Bite Me!

Category: Films Comments: 2 comments

bitemeteaser

Brett Piper, il fait un peu partie de la famille. Dès lors, on a toujours plutôt tendance à lui payer un verre qu’à lui taper sur les doigts, même lorsqu’il ne nous satisfait pas pleinement. Comme avec Bite Me ! (2004), néanmoins une fort jolie Série B/Z pleine de petites bêtes qui montent, qui montent, qui montent… et vous pompent tout votre sang.

 

On pourra penser ce que l’on voudra du bonhomme et de son art, n’empêche que dans sa catégorie, Brett Piper (The Screaming Dead, déjà chroniqué ici, Drainiac !, Queen Crab…) a toujours fait partie des studieux. Et à l’inverse de ses copains de chambrée toujours excités à l’idée de saloper dans tous les sens et de ne laisser que des ruines fumantes derrière eux, à l’image d’un Jeff Leroy (Rat Scratch Fever, Creepies et sa suite) jamais contraire à l’idée de faire sauter de la maquette en carton, Piper se refuse à tout effet de surenchère. Et ce alors qu’il est lui-même gros amateur des effets spéciaux au point d’en confectionner fréquemment pour ses propres productions ou celles des autres (surtout pour son vieil ami Mark Polonia : Sharkenstein, Empire of the Apes,…). C’est probablement là que Bite Me ! rate une marche, par ailleurs, malgré un pitch totalement dingo : le gérant d’un bar à strip-tease se fait livrer de la beuh expérimentale, et dans les caisses se trouvent des araignées assoiffées de sang et pressées de s’attaquer aux danseuses en petite tenue. De quoi permettre un bon gros festival de boobs et de gore, à priori. Niveau formes féminines dévoilées sans pudeur, rien à redire bien sûr : en situant son affaire dans l’un de ces palais de la danse lascive, le bon Brett justifie d’un coup d’un seul les longues scènes permettant à la toujours craquante Misty Mundae et ses copines de se balader plus volontiers à oilpé qu’avec une doudoune. Mais question barbaque, Piper nous la joue vegan vexé de découvrir une charcuterie dans son patelin et décide de ne pas mettre d’entrecôtes dans l’assiette, et ne nous sert que deux radis et trois carottes en fin de parcours.

 

biteme3

biteme4

 

Car si ce n’est un mutant – improbable fruit de la rencontre entre un agent du gouvernement dément et les arachnides – venu agiter ses pattes en guise d’ultime menace ou la découverte d’un cadavre rongé par les bestioles, pas grand-chose à se caler sous la molaire cette fois. Certes, le réalisateur de A Nymphoid Barbarian in Dinosaur Hell n’a jamais été le plus énervé de sa division, et il laissait volontiers le mortier et le sac de grenades à d’autres soldats ; en témoignait d’ailleurs un The Screaming Dead psychologique et plus porté sur une ambiance pesante que le tout-venant des B-Movies cheap. N’empêche qu’on sort un peu de Bite Me ! avec la fringale, conscients que nous sommes que le dérapage trashos n’aura jamais eu lieu et que l’on en sera toujours resté au stade de la parodie de sitcom. Un parti-pris forcément surprenant mais pas incompatible avec les talents de scénariste de Piper, plus doué que la moyenne de la galaxie Z en la matière. Certes, ce n’est pas de ses rouleaux encreurs que sortira le prochain Le Nom de la Rose ou la nouvelle saison de True Detective. Mais ressort systématiquement de son travail la sensation qu’il bosse dur et offre toujours une personnalité à ses personnages, en aucun cas des silhouettes interchangeables venues se faire arracher la tronche comme dans le reste du puits sans fond qu’est le Z. Plus tendre que le gros des troupes en la matière, Piper aime toujours sincèrement ses protagonistes et c’est peut-être pour ça qu’il les chouchoute un peu trop et leur évite les sentences de mort (le bodycount de Bite Me ! reste à ras du sol). Et ce que l’on perd en carnage voyant voler bras coupés et jambes de bois, on le gagne en capital sympathie pour ces strip-teaseuses, aussi jolies qu’attachantes. Misty Mundae garde ses bonnes habitudes de girl next door toute mimie avant de vriller en version féminine de Rambo à quelques mètres de la ligne d’arrivée, Erika Smith (Splatter Beach) fait la maladroite et la gonzesse incapable de faire deux pas de danse sans se casser la gueule, et l’hilarante Caitlin Ross (Shock-O-Rama, toujours de Brett Piper), constamment endormie ou shootée, vient rajouter une grosse dose de second degré.

 

biteme1

biteme2

 

On se marre donc bien en leur compagnie, et on apprécie le bon goût qu’à l’auteur de nous épargner l’habituel héros mâle super musclé et trop parfait, ici remplacé par un Rob Monkiewicz (déjà dans The Screaming Dead) méconnaissable en insect killer crétin… et aimant trop les petites bébêtes pour les liquider. De quoi faire passer la pilule d’une trop forte timidité question horreur, et d’une idée du scénario amusante – les piqûres des araignées rendent leurs victimes stone –  mal exploitée car ne plongeant jamais dans le psychédélique le plus coloré. C’était pourtant l’occasion… Des petites réserves pas bien méchantes, effacées par la bonne humeur de l’ensemble, un décor vachement cool (derrière le bar Go-Go-Saurus se trouvent des statuettes, ou plutôt des miniatures agrandies, de dinosaures et Godzilla), une bande-son jamais hésitante lorsqu’il s’agit de plagier autrui (en premier lieu les antiques cartoons Looney Tunes) et des monstres en stop-motion plein de charme malgré leur manque de dangerosité évident. Bref, avec ce Bite Me ! meilleur en tant que comédie sexy que comme horror movie stricto sensu, c’est pas encore cette fois qu’on se fâchera avec Brett Piper.

Rigs Mordo

 

bitemeposter

 

  • Réalisation: Brett Piper
  • Scénario: Brett Piper
  • Production: Michael Raso, Rick Van Meter
  • Pays: USA
  • Acteurs: Misty Mundae, Caitlin Ross, Rob Monkiewicz, Erika Smith
  • Année: 2004

2 comments to Bite Me!

  • Roggy  says:

    Même si le film n’a pas l’air de tenir toutes ses promesses, il a l’air suffisamment débridé et foutraque pour mériter une petite vision.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>