Rise

Category: Films Comments: No comments

Les vampires, ces chauds lapins du cinéma fantastique, toujours prêts à mordre les jeunes filles pour ensuite se les taper toute la nuit. Mais ils devraient faire gaffe car certaines n’aiment pas trop les réveils difficiles et ont tendance à se venger…

Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser un bisseux à voir une série B. Il peut avoir envie de se payer une bonne frayeur ou assister à un spectacle bien gore. Peut-être désire-t-il se fendre la gueule devant un bon nanar à la Virus Cannibale. Ou bien vient-il pour reluquer. Car il y a toujours une poitrine ou l’autre à mater dans le cinéma bis, un fessier à admirer. Rise fait partie de ces films d’horreur qui attirent plus les amateurs de jolies filles que les goreux. Pourquoi ? Parce que Lucy Liu est la star du bouzin, voilà pourquoi. La jolie asiatique trouve ici l’un de ses rares premiers rôles, elle qui peine un peu à rebondir depuis Kill Bill et les Charlie’s Angels. Rise constitue donc son premier pas dans l’horreur, sous la direction de Sebastian Gutierrez, scénariste/réalisateur à qui l’on doit les scripts du remake de The Eye, de Gothika ou de Des Serpents dans l’Avion. Un habitué de l’épouvante qui a déjà une petite expérience de réalisateur puisqu’on lui doit quelques séries B, voire Z. Rise est d’ailleurs son film le plus connu, ce qui ne veut pas dire grand-chose puisque le film est passé relativement inaperçu, même chez les amateurs… Pour seconder celle qui restera dans l’esprit de tous la O-Ren Ishii de Tarantino, Michael Chiklis rejoint le casting. Michael qui ? Mais si, vous savez, le gros chauve qui joue dans The Shield. C’est pas moi que ça ramènerait dans la salle mais bon, il y a surement un ou deux fans de la série qui auront fait le déplacement pour lui.

 

rise1

 

Le film parle d’une journaliste malchanceuse, Sadie Blake (Lucy Liu), qui va se mettre à enquêter sur des disparition de jeunes filles. Vous avez remarquez comme dans les films les journalistes découvrent toujours tout plus vite que les flics ? Il ya  des vocations loupées, c’est moi qui vous le dis. Reste que la pauvre Sadie va fouiner un peu trop loin et sera capturée par des vampires. En bons suceurs de sang qui se respectent, ils font d’elles une chauve-souris humaine et la violent. Enfin, ça en à l’air en tout cas. Ils la laissent pour morte mais elle se réveille, un peu perdue au début mais elle se fout très vite en rogne et se dit qu’elle s’offrirait bien une petite vengeance à l’arbalète. Parallèlement à ça, l’inspecteur Rawlins (Chiklis) cherche sa fille disparue depuis quelques temps. Comme on connait le truc, on sait d’avance que les deux vont se croiser à un moment ou un autre et feront probablement équipe mais bon… on jouera les naïfs. Le film est donc une sorte de mélange entre horreur, thriller et film de vengeance. Et autant vous dire qu’aucun des trois genres n’est bien branlé ici.

 

rise2

 

Car le gros problème de Rise, c’est qu’il semble s’adresser à tout le monde et à personne à la fois. Comme si Gutierrez s’était dit que foutre une pincée de tout allait lui permettre de trouver la recette de la potion magique. Mais à force de tirer des flèches dans toutes les cibles, il n’en met jamais une dans le mille. L’enquête est banale, avec son habituelle tournée des bars pour choper des infos (avec Marilyn Manson en barman, mais faut le savoir) mais reste l’élément le plus réussi des trois. Car niveau horreur et vengeance… Ce n’est pas ici qu’il faut chercher l’épouvante, malgré quelques décors bien faits par moments, mais les cibles de l’héroïne, Bishop et Eve (incarnés par James An American Haunting D’Arcy et Carla Watchmen Gugino), ne sont pas inquiétantes pour un sou. Surtout Bishop, que son interprète a bien du mal à rendre charismatique, semblant s’échapper du premier Blade. Et l’aspect revanche n’est guère mieux mis en valeur, on n’a jamais l’impression que les mauvais payent pour leurs crimes, ça reste gentillet, à base de fléchette dans la gueule.

 

rise3

 

A film qui trouve difficilement sa voie, film qui trouve difficilement son public aussi. Les fans d’horreur ne seront guère satisfaits puisque le film ne leur donne pas grand chose à bouffer et le public plus lambda ne sera pas attiré par cette série B peu spectaculaire. Tout au plus quelques crevards passeront à la caisse pour Lucy Liu (d’autant que le dvd se trouve pour pas cher). Mais même ceux-là ne seront pas rassasiés. Oh, on voit bien les oeufs à la coque de Lucy Yu et d’autres actrices, mais c’est furtif. Les fans de séries B les plus acharnés seront tout de même contents de reconnaître quelques gueules familières qui traversent le film rapidement comme la jolie Cameron Richarson (Open Water 2 et la série Harper’s Island), le sympa Elden Henson (le décapité de La Main qui Tue) ou Robert Forster, bien connu pour son rôle dans Jackie Brown et apprécié des bisseux pour quelques séries B (Vigilante et Maniac Cop 3 de William Lustig, L’Incroyable Alligator, Le Trou Noir). Mais il faut avouer que ça fait peu… Il n’empêche qu’on les remarque plus que les persos principaux, surtout Chiklis, qui ne sert pour ainsi dire à rien si ce n’est jouer l’inspecteur-alcoolique-violent de service.

 

rise4

rise5

 

Le problème de Rise n’est pas tellement qu’il possède trop de défauts car au fond, il n’en a aucun de rédhibitoire. Le gros souci, c’est qu’il n’a aucune réelle qualité. La réalisation n’est pas mauvaise mais elle n’est pas bonne non plus, le scénario en vaut un autre mais ne surprendra personne, les acteurs ne sont pas nuls mais semblent quand même se faire chier autant que nous. C’est pas passionnant mais on a vu pire. Rise est une série B mieux lotie que beaucoup d’autres mais qui n’a rien de mémorable et ne marquera pas le genre, à la rigueur peut-on noter que le film se distingue par sa volonté de s’éloigner des mythes classiques du vampire (le soleil ça les fait même pas bronzer ici). Le film Gutierrez est donc comme une grand verre d’eau, il vous cale mais dieu que c’est fade… Pas très étonnant que la carrière de réalisateur du gaillard n’a jamais décollé après ce petite production vouée à tomber aux oubliettes…

Rigs Mordo

 

riseposter

 

  • Titre original : Rise: Blood Hunter
  • Réalisation : Sebastian Gutierrez
  • Scénario : Sebastian Gutierrez
  • Production: Mandate Pictures
  • Pays: Etats-Unis
  • Acteurs: Lucy Liu, Michael Chiklis, James D’Arcy, Carla Gugino, Cameron Richardson
  • Année: 2007

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>