Abordages numéro 1 ramène le vieux Myers dans vos bibliothèques!

Category: Fanzines Comments: No comments

myerteaser

Il vous reste certainement un peu de place pour un bol de soupe à la citrouille, non ? Ca tombe bien car le premier numéro d’Abordages, piloté par Jocelyn Manchec, sacrifie ses 25 pages à La Nuit des Masques. Parfait, c’est de saison! Et comme il pense que old-school is da best school, c’est avec ses ciseaux, ses tubes de colle et sa photocopieuse en fin de vie que Jocelyn s’est chargé de la maquette de ce zine résolument à l’ancienne, agrafé comme en 84 et garni de quelques passages à l’écriture manuscrite. Les nostalgiques apprécieront et retrouveront, le sourire aux lèvres et le caleçon humide, ces menues bourdes d’un autre temps, comme ces mots manquants, ces coups de crayon ou de marqueur rajoutés pour palier à certains oublis, et ces photos granuleuses en noir et blanc qui nous en font plus deviner qu’elles nous en montrent. Abordages, c’est donc le retour aux méthodes ancestrales, à une certaine maladresse, pour le coup assumée et presque désirée, comme si le spectre de Pierre Pattin était sorti de son caveau pour user un dernier ruban encreur. Question écriture, on oscille entre les poèmes et chutes de mots en freestyle plus ou moins réussis, quelquefois accompagnées de dessins sentant, eux aussi, le fanzinat des origines, et des analyses. Tantôt portées sur le fond et la forme (étude de la séquence dans l’école, retour sur le caractère d’incapable du Dr. Loomis, minutage du film), tantôt plus personnelles, comme cette première vision d’Halloween pour Vincent Jordan en 86 avec une blonde à ses côtés. Ou encore ce texte, très bon, de Vincent Roussel sur sa première rencontre avec le vieux Myers, l’auteur n’hésitant pas à crier son amour pour les conditions parfois difficiles et cracra via lesquelles les fantasticophiles devaient découvrir leurs futurs classiques. Et le Vinz de viser (et tirer) juste en clamant que “quiconque a goûté le plaisir de ces bandes abimées par un usage intensif du magnétoscope ne peut trouver que grotesques ces délires fétichistes et perfectionnistes de l’ère glaciale du numérique!” Bien dit. Pour en savoir plus sur Abordages et se le procurer, un seul lien, celui de la page Facebook du zine !

 

abordages

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>