L’Offscreen s’affiche et dévoile son programme

Category: News Comments: No comments

offscreenteaser

Qui dit arrivée du mois de mars dit également retour de l’Offscreen, ze place to be pour tous les amoureux de cinéma étrange, bis et branché exploitation. Et comme à chaque coup, ses organisateurs nous ont concocté un sacré programme, qui prendra comme toujours place dans plusieurs cinémas répandus un peu partout dans Bruxelles. Sont ainsi conviés à la fête les jeunes vampires de Morse, ceux un chouia plus âgés d’Aux Frontières de l’Aube, le drame fantomatique A Ghost Story, le bel aileron qu’est La Mort au Large, le western culte Keoma, le curé aux dents longues de Thirst, les loubards crasseux des Guerriers du Bronx et sa suite, le Fabio Testi à la justice tranchante de Big Racket, les débuts de Del Toro via Cronos, un pauvre Martin ne sachant plus contrôler sa soif de sang, le mythe de Bathory revisité par Les Lèvres Rouges, le The Room que James Franco a rendu célèbre voilà peu, un Innocent Blood de notre vieux copain John Landis, une Edwige Fenech toujours malmenée dans Toutes les Couleurs du Vice, l’asiatique Mr. Vampire, la Rage selon Cronenberg, le prometteur Brawl in Cell Block 99, le meilleur giallo du monde qu’est Torso (sans doute parce que c’est surtout un slasher), le post-apo mythique 2019 après la Chute de New York, le carnassier La Montagne du Dieu Cannibale, du Jean Rollin via Le Frisson des Vampires, le chat animé Fritz the Cat, l’héroïque mais sévère Blade, Une Nuit en Enfer qui nous ferait bien plaisir en liquidant son Tarantino pour de bon, du Jess Franco via La Comtesse aux Seins Nus, le délice eighties qu’est Vampire, vous avez dit Vampire ?, le moins bon mais tout aussi branché années 80 The Lost Boys,  le maléfique Demonoid,…  Et on passe un gros paquet, tout n’y étant pas (envie de la liste complète ? C’est ici que ça se passe)… Reste que vous l’aurez compris, bien que le festival continue de s’adonner aux bizarreries en tous genres, notamment animées, l’accent est placé sur le bis made in Italy et sur les êtres de la nuits qui n’en veulent qu’à nos douces nuques… Que du bon en somme, et de quoi retourner la capitale comme il se doit…

 

offscreen_poster_2018_no_ads

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>