Médusa Fanzine numéro 13 : de retour !

Category: News Comments: No comments

OK, Persée l’invincible mit une méchante raclée à la Gorgone, mais rien ni personne ne viendra faire chier Didier Lefèvre. La Méduse française est toujours vivante, et elle s’apprête même à fêter les 30 balais du fanzine cinoche le plus célèbre en nos contrées : Médusa Fanzine bien sûr, né en 1989, sur les fonds baptismaux de la VHS en fusion… Le zine de l’ami Didier alignera bientôt 29 numéros, ce qui, dans le petit monde du fandom bisseux, constitue une espèce de record et fait de ce mag l’increvable doyen de nos feuilles de chou. Il en aura vu le Didier, il en aura connu et rencontré, et il en aura écrit surtout, comme cet opus 13 de très belle mémoire : advenu en février 1999, trois mois seulement après le volume 12 (nous étions jeunes, nous avions le temps), soit le numéro des 10 ans – qui célèbre donc ses 20 printemps cette année : vous suivez ? -, et que l’ami Didier ressuscite en ce mois d’avril. Comprendre un retirage en version « deluxe » (sans les agrafes comme il le dit, grammage augmenté, couverture glacée), mais fond évidemment intouché, et c’est tant mieux. En effet, Médusa Fanzine trouvait là sa formule parfaite et asseyait son ADN profonde – fanzine des cinémas fantastique, bis et trash comme avertissait l’accroche depuis le n°11 : les rubriques essentielles donc (Nostalgia, Bismania, Alméria, Zinotek – car Didier n’a jamais oublié de parler des confrères), augmentées ici d’une belle filmographie sacrifiée à la belle Laura Gemser et d’un dossier polars italiens (part.2) signé Rodolphe Laurent. Vous chercherez le n°12 pour la partie 1… et le n°14 pour la partie 3. Imparable en tous les cas, comme ces pages ciné amateur où l’on aura plaisir à lire l’interview de notre rocker préféré, Vince Rogers, coupable de quelques pelloches très artisanales… et très bis. Bref, 64 pages historiques d’une certaine manière, dont la vitrine donne parfaitement le ton (Laura Gemser et La Rose Ecorchée), et qu’il vous faudra vite commander avant que la bisserie internationale ne se jette sur l’objet et débarrasse définitivement les étagères de Didier Lefèvre. Pour commander la chose, envoyez 12 euros via PayPal à cette adresse : evildeadrat@gmail.com, en précisant vos nom et adresse.

David Didelot

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>