2000’s tagged posts

Behind The Mask : The Rise Of Leslie Vernon

Category: Films Comments: 2 comments

C’est toujours lorsque le sous-genre du slasher se fait routinier qu’il s’autorise une sortie de route, éventuellement bienvenue. En 2006, celle-ci se symbolisait par Behind The Mask, nouveau délire meta certes incapable de séduire le grand public comme Scream le fit dix années auparavant, mais une petite production que certains fans du genre n’hésitèrent pas à porter au pinacle. Brisons le suspense ici : nous n’irons pas jusque-là de notre côté…

Read More

Timber Falls

Category: Films Comments: No comments

Si ces années 2010 dont nous verrons bientôt la fin furent placées sous le signe du poltergeist vicieux et du spectre affreux, les années 2000 étaient par contre celles des tarés des bois tentant aussi bien de perpétuer une tradition instaurée par Wes Craven que de faire de l’oeil aux fans d’Eli Roth. Timber Falls, sorti sans les applaudissements du public en 2007 et distribué chez nous par Europacorp, en est une preuve supplémentaire. Par chance, c’est pas la plus moche du lot.

Read More

The Scarecrow Slayer

Category: Films Comments: No comments

Sans avoir cassé la baraque, The Scarecrow (2002) vendit assez de palettes de DVD pour que ces doux brigands de chez The Asylum donnent le feu vert pour une séquelle, The Scarecrow Slayer (2003). Avec une fois encore plein de teenagers zigouillés à la faucille, des prises de karaté et un second degré de tous les instants ? Oui, mais aussi un un soupçon de romance tristounette faisant de cette suite qui sent bon le vieux foin un slasher pas loin d’être dépressif.

Read More

Scarecrow

Category: Films Comments: No comments

« L’Amériqueuh, l’Amériqueuh, je veux l’avoir, et je l’auraiiii » devait probablement claironner le Français Emmanuel Itier alors qu’il s’envolait pour Los Angeles, dans l’espoir d’y lancer une carrière cinématographique. Ce sera chose faite en 2002 avec Scarecrow, slasher fantastique venu ensanglanter les champs de maïs.

Read More

Ecorché Vif (Skinned Deep)

Category: Films Comments: No comments

Trimer pour réaliser les rêves des autres en mettant les siens de côté, ça va cinq minutes : s’il est un soldat d’excellence toujours prêt à partir au front pour mouler quelques vilaines bêtes pour satisfaire les pulsions de ses employeurs, Gabe Bartalos est aussi un créatif ne se contentant pas de l’imagination des autres. La preuve avec Ecorché Vif (2004), alias Skinned Deep, Série B à un poil de cul de l’aliénation la plus totale, et le sentier crado où Massacre à la Tronçonneuse et Basket Case marchent main dans la main.

Read More

Wilderness

Category: Films Comments: 2 comments

Genre en perte de vitesse depuis quelques années, le survival, s’il connut son heure de gloire dans les seventies, avait une cote d’enfer voilà encore une décennie. La preuve avec le so british Wilderness (2006), dans lequel quelques petites frappes se font mordre le fessier par une meute de chiens féroces, quand ils ne subissent pas les attaques furtives d’un pro du camouflage…

Read More

Long Weekend (2008)

Category: Films Comments: 3 comments

Soyons honnêtes : ce n’est pas tous les jours qu’on chante les louanges de l’époque, surtout dans notre univers de bisseux (Gaulois) réfractaires, voire conservateurs… voire réactionnaires. Oui mais voilà, l’exception confirme la règle quand on cause Ozploitation, car il est un fait que la nouvelle génération n’a vraiment pas à rougir dans le bush, loin s’en faut même, rendant sacré bel hommage aux glorieuses décennies 70’s et 80’s. Qu’on en juge par les Wolf Creek ici, The Reef là-bas (dans le genre requins, on a vu mieux cela dit… ndRigs) et autres Needle, Black Water ou The Loved Ones… Bref, sur terre ou sur mer, dans l’Outback ou sur les campus, l’Aussie horror se porte bien en nos années, même très bien qualitativement parlant… si l’on accepte  l’alignement global d’une production locale sur les canons américains de l’horreur, qui perd alors un peu de son âme et de son charme sauvage : de son pittoresque en un mot, et du sang de sa terre. Les dommages collatéraux du format des coproductions ? Très sûrement. Note Quite Hollywood (pour reprendre le titre du documentaire sacrifié à The Wild, Untold Story of Ozploitation en 2008) ? Plus vraiment donc, car la globalisation a aussi vaincu dans l’horreur et le fantastique, qui gagnent en efficacité ce qu’ils perdent parfois en originalité…

Read More

Bite Me!

Category: Films Comments: 2 comments

Brett Piper, il fait un peu partie de la famille. Dès lors, on a toujours plutôt tendance à lui payer un verre qu’à lui taper sur les doigts, même lorsqu’il ne nous satisfait pas pleinement. Comme avec Bite Me ! (2004), néanmoins une fort jolie Série B/Z pleine de petites bêtes qui montent, qui montent, qui montent… et vous pompent tout votre sang.

Read More

Laid To Rest

Category: Films Comments: No comments

Pendant que le vieux Voorhees passe sa vie aux tribunaux pour savoir s’il doit passer les vacances d’été chez son père Victor Miller ou sa mère Sean S. Cunningham, et que le poto Freddy passe par la case télévisée pour se rappeler à notre bon souvenir, le slasherophile pleure le manque de franchises fortes depuis quelques années déjà. Et vu que rien ne dit que les retours en arrière de Michael Myers le relanceront durablement… Et si le salut venait de Chromeskull, star très agitée de la non moins turbulente saga Laid To Rest ? Pendant que son géniteur Robert Hall tente de réunir des fonds pour un troisième opus, Laid To Rest : Exhumed, on est parti voir ce que le premier volet avait sous le scalpel…

Read More

Death Factory

Category: Films Comments: No comments

Pour le producteur David Sterling, le démoulage de Séries Z, c’est un peu comme le boulot à l’usine : on enchaîne, on enchaîne, on enchaîne ! Est-ce là l’inspiration pour Death Factory (2002), pas la plus mauvaise des quelques 120 autres petites bandes qu’il a sorties depuis 1993 ? Sans doute pas, même si Tiffany Shepis y fait les 3×8 pour liquider de l’ado teubé.

Read More