RIP Franco Garofalo

Category: News Comments: No comments

Franco Garofalo s’est éteint, et l’un des visages les plus marquants du cinéma bis avec lui. Si Garofalo profita d’une jolie petite carrière, le comédien se retrouvant à l’affiche de Crime au Cimetière Etrusque, du Hercules selon Luigi Cozzi, du Arena avec Pam Grier et d’une belle poignée de crime movies transalpins, il restera à jamais l’un des meilleurs faciès utilisés par Bruno Mattei. Au travers de l’excellent L’Autre Enfer bien sûr, dans lequel il se faisait dévorer par une meute de chiens, mais si son nom résonnera longtemps dans les coeurs des fantasticophiles accomplis, c’est évidemment pour sa participation remarquée au légendaire Virus Cannibale. C’est bien simple, Franco Garofalo, alors nommé Frank Garfield, éclipsait tous ses camarades dans le rôle de Zantoro, soldat d’élite auquel il manque une case, peut-être plus effrayant que les zombies qu’il doit combattre, qu’il ne cesse de provoquer dans l’espoir de pouvoir les affronter en face à face. Sorte de Kinski à l’italienne, Garofalo avait un regard à renvoyer les morts dans leurs tombes. De manière ironique, c’était dernièrement par ses cordes vocales qu’il gardait un pied dans le cimetière du bis européen, prêtant sa voix au beau court-métrage Violets Bloom at an Empty Grave de Chris Milewski. En espérant que le bonhomme mettra un aussi gros bordel dans l’au-delà que dans le Virus de Mattei…

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>