Des zombies dans la brume…

Category: News Comments: No comments

fogtea

Nous avions déjà parlé de Chris Milewski via ses courts The Cold Eyes of Death et  Violets Bloom At An Empty Grave, qu’il tourna sous le pseudo Luciano Imperoli, inversant la tendance mise en place par les Italiens lors des grandes heures du bis : alors que ceux-ci prenaient des blases ricains pour mieux distribuer leurs Séries B sanglantes, Milewski prend parfois un nom transalpin pour souligner son amour pour l’horreur européenne. Pas très surprenant dès lors de le voir revenir cette année avec Phantoms of the Fog, que l’on pourrait décrire comme une réalisation de Lucio Fulci sur base d’un scrip de Bruno Mattei et Claudio Fragasso. Comprendre que si le scénar’ nous fait le coup, typique des productions 80’s shootées aux Philippines, des expérimentations de l’armée tournant à l’invasion de revenants, le filmage joue pour sa part la carte de l’atmosphérique. En suivant les errances d’un soldat perdu dans la forêt qui découvre que des morts-vivants sortent du brouillard, Milewski confirme qu’il aime prendre son temps, filmer en gros plan les visages en putréfaction rongés par les vers et que son cinéma se veut surtout sensitif et posé. Si l’intéressé se veut modeste quant au résultat de Phantoms of the Fog, qu’il semble considérer comme perfectible, on peut le rassurer : malgré un tournage fait à la débrouille et des moyens inexistants, il est encore une fois parvenu à poser son empreinte.

Envie de vous perdre dans la brume, vous aussi ? Suffit de demander :

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>