La Folle Escapade

Category: Films Comments: 2 comments

watershipteaser

Si Pâques est censé être le jour de la résurrection d’un demi-fou prétendant que le pain de mie que s’avale sa bande de potes est une partie de son corps, c’est aussi et surtout la fête des petits lapins qui viennent cacher des œufs en chocolat dans vos rosiers, histoire que vos mouflets s’éraflent les mimines bien comme il faut. Comme on veut participer aux festivités, on vous propose aujourd’hui un drôle d’hommage à nos petits amis aux longues oreilles avec La Folle Escapade, qui n’est pas enfant non-admis mais devrait peut-être le devenir…

Read More

Der König der Kannibalen

Category: Films Comments: 2 comments

kannibalenteaser

Si l’on en croit Der König der Kannibalen, ou « le roi des cannibales » si vous préférez, le véganisme a bien du mal à prendre en Allemagne, terre sacrée du hareng mariné et de la Sauerbraten. On ne s’étonnera donc pas de voir voler les saucisses lors du repas organisé par le fameux souverain des anthropophages, visiblement bien heureux de pouvoir croquer dans du jambonneau humain au fil de ce micro-budget qui n’a rien du gratin de courgettes…

Read More

La Rebelion de las Muertas / Vengeance of the Zombies

Category: Films Comments: 2 comments

vengeanceteaser

Les bons réalisateurs sont comme les bons soldats : fidèles au poste, efficaces, obéissants… mais souvent oubliés, sacrifiés sur l’autel de la Grande Histoire et des Héros de l’époque. Leur nom est tout juste gravé sur le Monument aux Morts de nos villages, et puis voilà, jusqu’à ce que le souvenir s’efface… En cinéma, il en est souvent ainsi : certes, les data s’accumulent dans les disques durs, les filmographies s’allongent et s’enrichissent sur le Réseau, mais la donnée froide du langage binaire ne remplacera jamais la simple et chaleureuse estime de l’amateur sincère. De ces filmographies un peu oubliées, et parmi ces artisans réduits à quelques lignes de code, Leon Klimovsky tient la corde.

Read More

Entretien avec Damien Granger

Category: Interviews Comments: One comment

grangerteaser

On en a parlé ici-même il y a quelques semaines: le B-Movies Posters Volume 1 de Damien Granger, c’est de la bonne, un ticket sans retour pour les vidéoclubs d’antan et un rêve éveillé pour le fan de Série B et Z. Comme on crevait d’envie de prolonger l’expérience et qu’on ne pouvait pas attendre que le second volet pointe le bout de son nez crochu en septembre, on a été à la rencontre du Big Dam, qui est revenu sur ses amours cinéphiliques, son parcours et quelques-unes de ses expériences.

Read More

Black Lagoon numéro 2, les précos sont ouvertes!

Category: News Comments: No comments

BL2teaser

couvbl2ivan

Ayé, il arrive! Après un peu plus d’une année de travail acharné, à avaler de la bobine et la recracher sur des fichiers Word (enfin, quand le programme ne fait pas des siennes…), pour ensuite coller tout cela sur des pages photoshopées, le second numéro de Black Lagoon s’apprête à sortir de terre ! A l’intérieur, peu ou prou le même esprit que pour le premier numéro puisque l’équipe reste à peu de choses près la même: moi-même et Jérôme (Ze Curious Goods) comme concepteurs, Thierry Augé (La Séance à Roggy), Adrien Vaillant (L’Imaginarium), Frédéric Tognet (Excalibur Comics) et notre petit nouveau, le stagiaire David Didelot de Vidéotopsie, comme rédacteurs. Sans oublier le sexy Fanzinophile à la correction, bien évidemment ! Au menu: un gros dossier sur Jim Wynorski (Chopping Mall, Deathstalker 2, Sorceress,…), roi de la Série B ayant fait ses classes chez Roger Corman, grand amateur de monstres et de fortes poitrines, et réalisateur d’une bonne centaine de bandes gluantes, que nous avons eu la chance d’interviewer. Bien sûr, on se fend de plus de cinquante pages de chros sur ses oeuvres les plus typées horreur/SF, même si nous nous penchons aussi sur ses tentatives érotiques ou ses téléfilms pour marmots au détour d’un encart ou l’autre. Et puis, tant qu’on était dans les marécages pour le bien de son Le Retour de la Créature du Lagon, on s’est dit que c’était l’occasion d’y aller d’un petit dossier de 15 pages sur Swamp Thing, disséqué de A à Z: la bande-dessinée, les films, la série télévisée, la version animée, le jeu-vidéo Nes, la gamme de jouets,… Tout a été passé au crible, en compagnie du géant vert de DC ! Et histoire de varier les plaisirs, on revient également sur la carrière d’Ivan Cardoso, ami des monstres venu du Brésil, on se perd dans la psyché de travers de Klaus Kinski via ses autobiographies et on va voir du côté de la petite lucarne américaine pour le bien de MonsterVision, émission culte pour les yankees puisque diffusant, jadis, des tonnes de pelloches d’épouvante. Bien entendu, les rubriques habituelles seront de la partie, comme Craignos Sentai pour se rappeler qu’il n’y a pas que des gravures de mode chez les Japonais, ou les News en début de zine pour causer un peu des copains et de différents trucs qui valent le coup. Mais quelques nouveautés feront leur apparition, comme Domestic Terror, nouvelle rubrique consacrée à quelques sorties dvd plus ou moins récentes, et Diabolus in Musica, duo de pages branchées sons métalliques.

BL2 order promo

Niveau pratique, le prix ne change pas plus que la pagination: 10 euros pour 100 pages. Par contre, nos amis de la Poste ayant changé leurs prix, une petite augmentation se fait sentir question frais de port, ce que nous déplorons bien évidemment. Voici néanmoins la marche à suivre si d’aventure vous désirez pré-commander le fanzine, dont la sortie est prévue pour le mois de mai:

Pour effectuer votre commande vous avez donc deux options :

– Vous réglez avec un compte Paypal.
Sur la page de votre compte Paypal vous cliquez sur « Payer ou envoyer de l’argent », puis sur « Envoyer de l’argent à vos proches ». Ne choisissez jamais « Payer des biens ou des services » sinon Paypal se servira au moment de la transaction. Apparait ensuite un cadre où il vous suffira de renseigner l’adresse mail du fanzine « fanzineblacklagoon@gmail.com ». Phase finale sur la page intitulée « Vous envoyez de l’argent à Black Lagoon » : renseignez le montant total de votre commande (prix du ou des fanzines (10 euros par zine) + frais de port), ajouter un petit message avec vos coordonnées et cliquez sur « Continuer ». SURTOUT N’OUBLIEZ PAS D’INDIQUER VOTRE ADRESSE AVANT DE VALIDER !!!
Si vous avez du mal à suivre tout ça vous pouvez vous référer aux deux captures d’écran ci-jointes (cliquez sur chacune d’elles pour avoir tous les détails)

– Vous réglez par chèque à l’adresse suivante : « Jérôme BALLAY, Le Catinat, Place Albert Serraz, 73800 MONTMELIAN ». N’oubliez pas de bien préciser votre adresse si elle ne correspond à celle présente sur le chèque.

Concernant les frais de port, ceux-ci sont très simples à calculer, le poids d’un seul exemplaire faisant 500 g, vous pouvez retrouver tous ces tarifs sur le site de La Poste :
– pour tout envoi en France ils se montent à 4,80 euros pour un exemplaire et à 6,40 euros pour 2, 3 ou 4 exemplaires.
– Pour tout autre pays européen, grâce au tarif « Livres et Brochures » on a 1,32 euro pour un exemplaire, 2,55 pour 2 et 3,40 pour 3 et 4 exemplaires.
– Concernant les pays hors communauté européenne ces mêmes frais se montent à 2,20 euros pour un exemplaire, 4,26 pour 2 et 5,67 pour 3 et 4.
Pour toute demande spécifique ou si vous êtes paumés avec le montant exact de votre commande n’hésitez pas à nous contacter sur notre boite mail.

Et pour nos amis anglophones, on vous refait la même (du moins on va essayer) mais dans la langue de Wynorski :

If you’re interested by this second issue of Black Lagoon you can order it with paypal. Select “send a money to a friend” in your paypal account and send your payment to the address “fanzineblacklagoon@gmail.com”. The price is 10 euros for one copy and 2,20 euros for the shipping cost. Don’t hesitate to contact us if you have some questions.

blcomman

Voilà, pour toutes questions supplémentaires, l’espace commentaire vous est ouvert, ou si vous le voulez, notre mail est aussi disponible:

fanzineblacklagoon@gmail.com
En attendant, restez humides, amis hommes-poissons, et merci pour votre soutien et vos encouragements tout au long de l’année passée!

Read More

Amityville : The Awakening

Category: Films Comments: 3 comments

amityvilleteaser

40 ans après les meurtres qui ensanglantèrent le 112 Ocean Avenue, la famille Walker emménage dans la fameuse maison d’Amityville : Joan, mère qui élève seule ses trois enfants, Juliet la cadette, Belle l’aînée et son frère jumeau, James, dans le coma depuis deux ans. Très vite, d’étranges phénomènes se produisent dans la demeure maudite, et James recouvre peu à peu la conscience au grand étonnement de son médecin, le Docteur Milton. Bientôt, le garçon parvient même à communiquer avec son entourage… En fait, n’est-il pas sous l’emprise du Démon qui hante ces lieux ? Et Joan n’aurait-elle pas profité de l’esprit maléfique, dans l’espoir que son fils aille mieux ? Tandis que sa mère ne lui en a rien dit, Belle Walker apprend alors qu’ils habitent la célèbre maison hantée...

Read More

RIP Killjoy

Category: News Comments: No comments

killjoyteaser

Triste jour pour les amoureux de musiques extrêmes, et plus particulièrement pour les fanas de death metal, puisque l’un des pionniers du style, Frank Pucci, plus connu sous le nom de Killjoy, est décédé à l’âge de 48 ans (la cause n’a pas encore été révélée). Bien qu’ayant participé à de très nombreux groupes (Wurdulak, Viking Crown, Eibon, Cabal,…), le bonhomme restera toujours l’éternel chanteur de Necrophagia, sans conteste l’un des premiers groupes de death metal à être sorti de terre, sa formation remontant à 1983. Malgré son identité de précurseur, la formation restera cependant plus connue pour l’obsession qu’avait son chanteur pour le cinéma horrifique, qu’il marie sans détours à sa musique. Guère étonnant dès lors de découvrir que le bonhomme dédiera tout un album à Lucio Fulci (Holocausto de la morte en 98) et que bon nombre de ses chansons font références à une grosse poignées de classiques du cinéma d’épouvante, de L’Exorciste à La Révolte des Morts-Vivants en passant par Cannibal Holocaust, Le Commando des Morts-Vivants ou La Nuit des Maléfices. Quant aux livrets des skeuds, ils débordent de clins d’oeil au cinéma de la Universal ou à Paul Naschy, preuve que Killjoy aimait véritablement le cinoche sanguinaire sans se restreindre à une époque ou un pays. Pas étonnant d’ailleurs d’apprendre que Mister Pucci co-réalisa August Underground’s Mordem, petite sensation du ciné underground et extrême, ni qu’il se fendit d’un DVD nommé Nightmares Scenarios, lui permettant de mettre en image sa musique avec l’aide de quelques réalisateurs bien connus. Soit le légendaire Coffin Joe, Ryan Nicholson (Gutterballs) et le zédard Vince d’Amato (Vampires vs Zombies). Les plus coquins apprendront aussi avec le sourire que la pornstar Jenna Jameson fit acte de présence à son tour, ce qui n’est guère étonnant vu qu’elle a souvent tourné autour de l’univers de Necrophagia… Bref, une nouvelle personnalité horrifique s’est éteinte, même s’il est évident qu’elle laissera un plus grand creux dans la galaxie métallique, et il est permis d’avoir la larmichette au coin de l’oeil. Bon repos Killjoy, tu vas sacrément nous manquer…

Read More

Terreur Extra-Terrestre

Category: Films Comments: 8 comments

withoutteaser

Terreur Extra-Terrestre où quand la Série B tournée en trois semaines et pour des clopinettes pave la route des blockbusters. Certes, Greydon Clark ne bénéficiait pas d’un Bob Marley tombé des étoiles pour décimer tout ce que les eighties comptaient de gros biscotos, n’empêche qu’il pouvait compter sur un duo Palance/Landau à un doigt de chuter dans le ravin de la folie !

Read More

The Beast Must Die

Category: Films Comments: One comment

beastmustdieteaser

Que votre lecteur DVD soit en paille, en bois ou en brique, comptez sur le grand méchant loup pour venir le souffler. Et c’est la Amicus qui régale avec The Beast Must Die, alias Le Mystère de la Bête Humaine, dans lequel un chasseur lassé de plomber la biche décide de coller un loup-garou dans son viseur. Ségolène Royal appréciera l’idée.

Read More

Gates of Hell

Category: Films Comments: No comments

porteteaser

Les vidéophiles fétichistes se souviennent sûrement des belles jaquettes VHS estampillées Enzio Sciotti, qui habillaient la petite Collection Lucio Fulci sortie chez Kara Film au début des années 90 : rappelons-nous Les Fantômes de Sodome, Soupçons de Mort et The Murder Secret… Autant de pelloches qui appartenaient à cette drôle de série des Lucio Fulci Presenta, truc artificiellement fabriqué par les producteurs Antonio Lucidi et Luigi Nannerini à la fin des années 80, pour capitaliser sur le seul nom d’un Lucio Fulci déclinant. Luigi Nannerini qui, dans une autre vie, produisit quand même ce bel objet qu’était Les Diablesses d’Antonio Margheriti (1973)… Oui, pas exactement le même niveau que cette camionnette de petits films (huit au total), produits pour rien en fait, mais camouflés derrière de superbes et trompeurs artworks. On connaît bien  la musique en l’espèce.

Read More