Commando Ninja, au rapport!

Category: News Comments: No comments

commandoninjateaser

Certes, il ne se passe pas grand-chose de bien excitant sur les grands écrans français, envahis par les adaptations merdeuses de vieilles gloires de la bande-dessinée et de comédies à l’humour bien caché, et il serait bien tentant de parler de cause perdue. Mais c’est oublier un peu vite que, dans les tréfonds de l’underground, quelques passionnés se démènent pour remonter le niveau et rendre un hommage mérité aux bandes devant lesquelles ils mangeaient leurs cornflakes, le samedi matin. C’est le cas de Benjamin Combes, véritable amoureux des années 80, fermement décidé à faire comme si les années 90 n’étaient jamais arrivées en tournant Commando Ninja, moyen-métrage qui a révélé son trailer voilà peu. Et le moins qu’on puisse dire c’est que Mister Combes et ses potes ont donné le maximum, ne se contentant jamais du minimum tourné dans un salon pour plutôt verser dans un gros délire explosif mélangeant Commando, Predator, Retour vers le Futur, Mad Max 2 et tout ce que vos vidéoclubs préférés ont compté de films de ninjas. Pas étonnant que le pitch sonne très eighties, avec son soldat du Vietnam profitant d’une vie paisible avec sa fille, avant que celle-ci ne se fasse kidnapper par des assassins de l’ombre, dirigés qu’ils sont par un dictateur désireux de créer un nouvel ordre mondial… mais à travers plusieurs époques! Du second degré, du gore, des effets spéciaux qui vont du practical au CGI semblant sortir d’un dessin-animé, de l’action comme s’il en pleuvait, des protagonistes volontiers caricaturaux: pas de doute, on est bien tombés avec Commando Ninja, qui semble être la synthèse folle et bandante entre les meilleurs bandes de Schwarzy, les délires fauchés de Godfrey Ho, les copies sans le sou de Bruno Mattei ou Norbert Moutier, le fantastique vieux de 30 ans et la démesure de la Cannon. Tout ce qu’on aime et plus encore, en sorte, et il paraît évident que l’on tient là une future perle à ranger aux côtés du splendide Révolution de Joffrey Schmidt, sans doute ce qui s’est fait de mieux en matière de DIY récent avec les oeuvres des frères Leroux. Comme Rome ne s’est pas construite en un jour et certainement pas avec des billets de Monopoly, Benjamin Combes a besoin de votre soutien et a lancé une page Kickstarter riche en contreparties capables de vous donner envie de faire chauffer vos cartes bleues. Et si jamais vous hésitez encore, la bande-annonce qui suit devrait finir de vous convaincre…

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>