Category Livres

Video Store Memories – Le VHS Art de NPMP

Category: Livres Comments: 2 comments

massobrioteaser

Le pèlerin des conventions s’est sans doute déjà arrêté sur le stand de Patrick et Nan Massobrio : vous savez, les cassettes vidéo métamorphosées en personnages iconiques de cinéma, ces étranges compositions à base de VHS customisés. Ca vous dit forcément quelque chose… Epoux côté cour et artistes côté jardin, Nan et Patrick ont en effet inventé le VHS Art comme ils l’appellent. Qu’est-ce à dire ? Que dans les menottes de notre duo, l’antique cassette noire devient objet artistique – objet pop-artistique plus précisément – déclinée en personnages emblématiques du 7è Art, généralement catégorisés fantastique et horreur : nos maniaques favoris (Leatherface, Michael Myers, Hannibal Lecter, le Nikos d’Anthropophagous… qui décore le mur de mon salon aujourd’hui), et puis nos héros préférés – ou antihéros adorés (Batman, Edward aux Mains d’Argent, Elvira, Travis Bickle, Regan MacNeil, Max le Fou…). J’en passe quelque dizaines tant le catalogue des Massobrio donne le tournis, riche d’une immense galerie de souvenirs et d’une liste immémoriale de « gros films »… ou de plus « petits&...

Read More

B-Movie Posters volume 2

Category: Livres Comments: 4 comments

b-movieposter

Comme pour se faire pardonner de sa trop grande discrétion lors de la dernière décennie, passée à se débattre dans le difficile milieu de la production cinématographique à petit budget, Damien Granger met les bouchées doubles et nous assène en quelques mois deux volumes de sa collection B-Movies Posters. Aucune chance que l’on s’en plaigne, d’autant que c’est peut-être encore meilleur la deuxième fois…

Read More

The Cinematic Art of Fantastic India – Volume 1

Category: Livres Comments: No comments

fantasticindiateaser

Tim Paxton, vous connaissez ? Non ? Honte à vous les Aminches. Pour la peine, vous irez commander quelques publis d’un Amerloc’ au CV long comme le bras, dont les séries Monster ! et Weng’s Shop : d’imparables machins pour qui est branché cinéma d’horreur exotique (mex, hindi, indo…), d’indispensables guides pour qui veut s’aérer la tronche et courir d’autres lièvres que le cinéma bis européen ou la série B ricaine.

Read More

Blumhouse Productions – De Paranormal Activity à Get Out

Category: Livres Comments: One comment

blumhouseteaser

… Jason Blum, à l’origine du renouveau du cinéma d’horreur dit l’accroche du livre. C’est peut-être un peu beaucoup, mais Lucas Hesling eut une sacrée bonne idée en sacrifiant un petit ouvrage à la maison Blum, car il était bien temps de remettre les pendules à l’heure et de rendre justice à la boîte du père Jason. Et puis l’ouvrage ne pouvait mieux tomber dans nos boîtes aux lettres, quelques mois avant la sortie du très attendu Halloween de David Gordon Green… une coproduction Blumhouse.

Read More

Peur

Category: Livres Comments: 2 comments

peurteaser

Dieu qu’on l’attendait… L’autobiographie du Maestro Argento, Paura, parue depuis déjà quatre ans au pays du giallo (en 2014), et qu’il nous tardait donc de découvrir dans la langue de Molière. Le temps passait il est vrai, mais l’évidence s’imposerait : eh oui, qui d’autres que les éditions Rouge Profond pour publier le livre en nos contrées ?  Avec un nom pareil… Guy Astic et ses compères feraient bien les choses de surcroît, et comme Patience est mère de toutes les vertus, la vertu gouvernerait aussi la version française de Peur ; un joli bouquin pour tout dire – environ 350 pages -, qui reprend la même vitrine que sa sœurette italienne : fond immaculé d’où se détache la trogne ténébreuse du grand Dario, chapeautée par la titraille rouge de la Paura. De l’art du contraste cinglant et des métaphores chromatiques, comme une invite à souiller l’innocence par la nuit et par le sang...

Read More

Peter Sutcliffe – L’Éventreur du Yorkshire

Category: Livres Comments: 2 comments

sutteaser

L’Angleterre et ses Anglais : tellement propres sur eux, so british dans les formes et si flegmatiques dans le fond… Perfide Albion ouais, puisque l’île vit naître aussi quelques-uns des tueurs en série les plus célèbres de la galaxie : de Jack L’Eventreur à Dennis Nilsen, en passant par ce bon Docteur Shipman… et Peter Sutcliffe, barjot qui nous occupe ici. Qui occupa du moins Corinne Philippe, car on n’ose imaginer les heures de boulot pour réunir et exploiter une telle documentation : au final, ce sont près de 500 pages sacrifiées à l’affaire et une somme d’infos hors-norme, enchâssée dans une récit alerte, « vivant », qu’on ne peut lâcher dès lors qu’on entrouvre les portes de l’Enfer… Il faut dire que l’auteure était déjà partie à Gloucester en 2017, dans La Maison de l’Horreur pour être précis : oui, celle des abominables Frederick et Rosemary West, ces détraqués du slip qui aimaient aussi le jardinage à leurs heures perdues… Cette année, Corinne continuait donc son périple dans les régions du Nord, du côté cette fois de Bradford et de Leeds : le West Yorkshire en un mot, au-delà du Black Country, et au-delà de l’indicible…

Contexte ...

Read More

Nanar Wars – Une Anthologie du Cinéma de Contrefaçon

Category: Livres Comments: 4 comments

nanarwarsteaser

Après la déferlante Nanarland, débarquait il a peu ce Nanar Wars, titre du nouveau livre d’Emmanuel Vincenot et Emmanuel Prelle (en attendant un futur Nanar Man ou un prochain Nanar Park ?). Pas de doute, l’époque est à la nanar mania, pour le meilleur (euh…) et souvent le pire : nuits des nanars, livres sur les nanars, nanaroscope tous azimuts, film nanardesque ou film nanardisant… La nanardie en force quoi ! Comme un signe des temps, la famille du mot s’agrandit, les occurrences de ces néologismes tout moches augmentent dans l’espace clos de nos lectures et le vaste champ de nos surfs internet : à l’âge du grand Réseau, les « chroniqueurs » nanarophiles sont de sortie….

Read More

Frederick et Rosemary West – La Maison de l’Horreur

Category: Livres Comments: No comments

westteaser

Milieu des années 90 : un vague souvenir de journal télé, un fait divers atroce comme l’actu aime à en charrier dans son perpétuel babil… Le décor ? Gloucester, en Angleterre, pas très loin de la si belle forêt de Dean. Une petite baraque qui ne paie pas de mine (comme d’habitude), dans laquelle demeurent Frederick et Rosemary West : ladite « Maison de l’Horreur » comme l’appellera plus tard la presse, toujours prompte à dégainer la périphrase qui tue depuis « Jack L’Eventreur ». Le duo est complètement cintré, pervers et sadique, aimant à torturer sexuellement ses propres gosses… notamment. A côté, Michel Fourniret et sa charmante compagne passeraient presque pour des angelots, et les tueurs à la lune de miel pour un saint couple. J’ai bien dit « presque ». Plus que cela, ces deux allumés, qui s’entendent comme larron en foire dans la dépravation, assassineront plus qu’à leur tour et dissimuleront les corps dans le jardin de leur maisonnette. Des prédateurs sexuels pure race en un mot, comme il en existe peu (heureusement), coupables des plus ignobles forfaits depuis la fin des sixties… C’est du moins ce que révélera l’enquête commencée au début des années 90, laquelle mènera enfin à l’arrestation des deux monstres.

Bon d’accord, l’habit ne fait le moine, et l’on sait depuis La Fontaine qu’il ne faut pas juger les gens sur la mine… mais quand même : Fred a la gueule hominoïde et carnassière, tandis que Rose arbore un sourire trop parfait pour être sincère. A la lecture du livre terrifiant de Corinne Philippe, on en apprendra évidemment beaucoup plus sur le parcours et le « pedigree » des deux assassins : un livre-enquête parfaitement troussé et ultra précis, qui se lit d’ailleurs comme un roman, récit qui plonge le lecteur dans les abîmes des psychés les plus tordues… dont on ne ressort pas indemne selon une formule très juste en l’espèce. En effet, certaines pages sont quasiment insoutenables (les enfants…), racontées cependant avec la pudeur qui sied au sujet, d’autant que l’auteure adopte le point de vue des victimes – une fois n’est pas coutume -, et s’intéresse précisément à leur profil, à leur vie : manière de leur rendre hommage aussi, et d’éviter ainsi la starisation grotesque de tueurs trop réels… Le livre propose en outre quelques belles pièces d’archives (reprint des interrogatoires du couple, annales minutées de l’enquête, carton scientifique du profil psychopathique ou psychotique des tueurs, schémas explicatifs des lieux de l’affaire…), ce qui en fait un document indispensable pour qui aiment les histoires criminelles les plus sombres et les plus glauques. Un livre indispensable donc… Stéphane Bourgoin n’avait qu’à bien se tenir !

David Didelot

maisonhorreur

  • Auteur: Corinne Philippe
  • Editeur: Book Edition
  • Pays: France
  • Année: 2017

Read More

B-Movies Posters volume 1

Category: Livres Comments: No comments

bmovieteaser

Séchez vos larmes, amis des films d’exploitation budgétés à la vas-y que j’te pousse et des petits Z prenant place dans les caves et jardins de leurs auteurs : Saint Damien, patron de la Série B, est de retour. Appelez donc les louves aux gros nichons, les bidasses qui ont oublié leurs textes, les monstres en frigolite et ceux qui les pourchassent le caméscope à la main, car avec le premier volet de B-Movie Posters, c’est jour de fête.

Read More

La Brigandine: les dessous d’une collection

Category: Livres Comments: No comments

brigandineteas

Et la tendresse, bordel ?! Elle vient, rassurez-vous, et de la part d’un Artus Films (ou Books désormais) associé pour l’heure à Vincent Roussel, fier auteur de La Brigandine : les dessous d’une collection. Mettez vos plus beaux dessous, parfumez-vous, ingurgitez un peu de gingembre : on va la jouer sexy !

Read More