The Retro Wizard Day, 4ème édition

Category: Dossiers Comments: 3 comments

Dimanche 6 octobre, 10 heures. Ils sont venus, ils sont tous là, même ceux de la France profonde et lointaine. Tous là, ou presque, puisqu’on regrettera l’absence de quelques aminches qu’on aurait bien aimé (re)voir : j’en cite quelques-uns, et j’en oublie plein d’autres ; qu’ils me pardonnent si c’est possible. A très vite, donc, Adrien Vaillant (Black Lagoon Fanzine, mais pas que…), Damien Granger (B-Movie Posters, mais pas que…) et Hélène Merrick (Klaus, mais pas que…). Ce sera pour une prochaine fois comme on dit, car le Retro Wizard Day n’est pas près de stopper les machines et de s’échouer là…

 

En tous les cas, c’est bien l’immense malheur que l’on souhaite à ses organisateurs, et au premier d’entre eux tout particulièrement : le big boss Pascal Gillon, initiateur dévoué de l’événement. Sur le pont du RWD depuis les origines, Pascal est le géniteur bienveillant et précautionneux de cette convention… qui pourrait bien être la plus belle d’entre toutes dans notre zone d’action. Why this ? Parce que – premièrement -, tous les gains fileront directement dans les caisses de Cap 48 : une association réunissant des fonds destinés à faciliter la vie des personnes handicapées. Rien que ça déjà, ça pose une conv’… Comme ça pose la générosité d’un homme et de ses adjuvants : la cheftaine Mariya et le sympathique Vincent en l’espèce, qui ont pris le bébé à bras le corps et ne tarissent pas d’efforts pour assurer le bien-être et le confort de chacun. Triplette gagnante donc, et doublement gagnante même, pour cette quatrième édition (déjà…), qui commençait dès le samedi soir en réalité. Depuis trois saisons, les habitués savent en effet que le Retro Wizard Day propose une soirée courts-métrages pour ouvrir les festivités. Belle occasion de découvrir les dessous de la hype, des œuvrettes souvent plus intéressantes que le tout-venant DVD ou même ciné… Pour cette édition, quatre films étaient donc projetés à La Zone (petite salle liégeoise), dont le très chouette Horreur, Sexe et Bigoudis de Philippe Solange. Une belle façon d’apéritif en un mot.

 

 

Bien sûr, un tel événement passe forcément par le filtre de l’expérience personnelle et par une subjectivité obligée… Un ressenti en quelque sorte, plus qu’un compte rendu de journaleux, qui dépend du périple qu’on a choisi et des mecs avec qui l’on passe le weekend. Tout de même, quelques éléments objectifs : le Retro Wizard Day, c’est d’abord une organisation au cordeau, sans anicroche d’aucune sorte ni incident logistique. A Chênée, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes comme dirait l’autre, et tout s’empile de la plus belle des manières : les exposants se connaissent et s’y reconnaissent, ils y sont chaleureusement accueillis et tout le monde est aux petits soins avec tout le monde. Pour résumer, on est en famille chez le Pascal, et l’on y retrouve facilement ses petits : tombola gagnante (à tous les coups !), parking tout proche, espace restauration… et coin hydratation. Bière belge oblige hein !

 

 

Et puis diversité au programme : de la 501st Fan Wars Garrison (pas touche, j’adore Star Wars !) au Ghostbusters Belgique/Belgie (pas touche non plus, surtout que ça nique Skywalker et compagnie, ndlr), on croise de drôles d’oiseaux dans les artères achalandées du Centre Culturel. Cosplayers à gogo donc (lapine incluse), chineurs de DVD un peu rares, visiteurs du dimanche qui bravent la pluie ou collectionneurs de vieux jouets rêvassant devant tel ou tel stand : chacun y trouve son compte au RWD (en le vidant aussi !), fort de son histoire et de ses préférences, car Pascal et sa clique n’ont pas sacrifié les petites enseignes sur l’autel des gros machins. Encore mieux : les « gros machins » eux-mêmes sentent bon la passion nette et la sincérité sincère. Les bienheureux qui auront croisé le célèbre Richard (et sa si sympathique family) sauront de quoi je cause… On laisserait presque son slip sur le stand du bonhomme, tant l’offre DVD/Blu-ray est immense. C’est bien simple, le mec a convoqué toute la fine fleur de l’édition frenchie sur sa table, nouveautés comme vieilleries. En face, le duo d’Oh My Gore fait aussi de l’œil, dont l’affiche rare est un deuxième nom, et l’introuvable photo d’exploit’ son prénom. Un peu plus loin, le super étal de Corinne Philippe et de Patrice Rozet attend le fanatique de crime stories… en forme de scène de crime justement. Un décor idoine à la présentation du nouveau livre de Corinne, dévolu à l’affaire Robert Pickton… Dans ma besace directe, et signée par l’écrivaine de surcroît ! Nous en recauserons obligatoirement. Bref, les stands défilent au regard et le spectacle foutrait presque les boules : Zeno Pictures et ses films folingues par exemple (me suis pris le Vendredi 13 version Zero Tolerance… A voir pour les amateurs de mouillette !), les sympathiques duettistes d’Uncut Movies, Golden Toys Belgium et ses jouets vintage, Impact Souvenir et ses goodies en tout genre, j’en passe des dizaines d’autres… Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, préparez donc un peu de fonte, car le désir est constamment en éveil au détour de ces allées. Et si l’on vous dit que le tout est dispatché sur deux étages…

 

 

Films, bouquins, jouets, mangas, jeux de société, affiches, jeux vidéo… et fanzines. Car cette quatrième édition du RWD pourrait bien être celle du fanzinat finalement. Certes, je suis plus particulièrement sensible à la feuille de chou home made, mais telle fut bien mon impression première. Cette année, une grosse équipe de fanzineux était en effet réunie à la même table, qui présentaient leurs belles babioles aux quidams curieux : Tom Phénix et L’Appel d’Azathoth, Rigs Mordo/Jérôme Ballay pour leur tout nouveau Black Lagoon Fanzine, et Thierry Auge et son By The Sword (véritable livre sacrifié à l’heroic fantasy au cinoche). La jeune garde pour résumer, encadrée par Didier Lefèvre et sa Petite Boutique de Médusa, Laurent Faiella (taulier du Fanzinophile) et mézigue avec les tout derniers Replay encore en stock. Une sacrée belle photo de famille n’empêche, comme on a trop peu l’occasion d’en shooter : les jeunots et les vieillots, réunis autour de la même passion et friands des mêmes vannes. Ca s’appelle l’amitié, tout connement. Esprit de chapelle ? Non, communautarisme assumé des affinités électives. On ne s’en excusera pas et l’on prie désormais pour qu’une telle équipe se reforme très vite. Je zappe évidemment le before et l’after du samedi soir, que je passai avec toute cette joyeuse bande… Inoubliable !

 

 

Autour de l’îlot fanzines se pressèrent donc quelques amis qu’il nous fit plaisir de saluer. Car une telle convention autorise bien sûr toutes les retrouvailles et toutes les rencontres ; c’est d’ailleurs le sel de l’événement, plus encore que la fièvre acheteuse. Pas de liste (elle serait non exhaustive et ça la foutrait mal), mais grosses salutations à Romain, Grégory, Cédric, Nicolas (l’homme de L’Île du Docteur Moreau : chef-d’œuvre de roman graphique), Daniel, Patrick, David (dont on attend la web-série avec impatience !), Fabian, Sandy, Christophe, Fred (et son coffre blindé de DVD !), Alan, Stéphanie, Raphaëlle et tutti quanti. Oui, ça ressemble quand même à une liste. Tant pis.
Les zygomatiques en prennent un bon coup toujours est-il, les mâchoires fatiguent à force de causer, et quand pointe l’horaire fatidique (triste 18h…), que les exposants commencent à remballer leur bordel et que les premières bagnoles quittent Chênée, on a cette petite boule au ventre et cette loi du temps au cœur : putain, encore un an à attendre… Plus c’est long plus c’est bon a-t-on l’habitude de dire : on a du mal à y croire en ces instants.
Vous aurez donc compris que The Retro Wizard Day est bien the place to be pour tous les fans de « mondes imaginaires » (pas mieux en expression XXL), « petite » convention devenue grande par la taille de l’amitié et de la passion qui s’en dégagent. A l’année prochaine, forcément, qu’il vente ou qu’il grêle sur les routes de France et de Belgique !

David Didelot

Merci à l’ami Sandy Foulon pour les photos !

3 comments to The Retro Wizard Day, 4ème édition

  • Laurent Faiella  says:

    Super photo 🙂
    Le meilleur RWD pour moi aussi !

  • Pascal G.  says:

    Thanks again…and again

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>