Satanic Attraction

Category: Films Comments: No comments

Film plutôt rare et pas près de passer par la case UHD 4K, le brésilien Satanic Attraction (1989) rappelle que l’Amérique du Sud, « where life is cheap » comme dirait Snuff, reste un vivier à bisseries aux menus safranés. Dans la popote du jour : un beau soleil tout rond et des bikinis oui, mais aussi du massacre sacrificiel, des rituels sataniques et de l’étreinte incestueuse par pack de six-six-six !

Read More

Blood Red Planet

Category: Films Comments: No comments

L’an 2000 n’avait qu’un mot à la bouche : Mars, planète rouge alors plus peuplée par le gratin hollywoodien que Sunset Boulevard lui-même. On se souvient évidemment de Mission to Mars avec Gary Sinise et Connie Nielsen, du Planète Rouge avec un Val Kilmer encore svelte, et surtout du plus prestigieux du lot, le Blood Red Planet co-réalisé par les frères Polonia (Splatter Farm, Lethal Nightmare) et Jon McBride (Cannibal Campout, Woodchipper Massacre), union sacrée déjà à la base du culte Feeders quatre ans plus tôt. On rigole bien sûr, tant cette énième virée dans l’espace le plus fauché ressemble bel et bien à ce que l’on pouvait attendre des Polonia Brothers : un cosmos sans le sou fabriqué à base de barquettes d’oeufs et de cannettes de Fanta vides.

Read More

I Was a Teenage Frankenstein

Category: Films Comments: No comments

Connue pour avoir inondé le marché des années 50 de Séries B fauchées de chez fauchées, la maison des goules miséreuses AIP l’était aussi pour avoir tenté un rajeunissement des troupes monstrueuses via I Was a Teenage Werewolf (1957). Avec succès, ce Teen Wolf avant l’heure récoltant suffisamment de biftons pour que certains gérants de salles ou de drive-in, surtout ceux situés au Texas, quémandent une pelloche du même tonneau à projeter dans les plus brefs délais. Paf, cinq mois plus tard sort un I Was a Teenage Frankenstein (1957) toujours en manque d’argent de poche mais se glissant néanmoins parmi les plus agréables tentatives de secouer le cadavre de Mary Shelley.

Read More

Video Violence 2

Category: Films Comments: 2 comments

Sortez les Doritos Nacho Cheese et faites claquer la languette de votre cannette de Pepsi, Video Violence revient sur vos écrans 4/3 avec une séquelle où virevoltent toujours phalanges et globes oculaires. More of the same ? Pas forcément, Gary P. Cohen poussant cette fois tous les compteurs dans le rouge question second degré.

Read More

No Escape

Category: Films Comments: No comments

Spécialiste du found footage (le remake de Rec qu’est Quarantine, Catacombes, The Poughkeepsie Tapes) et du film d’ascenseur (Devil), John Erick Dowdle ne fait pas franchement partie de nos petits papiers. Et n’attira pas notre confiance lorsqu’en 2015 il mit sur le marché du cinoche tendu une Série B mi-action mi-flippante située en Asie et avec en lead Owen Wilson, que l’on apprécie beaucoup dans la crypte mais que l’on peinait à imaginer ailleurs que dans des comédies romantiques et doucement amères. La surprise n’en fut que plus grande, No Escape étant le survival urbain et nerveux que l’on espérait depuis… pfiou ! La Nuit du Jugement (1993) ?

Read More

Scared Stiff (Abraxas)

Category: Films Comments: No comments

Malgré une belle carrière et une filmographie dépassant la trentaine de films, Richard Friedman reste à ce jour l’un des grands oubliés du fantastique, et s’il se trouve cité, c’est plus volontiers pour sa participation aux séries Vendredi 13 et Tales from the Darkside que pour ses longs-métrages. Parmi lesquels Scared Stiff (1987), ou Abraxas lors de sa sortie en VHS dans nos landes, mélange mi-figue mi-raisin entre le film de maison hantée psychologique et les ensorcellements hauts en couleurs.

Read More

Asylum of Satan (L’Antre de l’horreur)

Category: Films Comments: No comments

Blouses blanches pour sabbats noirs dans l’asile de Satan, pas tout à fait la maison de repos idéale pour recoller les morceaux d’un esprit affaibli, mais parfaite pour faire pousser des cornes aux patients jusque-là trop sages. Le spectateur, lui, tourne en rond en salle d’attente, présumant qu’il va bien finir par se passer quelque-chose dans Asylum of Satan (L’Antre de l’Horreur en France, 1971).

Read More

Puppet Master : The Littlest Reich

Category: Films Comments: 2 comments

Comme pour faire mentir les millions de memes soulignant le dégoût profond éprouvé par l’horror fan pour les remakes de ses classiques préférés, effectivement malmenés plus qu’à leur tour depuis les années 2000, la machine rebooteuse de franchises semble s’être imposé un petit recalibrage et a enfin compris qu’il n’était guère judicieux de viser la copie conforme. Hasard de la vie et des calendriers, les deux plus beaux efforts en matière de relecture des effrois passés survenus ces dernières années sortent de la boîte à jouet. A savoir le Child’s Play version 2019 et donc ce Puppet Master : The Littlest Reich (2018), réforme bienvenue pour une saga à l’agonie.

Read More

Aerobic Killer (Killer Workout / Aerobicide)

Category: Films Comments: 2 comments

Tapez le pied sur le côté, tendez le bras devant, descendez le bassin en rythme, sautez sur place et n’oubliez surtout pas de découvrir vos seins avant de vous prendre un coup d’épingle à nourrice dans la jugulaire ! Bienvenue dans le monde tout en camel toe multicolores et en choucroutes impeccablement ciselées du B-Movie Aerobic Killer (1987), alias Aerobicide, alias Killer Workout, alias l’un des slasher movies les plus cons de la planète. Rien que ça.

Read More

The Barn of the Naked Dead (Terror Circus)

Category: Films Comments: No comments

« Captive young girls… chained… abused… by a Madman! » On ne pourra pas accuser la seconde réalisation du très estimé par la Critique Alan Rudolph (Choose Me, Bienvenue à Los Angeles) de se cacher, même si elle ne manque pas de documents d’identité. Terror Circus, Nightmare Circus, Caged Women II chez les Allemands, et le plus connu The Barn of the Naked Dead (1973). Le plus connu mais pas forcément le plus adéquat : si la large majorité de l’action de ce film de captives malheureuses se déroule effectivement dans une grange, inutile d’espérer y trouver un véritable harem.

Read More