Darkness, Censure et Cinéma, toujours plus nasty

Category: News Comments: No comments

nastyteaser

Du fanzinat à l’édition de livres, il n’y a parfois qu’un pas, qu’a franchi Christophe Triollet pour donner à son Darkness Fanzine de nouvelles formes, celles de Darkness, censure et cinéma, reprises de textes de l’époque pas si lointaine du fandom, modifiés ou augmentés selon les besoins. Après un premier volume sanglant sur le Gore et la violence, un second plus hot sur Le sexe & déviances, et un troisième sur La politique et la religion, la suite mathématique se prolonge avec un quatrième tome centré sur les Video Nasties. Soit ces quelques VHS jadis sujettes à une chasse aux sorcières au royaume de sa Majesté, les autorités anglaises jurant par tous les saints au début des années 80 que les terribles Cannibal Ferox, Island of Death, La Baie Sanglante, Suspiria, Horrible ou encore Carnage (quelques juteux exemples parmi les 72 films concernés par les saisies de la police) seraient désormais brûlés sur le bûcher. Une hystérie collective qui verra vidéoclubs envahis par les agents de Scotland Yard, venus récupérer les plus trash des slasher ou les buffets cannibales les plus gourmands, ici comptée par Christophe Triollet et son équipe (de nombreuses plumes du fanzinat sont venues décortiquer les 72 bandes concernées). Si vous ne faites pas partie des heureux possesseurs du seizième numéro de Darkness Fanzine, c’est ici la séance de rattrapage qu’il vous faut, vous l’aurez compris… Pour se procurer ce beau catalogue d’atrocités, un seul lien, celui du site des éditions Leitmotiv!

 

darlkness-4-couv

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>