredin Charles Band. En témoigne Sideshow (2000), monstrueuse parade de la Série B dite moderne et rare rescapée d’une collection Pulp Fantasy que le Charlie ne parvint pas à lancer sur le marché.

Read More

Undead Pool – Attack Girls Swim Team vs the Unliving Dead

Category: Films Comments: No comments

Pas tout à fait la trilogie zombiesque la plus prisée des bouffeurs de viande morte, la saga Nihombie, débutée avec Zombie Self Defense Force (2006) et close avec Zombie Hunter Rika (2008). Il faut dire que pour un public plein de vers dans les oreilles et élevé au grain Romero, et dès lors habitué à une certaine conscience sociale et politique, ce volet du milieu qu’est Undead Pool (2007), où ça se tripote entre sœurs soi-disant jumelles entre deux décapitations à la règle à mesurer, a tout de la régression mentale, voire morale. C’est probablement pour ça que c’est si bien, d’ailleurs.

Read More

Stakes

Category: Films Comments: No comments

Si le regretté Don Dohler (Nightbeast, Galaxy Invader) avait principalement le regard tourné vers les étoiles, d’où tombaient de nocturnes créatures prêtent à éviscérer les pères de famille moustachus, son acolyte des années 2000 Joe Ripple, ancien flic reconverti en faiseur de terreurs indépendantes, surveillait plutôt les canines parfaitement aiguisées des jolies demoiselles. Vampires, vous avez dit vampires ? Oui, mais à la sauce science-fictionnelle, Stakes (2002) lorgnant aussi du côté d’un certain Terminator

Read More

La Création (Zombies : The Beginning)

Category: Films Comments: 2 comments

« Lorsque les morts ont marché pour la première fois, ils n’avaient pas le temps pour un apéritif » nous balance l’accroche de La Création (ou Zombi : La Creazione, voire Zombies : The Beginning à l’international, 2007), ultime péché du bon Bruno Mattei. Et tant mieux si les walking deads en question désirent attaquer le plat principal sans s’arrêter devant les petits fours salés, on a toujours un peu de place pour un plat de rigatoni à la sauce purulente.

Read More

Nezulla, The Rat Monster

Category: Films Comments: 2 comments

Des militaires portant le masque à gaz, une population touchée par un virus et crachant ses poumons dans un gymnase transformé en mouroir, des médecins en pleine crise de nerf, des infirmières en première ligne et bientôt infectées à leur tour… Ne zappez pas, vous n’êtes pas sur BFMTV mais dans Nezulla, The Rat Monster (2002), petit glaviot méconnu donnant dans le japanese monster mais lorgnant sérieusement du côté de Jim Wynorski et David DeCoteau.

Read More

Blood Relic

Category: Films Comments: No comments

Après avoir passé de nombreuses années à produire et réaliser des B-Movies portés sur la cartouchière avec des starlettes plus ou moins has-been placardées en gros sur l’affiche (Lance Henriksen, Robert Davi, Frank Zagarino, Martin Kove), l’également comédien lorsque l’occasion se présente J. Christian Ingvordsen (Hangmen en 87 avec une toute jeune Sandra Bullock, les Airboss, Strike Zone et on en passe) décida dans les années 2000 de changer son fusil d’épaule en tapant dans l’horreur pour teenagers, notamment via The Bog Creatures en 2003. Sans trop s’éloigner de ses thématiques soldatesques néanmoins, son Blood Relic (2005) se déroulant dans un musée de l’aviation militaire.

Read More

Hell Asylum

Category: Films Comments: No comments

Sans aller jusqu’à parler de dream team de la Série B, faut bien avouer que la fiche technique du Hell Asylum (2002) co-produit par les rois de la misère faite pellicule Full Moon et les petits spécialistes du Direct-To-Video sans le sou Tempe Entertainment a plutôt tendance à faire saliver. Outre Charles Band, indécrottable mais toujours un peu crotteux sous les semelles, on croisera donc à la production un J.R. Bookwalter connu de nos services pour avoir shooté le très chouette Robot Ninja en 89, à la réalisation ce bon vieux Danny Draven (Death Bed, Cryptz, Horrorvision), derrière le clavier le touche-à-tout Trent Haaga (scénariste sur Toxic Avenger 4 : Citizen Toxie ou le très bon Cheap Thrills, acteur pour les Killjoy, réalisateur sur Chop et 68 Kill, et parfois à la prod’ sur les films où il pose ses santiags) et à l’écran cette vieille baderne de Joe Estevez ainsi qu’une poignée de hurleuses déjà habituées aux chèques à deux zéros du père Charlie, comme Tanya Dempsey (Shriek, Death Bed) et Debra Mayer (Voodoo Academy, Blood Dolls). Ya même Brinke Stevens dans un caméo éclair ! Du beau monde, mais pas forcément pour une belle Série B…

Read More