Réveillon Sanglant (Les Mutants de la Saint-Sylvestre)

Category: Films Comments: No comments

De La Terreur des Morts-Vivants (aka Terror, 1978) de l’Anglais Norman J. Warren, faux film de zomblards mais vraie chute dans le chaudron d’une sorcière revancharde, nous disions qu’elle était « médiocre mais sympathique ». Un constat doux-amer malheureusement tout aussi légitime concernant le Réveillon Sanglant survenu près de dix ans plus tard (1987 précisément), Saint-Sylvestre remarquable, mais pas toujours pour les meilleures raisons.

Read More

The Snow Creature

Category: Films Comments: No comments

Les fêtes de fin d’année, c’est bien souvent l’occasion rêvée (ou cauchemardée si vous êtes aussi orientés famille que Xavier Dupont de Ligonnès) de raviver les liens familiaux autour d’un morceau de glace à la vanille sorti des ateliers Carte d’Or. Ben la Série B c’est pareil : ne pouvant compter sur un frère plus talentueux que lui nommé Billy Wilder, W. Lee Wilder s’est rapproché de son fiston Myles pour qu’il lui écrive le tout premier film de yéti meurtrier de l’Histoire avec The Snow Creature (1954). Accessoirement, c’est aussi l’une des pires bandes du rayon Sasquatch.

Read More

Terreur dans la Nuit (To All a Goodnight)

Category: Films Comments: No comments

Avant tout reconnu pour ses rôles d’agresseurs sexuel rôdant non loin des Dernière Maison sur la Gauche et autres Maison au fond du Parc, le comédien David Hess tâta également de la réalisation via To All a Goodnight (1980), branche supplémentaire au sapin de Noël du slasher. Pas de pot, c’est pas la plus solide du lot.

Read More

Krampus : The Christmas Devil

Category: Films Comments: No comments

Oh oh ooooh ! Chantez, dansez, festoyez chers amis ! Car Noël a fait son retour en même temps que les dindes sont filées se réchauffer dans les fours, que les sapins se protègent du froid avec d’étincelantes écharpes, que les animateurs sponsorisés par Sensodyne nous ensevelissent sous des bêtisiers navrants et que Toxic Crypt s’occupe, comme à chaque fin d’année, de faire neiger quelques Séries B et Z sur vos écrans ! Attention tout de même : Krampus : The Christmas Devil (2013) mérite moins d’être glissé sous les épicéas en plastique aux côtés des Nintendo Switch et autres jeux de société que d’être placé à côté de la brosse à chiottes… A bon entendeur.

Read More

Santa Claws

Category: Films Comments: No comments

Si le petit monde du cinéma d’exploitation se changeait soudainement en un enneigé marché de Noël, John A. Russo serait l’équivalent de ces cabanons jadis renommés pour leurs bûches à la praline, mais que la clientèle a peu à peu fui lorsque les succulents desserts furent remplacés par des crackers badigeonnés de béarnaise. Comprendre qu’après être entré par la grande porte en scénarisant le culte parmi les cultes La Nuit des Morts-Vivants (1968), le père Russo est passé par la case B avec Midnight (1982) avant de tomber carrément dans la manne du Z qui fouette avec Santa Claws (1996). Merry Shitmas, les enfants !

Read More

Horrorvision

Category: Films Comments: No comments

Rien ne se perd, tout se recycle chez Full Moon, à sa manière l’un des studios indépendants les plus écolos du circuit. A moins qu’il donne plutôt dans la vieille remballe visant à reconditionner des vieilles saucisses périmées et les faire passer pour des merguez du matin ? Dans tous les cas, puisque le FEAR.com qu’il se verrait bien produire en 1999 ne se concrétise pas, Charles Band le ressort de son chapeau deux ans plus tard sous le titre Horrorvision (2001, donc), qu’il place dans les mains d’un Danny Draven se prenant alors pour les frères (ou sœurs, désormais) Wachowski.

Read More

R100

Category: Films Comments: No comments

Déconseillé aux moins de 100 ans, R100 (2013) rappelle que derrière une retenue et une politesse à l’épreuve des balles, nos amis les Japonais cachent une sensibilité artistique particulièrement foldingue. Mais à quoi s’attendre d’autre qu’une grosse cuillerée d’absurde de la part du gentiment fêlé Hitoshi Matsumoto, dont le Symbol (2009) et ses zizis d’angelots poussant sur les murs continue de générer la perplexité, même chez une audience habituée aux folles tornades nippones. Pas de raison que ça change avec R100.

Read More

Le Monstre qui vient de l’Espace (The Incredible Melting Man)

Category: Films Comments: No comments

De retour d’une escapade sur Saturne, c’est avec une santé déclinante que l’astronaute Steve West foule à nouveau le plancher des vaches : touché par de puissantes radiations, le space man pourrit à vue d’oeil et fond comme un Magnum aux amandes dans la Vallée de la Mort. Que faire lorsque l’on se retrouve avec une tronche à refiler des cauchemars à un blobfish ? Ben on agit comme tout monstre qui se respecte un minimum, on terrorise son patelin et on fait crier à gorge déployée les blondes aux seins à l’air. Une reconversion réussie dans le cas du Monstre qui vient de l’Espace (1977).

Read More

Les Yeux de la Terreur

Category: Films Comments: No comments

On l’a souvent dit ici : le slasher fut souvent, à la fin des seventies ou au départ des années 80, le sous-genre choisi par les cinéastes en herbe pour lancer leur carrière. Peut-être pour contrarier ce déjà vieil adage, l’Anglais Ken Hugues (Casino Royal, Cromwell) prit le genre comme une porte de sortie, son Les Yeux de la Terreur (aka Night School, aka Terror Eyes) tourné en 1980 mais déboulé sur les écrans en 81 étant aussi son dernier effort. Histoire de conclure en beauté ? Nous n’irons peut-être pas jusque-là…

Read More

Rise of the Zombies

Category: Films Comments: No comments

« Le Must-have pour les fans de zombies ! » nous balance la jaquette de Rise of the Zombies (2012), production The Asylum toute fière d’avoir en son sein cette vieille baderne de Danny Trejo, oubliant un peu vite que le roi du burrito ferait une apparition dans la vidéo d’accouchement de votre petite sœur ou dans un live stream scatophile avec des manchots si on lui faisait miroiter un petit billet. Sa présence dans cette énième invasion de morts-vivants n’a dès lors rien du gage de qualité, pas plus que le statut de téléfilm torché à la va-vite pour Syfy de cette dernière…

Read More